logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

En toute franchise, comment réussir en réseau ?

Publié le
Votre expérience est l'aspect fondamental de votre réussite !

Choisissez un concept en adéquation avec vos compétences. Le savoir-faire du franchiseur est important, mais il ne pourra jamais transformer votre profil. Un savoir-faire reconnu et une enseigne à forte notoriété sont des paramètres qui favoriseront incontestablement votre réussite. Certaines enseignes ne sont pas connues (ou peu) du grand public, mais peuvent avoir une forte image de marque dans le secteur d'activité directement en relation avec des professionnels. Ne les ignorez pas !

Un bon réseau doit avoir un réel savoir-faire prouvé par le succès de ses points pilotes et de ses franchisés. Il doit vous donner une information complète permettant de vous faire une première impression à la lecture du dossier. Vous devez pouvoir disposer des coordonnées de tous les membres du réseau qui représentent, sans aucun doute, votre meilleure source d'informations.

Faites analyser les bilans du franchiseur et essayez d'obtenir les comptes de quelques franchisés sur des secteurs similaires. La notion de savoir-faire doit être matérialisée par une « bible » d'exploitation (manuel de référence) qui sera mise à votre disposition par le franchiseur dès la signature du contrat ou lors de votre formation. Vous pouvez demander à visualiser cette bible avant tout engagement.

Un bon franchiseur doit « vivre » des redevances et investir régulièrement dans la recherche et le développement pour assurer l'évolution sereine de son réseau.

Le droit d'entrée est nécessaire au financement des nombreux services et de l'assistance au démarrage que vous apportera le franchiseur (formation, recherche de locaux, mise en place des financements, imprimés administratifs et commerciaux, etc.).

Dans le dossier d'information pré-contractuel, vous devez trouver les documents conformes à la loi dite Doubin et à son décret d’application du 4 avril 1991 dont le contenu est disponible sur Toute La Franchise

N'hésitez pas à demander conseil à votre banquier, il pourra obtenir de précieuses informations.

Parmi les réseaux existants aujourd'hui, un bon nombre d’entre eux ont démontré leur savoir-faire et sont fiables.

Un réseau douteux saura rapidement vous faire sentir ses besoins en trésorerie. Droit d'entrée élevé, absence de redevance et formation quasiment inexistante sont des indicateurs fiables. Si le franchiseur fait abstraction de votre profil et de votre expérience professionnelle, soyez vigilant. Un bon franchiseur vous demandera toujours un CV et de remplir un dossier de candidature complet. Plus le franchiseur est puissant et soucieux de la réussite des membres de son réseau et plus les formalités de recrutement sont lourdes et inévitables.

Attention au turn-over. Un taux d'échec des franchisés de 10% est supportable bien qu'il représente certainement le maximum acceptable. De 10 à 20%, soyez prudent. Au-delà de 20%, fuyez!
Tous les contrats sont à durée déterminée. Le renouvellement pour une nouvelle période d'une même durée ou plus courte est fréquent. Généralement, hormis quelques cas, que nous estimons abusifs, le renouvellement du contrat se fait sans nouveau versement. En effet, le droit d'entrée correspond entre autre à la transmission du savoir-faire. Si après plusieurs années d'exploitation, vous n'avez toujours pas acquis le savoir-faire ... changez de métier ou de réseau. La bonne durée d’un contrat est celle qui prend en compte la durée du retour sur investissement (hors droit au bail).

En conclusion, n'oubliez jamais que vous êtes un entrepreneur indépendant et en permanence responsable de vos actes et de votre réussite personnelle. La franchise (ndlr au sens large) est un formidable levier, pour vous et pour le franchiseur, qui doit diminuer votre risque d'échec par 5, par rapport au commerce indépendant.
La réussite n'est pas le fruit du hasard. La franchise et les réseaux en général ne sont pas une assurance tous risques !

Vos qualités personnelles et professionnelles assureront, sans aucun doute, votre réussite ... à condition de travailler à 200 %.

Bernard TARDY, dirigeant fondateur du Cabinet RBC Conseil
rbc-franchise.com
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top