logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeIcon/playICON/24/pinicon-my-accounticon-metas-turnovericon-metas-ticketicon-metas-moneyicon-metas-investmenticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-contributions-trainingicon-contributions-funding-assistanceicon-contributions-franchiseicon-checkicon-carticon-arrow-right-thinicon-arrow-linkicon-alerticon-action-close

Peut-on ouvrir une franchise sans apport ?

Publié le

En théorie, il est tout à fait possible d’ouvrir une franchise sans apport personnel. En pratique, disposer d’un apport personnel s’avère bien souvent indispensable. Cependant, il existe des solutions pour les porteurs de projet qui cherchent à créer une entreprise en exploitant un concept de franchise pas cher et rentable

Peut-on ouvrir une franchise sans apport ?

Peut-on ouvrir sa franchise sans apport personnel ?

Comme toute création d’entreprise, créer une entreprise en franchise demande un investissement minimum, même pour une franchise sans local ni stock. Avant même de lancer son activité, le créateur d’entreprise doit engager des frais : création de la structure juridique, souvent des droits d’entrée à reverser au réseau (lien), étude de marché, communication pour promouvoir son activité, achat de matériel informatique, d’un véhicule, etc.

Dès lors, le franchisé est face à deux possibilités :

  • soit il finance l’intégralité de cet investissement sur ses fonds propres, ce qui équivaut à son apport personnel ;

  • soit il finance cet investissement par l’emprunt, auquel cas la banque exigera un apport personnel représentant au moins 30 % du besoin de financement.

C’est pourquoi il est illusoire d’envisager ouvrir une franchise sans fonds propres. Enfin, s’il existe des enseignes qui ne demandent aucun apport personnel, il faut bien avoir en tête qu’une création d’entreprise prend du temps. L’entrepreneur doit pouvoir estimer le temps nécessaire avant de pouvoir vivre de son activité et disposer d’un matelas financier suffisant pour subvenir à ses besoins en conséquence.

Ouvrir sa franchise à moindre coût

Si ouvrir une franchise sans apport semble peu réaliste, il est en revanche possible de devenir franchisé avec un faible apport. Il existe de nombreuses enseignes permettant d’ouvrir sa franchise à moindre coût. 

Si on emploie fréquemment le terme franchise de manière générique pour qualifier l’entrepreneuriat en réseau, il faut savoir que la franchise n’est pas le seul modèle de contrat existant. Le contrat de franchise est particulièrement exigeant en termes d’accompagnement des franchisés, ce qui est rassurant pour les franchisés mais implique des frais supplémentaires qui leur sont répercutés, notamment sur les droits d’entrée. Parmi les autres formes de commerce organisé, certaines limitent ces frais. En licence de marque ou concession, par exemple, le réseau n’est pas tenu de fournir une formation initiale. La gérance-mandat et la location-gérance peuvent aussi être des formules intéressantes pour entreprendre à moindre coût, voire sans apport personnel. 

Mais c’est surtout le montant de l’investissement global qui va influer sur l’apport personnel nécessaire pour ouvrir sa franchise. L’investissement pour ouvrir un restaurant n’est évidemment pas le même que pour une activité de conseil qui ne nécessite ni local ni stock. Le secteur d’activité choisi va donc fortement peser sur le montant de l’apport personnel nécessaire pour créer son entreprise. 

Quels secteurs privilégier pour ouvrir une franchise sans apport ?

Il est possible de devenir franchisé, licencié ou mandataire sans apport ou tout du moins avec un faible apport. Toute la Franchise référence une centaine de franchises qui marchent avec apport personnel moins de 5 000 €

Il s’agit essentiellement d’enseignes évoluant dans les secteurs d’activité de l’immobilier et services associés (diagnostics, courtage en travaux, etc.), du service à la personne ou aux professionnels ou encore du conseil en entreprise. Globalement, ce sont surtout des franchises sans local commercial, même si on retrouve aussi quelques enseignes avec local adoptant un autre modèle que la franchise ou prenant en charge la gestion de stock. dietplus, par exemple, propose un concept de franchise pas cher et rentable pour ouvrir un centre de rééquilibrage alimentaire.

Dans la transaction immobilière, les réseaux de mandataires offrent la possibilité d’entreprendre à moindre coût. Les franchises de services à la personne, aussi, sont nombreuses à proposer des formats de micro-franchise qui permettent de créer une micro-entreprise en franchise avec un très faible apport personnel. 

Les aides financières pour constituer un apport personnel et lancer votre franchise

L’apport personnel est souvent assimilé au fonds propres de l’entrepreneur. Cependant, il existe des alternatives pour constituer ou renforcer son apport personnel. 

La love money

La love money représente la participation financière de l’entourage de l’entrepreneur qui demande à sa famille ou à ses amis d’investir dans son projet. Il peut s’agir d’un prêt qui sera simplement remboursé ou encore d’un investissement direct dans le projet par l’achat de parts dans la société. Cette solution présente l’avantage, sous certaines conditions, d’ouvrir le droit à une exonération ou réduction d’impôt pour les prêteurs. 

Le financement participatif

Le financement participatif est une autre solution pour compléter son apport personnel. Les principaux types de financements participatifs sont le crowdfunding, proche de la love money mais élargi à tous publics, et le crowdlending. 

Le prêt d’honneur

Initié par des organismes d'aide à la création d'entreprise, comme Réseau Entreprendre et France Initiative, le prêt d’honneur permet d’obtenir des prêts à taux 0 % d’intérêt, sans caution ni garantie. Outre cet avantage financier, il est accordé à l’entrepreneur à titre personnel et non pas à son entreprise, ce qui lui permet de l’intégrer dans l’apport personnel avec lequel il pourra négocier un prêt bancaire. L’octroi d’un prêt d’honneurs est systématiquement conditionné à une démarche de financement bancaire. 

Le crédit solidaire de l’Adie

L’Adie (l'association pour le droit à l'initiative économique) propose une solution aux entrepreneurs exclus du système bancaire. L’Adie peut financer un projet jusqu’à hauteur de 12 000 € et jusqu’à 3 000 € pour un apport de capital, c’est-à-dire pour renforcer son apport personnel.

L’Arce

Pôle emploi propose une aide à la reprise et à la création d'entreprise (Arce) qui consiste à recevoir une partie de ses allocations chômage sous la forme de capital. Cette aide peut être versée, sous conditions, aux demandeurs d'emploi qui touchent l’ARE (Allocation d'aide au retour à l'emploi) et qui créent ou reprennent une entreprise.

Autres aides et subventions

Les créateurs d’entreprises ont accès à un large panel d’aides et subventions (référencées sur le site Aides-Entreprises). Celles-ci peuvent prendre la forme d’aides financières directes (rares), d’allégement de charges fiscales ou sociales ou d’aide à la structuration du projet entrepreneurial. Le recours à ces aides peut permettre à l’entrepreneur de diminuer son besoin en financement global et donc son niveau d’apport personnel nécessaire. 

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,1/5 - 29 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top