logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

En Poitou-Charentes, la croissance ne faiblit pas

20ème partie du dossier consacré à la croissance régionale

Publié le

Avec une croissance au top jusqu'en 2007, la région Poitou-Charentes a été durement impactée par la crise, mais le PIB régional a vite rebondit, et plus sensiblement qu'en moyenne de province, depuis 2011.

Plus dynamique que dans les autres régions jusqu'en 2007, la croissance en région Poitou-Charentes ressort durement éprouvée de la dernière récession. Mais « le PIB du Poitou-Charentes se redresse plus sensiblement qu'en moyenne de province, surtout en 2011 » grâce notamment à un secteur tertiaire non marchand important et à l'agriculture. La croissance démographique toujours soutenue a joué également un grand rôle dans la bonne santé de l'économie régionale.


20 ans de croissance en Poitou-Charentes

Le Poitou-Charentes comme ses voisines de la façade atlantique affiche une croissance économique soutenue depuis 20 ans. Ainsi, entre 1993 et 2007, la région connait un rythme de croissance du PIB du Poitou-Charentes légèrement supérieur à celui de la France de province (+2,2% par an, en moyenne, contre +2,1%). Pendant la crise de 2008-2009, la région a toutefois accusé plus durement le coup que les autres régions atlantiques (- 2,9% par an en moyenne entre 2007 et 2009 vs – 2,2% en France de province.

«
Parmi les régions de la façade atlantique, seule l'Aquitaine a mieux résisté avec un recul du PIB de -1,6% par an. » Si ce coup d'arrêt brutal de la croissance économique a été plus marqué qu'ailleurs, depuis le début de la reprise fin 2009, « le PIB du Poitou-Charentes se redresse plus fortement que dans la plupart des régions françaises et dépasse en 2011 son niveau de 2008. »

En volume, la progression s'établit à + 1,9% en moyenne annuelle contre 1,2% en France de province. «
Sur la seule année 2011, le PIB du Poitou-Charentes augmente de +3,4% contre +2,0% pour la France entière. Le Poitou-Charentes se place alors à la 3e place des régions françaises les plus dynamiques. » Sur la façade atlantique, seuls les Pays de la Loire enregistrent un retour de la croissance plus marqué. « L'économie présentielle, davantage orientée vers le tertiaire, participe au redémarrage. Le surplus de croissance régionale s'explique surtout par les contributions du secteur non marchand et de l'agriculture en 2010 et en 2011. »


Des conditions spécifiques favorisent le rebond

Comme ailleurs en province, le tertiaire est le plus fort contributeur à la croissance régionale. Et si le tertiaire marchand est fortement contributeur à la croissance depuis 2009 en Poitou-Charentes, « le surplus de croissance par rapport aux autres régions s'explique davantage par la contribution du secteur tertiaire non marchand et en particulier par les secteurs de l'administration, de l'enseignement, de la santé humaine et de l'action sociale. » Dans le détail, ces secteurs sont surtout portés par la présence sur le territoire de nombreux établissements d'hébergement pour personnes âgées (4e région la plus âgée de France). « Le tertiaire non marchand inclut aussi le milieu hospitalier dont les effectifs sont relativement plus présents en région et ont récemment davantage augmenté dans la région qu'en province (+1,8% en 2011 contre +0,4%). »

L'agriculture a aussi contribué à porter, plus que dans les autres régions, le retour de la croissance régionale, tandis que l'industrie participe moins au redressement. Quant à la construction, le secteur reste en berne, «
et pèse encore aujourd'hui sur la croissance. »


Une dynamique démographique forte

La région Poitou-Charentes bénéfice d'une dynamique démographique forte portée notamment par les migrations. Celle-ci a permis notamment à l'économie présentielle (économie tertiaire du secteur non marchand) de se développer, « et a limité les chocs liés à la baisse de la demande extérieure, notamment sur la dernière période. »

Et la dynamique démographique est en accélération avec 0,6% de croissance annuelle moyenne entre 2006 et 2011. «
La population picto-charentaise croît désormais plus vite que la population de métropole et de province. » Le PIB par habitant quoiqu'en amélioration du fait de la hausse du taux d'emploi féminin reste parmi les plus faibles des régions françaises.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top