logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Focus : le marché du sport garde la forme

Une croissance de 3,5% par rapport à 2013

Publié le

Selon les chiffres bilan 2014 de la Fédération des entreprises du sport (FPS), le secteur de la vente des articles sportifs garde la forme.

En 2014, les ventes d’articles de sport et de services associés ont connu une croissance de 3,5% par rapport à 2013 selon les derniers chiffres bilan de la Fédération des entreprises du sport (FPS). Cette croissance porte le chiffre d’affaires global du secteur à 10,06 milliards d’Euros.

« Il s’agit de la 4ème année consécutive de hausse pour le marché, qui enregistre sa meilleure performance depuis 10 ans » résume le communiqué de la FPS. Et l’engouement des consommateurs pour les articles de sport profite clairement à toutes les catégories d'acteurs du secteur, magasins de sport en tête.


Côté équipement : la chaussure de sport caracole

Côté équipement, la chaussure de sport a connu une année record avec une hausse de + 9,3%. « Le segment du running et du fitness s’illustrent une fois encore et affichent des croissances à deux chiffres les plus élevées du marché. » Le textile sport quant à lui, fait beaucoup moins bien. Il termine l'année avec un bilan en très légère hausse à + 0,1%, « ce qui constitue néanmoins une performance dans un marché toujours en repli (- 0,7% selon l’IFM). »

L’usage sport du vêtement se renforçant, les produits techniques sont plébiscités. « Les bas de vêtements (shorts notamment) ont particulièrement profité des conditions favorables (année la plus chaude depuis 1904 selon Météo France) et affichent la plus forte progression de l’année (+ 6%). Les vestes (hors ski) et les sous-vêtements terminent également dans le vert. »

Autre tendance : le marché se féminise. « Tant sur la chaussure que le textile, le marché féminin a connu les plus fortes progressions et gagne deux points de part de marché au détriment de l’enfant, tandis que l’homme reste stable. » Les produits typés féminins semblent bien, et de plus en plus, être un levier de croissance. Un autre levier de croissance pourrait également se nicher dans les objets connectés pour le bien être et la forme comme le souligne une étude réalisée par Xerfi*.


Côté matériel : Le vélo en (très) grande forme

Côté matériel, « les ventes de cycles, de leurs accessoires et de l’équipement du cycliste ont connu une belle année faste avec une progression de + 7,5% pour atteindre un chiffre d’affaires de 1,616 milliards d’Euros ». Ce bilan a été confirmé récemment par une enquête réalisée par Ecosocioconso**, le site web dédié aux études conso d'E. Leclerc. Pour la Fédération des entreprises du sport, le marché du cycle profite la dynamique des vélos enfants (+ 17,5%), la solidité du segment leader des VTT (+ 10%). Et tout cela est sans compter le véritable engouement des consommateurs pour les vélos à assistance électrique (VAE) dont les ventes ont bondit en 2014 de + 37%. « Dans la roue, le marché de l’équipement et d’accessoires profite de l’aspiration avec une hausse estimée à + 6%. »

En dehors de l'univers du cycle, la FPS constate que côté location de skis, la saison 2014/2015 termine sur un résultat étale. « Après un début de saison laborieux marqué par un manque de neige jusqu’au dernier week-end de décembre, les commerces de sport de station de montagne ont rattrapé leur retard (- 18% au 5 janvier 2015) grâce à des vacances d’hiver exceptionnelles (fréquentation en hausse, neige et froid) et quelques bons week-end de mars. »

Les magasins de sport plébiscités

Côté circuits de distribution, « les spécialistes sport ont tiré le marché, avec une croissance annuelle de + 3,9% confirmant ainsi leur place de leader du marché (79% de PDM). » Le commerce intégré de son côté a su rebondir après une année 2013 maussade. Ce type de distributeurs « affiche la plus forte croissance de l’année (+ 4,2%), devançant ainsi le commerce associé, pas en reste (+ 3,4%). » Aux côtés de ces spécialistes, les non-spécialistes (+ 2%) connaissent des fortunes diverses : de + 8,2% dans le prêt à porter, + 5,8% pour la GSA mais – 9,3% pour les grands magasins et – 5,3% pour la VPC.

« Enfin, les ventes d’articles de sport sur Internet continuent de progresser à un rythme supérieur à celui des magasins. Ce canal de distribution – via les spécialistes sport, plateformes généralistes, VPC et pure-players - affiche une croissance de 13% et pèse désormais près de 870 millions d’€. »


Les enseignes à suivre en franchise

De nombreux spécialistes de la vente d'articles de sports se développent en franchise. Parmi ceux-ci, signalons des enseignes comme :

Aigle : Bien connue par le grand public pour ses bottes en caoutchouc et ses articles spécialisés dans la pratique des activités nature (loisirs nautiques, chasse, pêche, équitation,etc), l'enseigne Aigle cultive son savoir-faire depuis 160 ans ! Lancée en franchise depuis 1989, l'enseigne développe des boutiques partout dans le monde avec succès. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel de 50.000 € (droit d'entrée 15.000 €, investissement global entre 150 et 200.000 €). Les boutiques Aigle font entre 80 et 100 m2. Le CA réalisable après 2 ans est estimé par l'enseigne selon les emplacements entre 250.000 et 450.000 €.

Karanta : Créé en 2009, le concept Karanta propose la vente au détail d'articles de tennis dans un cadre théâtralisé. L'offre Karanta est composée d'une part de produits de marques "techniques" pour la pratique du tennis, et d'autre part de produits de marques "lifestyle" qui puisent leur ADN dans les racines de ce sport. Développée en partenariat depuis 2014, cette jeune enseigne compte 3 boutiques de 70 m2 en moyenne. Pour rejoindre ce réseau original, le candidat doit disposer d'un apport personnel de 50.000 € (droit d'entrée 0 €, investissement global entre 150.000 et 200.000 €). Le CA réalisable à 2 ans est estimé par l'enseigne à 250.000 €.

FitnessBoutique : Lancé en franchise depuis 2010, FitnessBoutique est depuis 1999 le leader des spécialistes du matériel de fitness sur internet. Depuis 2002, le réseau développe une activité de vente de produits diététiques sport, minceur et santé exclusifs. Les boutiques se développent sur des surfaces moyennes de 60 m2. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 20.000 € (droit d'entrée 12.000 €, investissement global 65.000 €). Le CA réalisable à 2 ans est estimé par l'enseigne à 200.000 €.

Cyclable : Lancé en franchise en 2010, Cyclable est le premier réseau spécilialiste en France pour le vélo. Avec 25 magasins début 2015, Cyclable est premier réseau commercial spécialisé sur son segment de marché. Chaque boutique réalise environ 70% de son chiffre sur la vente de vélo. Ce CA est complété par la vente d'accessoires et pièces, la réparation et la vente de pièce liées à la réparation. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 30.000 € (droit d'entrée 8.000 €, investissement global 120.000 €). Le CA réalisable après 2 ans est estimé par l'enseigne à 400.000 €.


Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 5/5 - 1 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top