logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

37 % de Français potentiellement créateurs d'entreprise

2ème partie du dossier : "Qui souhaite devenir patron ?"

Publié le

En novembre dernier, Viavoice, Idinvest Partners et Le Figaro publiaient les premiers résultats d'un nouvel observatoire exclusif consacré à l’envie d’entreprendre en France. Selon ce nouvel outil, 37% des Français déclarent que « s’ils en avaient la possibilité, ils auraient envie d’entreprendre ».

Les Français n'ont pas froids aux yeux semble-t-il ! À 37% ils se verraient bien patrons... s'ils en avaient la possibilité. C'est le chiffre clé du coup de sonde mené par Viavoice, Idinvest Partners et Le Figaro à la mi-octobre sur un échantillon de 4.999 personnes, représentatif de la population française, âgées de 18 ans et plus.


Qu'est-ce qui donne envie d'entreprendre ?

« Avoir « envie d’entreprendre » constitue une réalité souvent difficilement explicable parce qu’elle ne procède pas des « grilles de lectures » usuelles » explique François Miquet-Marty, président de Viavoice. Et de fait l’« envie d’entreprendre » ne saurait se réduire à un niveau d'étude, ou un milieu social, ni encore à une envie de gagner plus d'argent... En effet, les écarts relevés par l'étude ne sont pas structurants insiste Viavoice : 51% des cadres « auraient envie d’entreprendre », contre 44% des employés et 35% des ouvriers. Et plus encore que l'appât du gain, les motivations de l'envie d'entreprendre sont diverses comme l'attestent les résultats de l'étude : 51% mettent ainsi en avant « l’envie d’être libre, indépendant », 46% évoquent « l’envie de s’épanouir personnellement », bien loin devant les 33% qui parlent de « gagner de l’argent » ! L'envie d'entreprendre résulte en outre de certaines valeurs personnelles comme « le respect des gens »(46%), « le courage, l’effort » (34%) et « la valeur travail » (33%).


De l'envie à la réalité... un grand pas !

Si 37% des répondants attestent avoir envie d'entreprise, tous ne le font pas ! Au total, sur l'ensemble des personnes qui disent avoir envie d'entreprendre, seulement 28% ont un projet d'entreprise, 66% n'en ont pas. Parmi les personnes n'ayant pas de projet concret d'entreprise, 71% n'ont pas essayé de mettre en œuvre un projet d'entreprise, mais 17% ont déjà essayé de mettre en œuvre un projet d'entreprise mais ont arrêté.

Du côté des porteurs de projet, les facteurs déclencheurs sont l'opportunité de profiter d'un marché porteur (29%), une expérience adaptée (26%) ou encore une idée prometteuse (22%). Et du côté de ceux qui en ont envie mais qui n'ont pas de projet, les facteurs dissuasifs sont la conjoncture (37%), le manque de fonds (33%) et la crainte de démarches complexes (21%). Globalement, le portrait type de celui qui a envie d'entreprendre est plutôt un homme (42% vs 32% de femmes), d'un âge moyen de 43 ans. Ces créateurs potentiels se trouvent à 40% en Ile-de-France, 39% dans le Sud-Est, 36% dans le Nord-Est, 35% dans le Sud-Ouest et 34% dans le Nord-Ouest.

Le type d'entreprise est plutôt envisagé en version solo (37% en entreprise individuelle et 34% en auto-entrepreneur). Les sociétés avec un ou plusieurs associés ne récoltent que 27% des intentions. En terme d'activités, le secteur de loin le plus souvent cité est le commerce, la distribution et le service aux particuliers (28%), loin devant les services informatiques, télécommunications et internet (9%), l'hôtellerie restauration (9%), l'enseignement santé et action sociale (9%), le transport, tourisme (6%), la construction, le BTP, l'immobilier (6%), les services aux ménages (5%), l'information communication (5%), le soutien aux entreprises (5%). Et côté financement, les créateurs potentiels mobiliseraient essentiellement leur apport personnel (46%), un ou des prêts bancaires (39%), et des aides publiques (33%). La participation de la famille ou des amis ne représente que 14%.

Pour en savoir plus, téléchargez le baromètre Envie d'entreprendre Viavoice, Idinvest et Le Figaro.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top