logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Ouvrir une fromagerie en franchise : quels réseaux recrutent ?

Laiterie Gilbert, le pionnier du secteur

Publié le

Depuis quelques années, la fromagerie de quartier renait de ses cendres. Après avoir un temps été désertée par les consommateurs, ces derniers reviennent au bon goût et aux conseils d'experts des fromageries traditionnelles de proximité.

Ouvrir une fromagerie en franchiseLa France est réputée pour ses fromages et les Français, en fins connaisseurs, aiment varier les plaisirs. Et sur les étals des fromagers, le choix est immense ! Entre les produits de grande diffusion fabriqués par les grands noms de l'agro-alimentaire et les productions intimistes des artisans de terroirs, la France est un grand plateau de fromage. Pour s'y retrouver entre les pâtes pressées, les pâtes fleuries, les persillées, le fromage de chèvre, de brebis, les recettes au lait cru, et les spécialités fromagères à tartiner, rien ne vaut l'expertise d'un vrai fromager. C'est dans ce contexte que les crémeries-fromageries de quartier retrouvent aujourd’hui leurs lettres de noblesse. Et cela n'a évidemment pas échappé aux réseaux de franchise, encore rares certes, mais les choses pourraient bien changer. En France, selon la Fédération des Fromagers de France, 3200 crémiers fromagers ont pignon sur rue. Ces fromagers sont à 50% des fromagères. 48% travaillent en boutique et 23% travaillent sur des marchés ou en vente ambulante. Le chiffre d'affaires annuel de ces indépendants est de l'ordre de 900 millions d'euros. Le panier moyen d'un client est de 17€.

Un métier à part entière

Le métier de crémier-fromager est un savant mélange de tradition et de modernité. La tradition s'exprime par les produits artisanaux vendus (au lait cru ou fermiers), tandis que la modernité s'exprime par l’utilisation des techniques de marketing et des nouvelles technologies (ventes en ligne notamment). Dans tous les cas, le crémier-fromager exerce un métier passion. Spécialiste des fromages rares, il fidélise sa clientèle autour d'une sélection de produits fermiers ou artisanaux dénichés aux quatre coins de la France. C'est sur ce volet d'expertise que se forge sa réputation. A l'image des cavistes, le fromager a un rôle de conseiller éclairé : le détaillant tisse ainsi avec ses clients des relations de confiance et de curiosité réciproque. De plus en plus éloigné du crémier commerçant d'antan à la réputation pas toujours nette, le métier évolue ces dernières années, notamment depuis l'entrée en vigueur de l'ouverture du statut d'artisan affineur. Ceci étant, tous les fromagers ne sont pas affineurs ! Et le métier reste essentiellement commerçant tout en se parant d'un volet conseil qui doit faire la différence avec les rayons fromageries des grandes surfaces de distribution alimentaire.

Comment devient-t-on fromager en reconversion ? En suivant un stage spécifique pour décrocher un Certificat de Qualification Professionnelle de Vendeur-Conseil en Crémerie-Fromagerie. Ce stage, dispensé dans le cadre de la formation professionnelle, a été créé et est délivré par la branche du commerce alimentaire. Il atteste d’une qualification reconnue par la convention collective de la branche. C'est le Centre de formation des produits laitiers (CFPL) qui forme et perfectionne chaque année plusieurs centaines de professionnels. Cet organisme, reconnu par la profession, est piloté par la Fédération des fromagers de France. Le stage créateur-repreneur est organisé à l’attention des futurs crémiers-fromagers détaillants. Il se compose d'une formation de 42h pour actualiser ses connaissances ou se perfectionner, complété par un stage affinage pour connaître les facteurs clé de l’affinage et savoir en tirer parti pour optimiser le degré de maturité de ses produits, un stage hygiène (obligatoire tous les 2 ans) et d'un stage visite du terroir, pour découvrir le terroir et connaître les fabrications sur place.

Choisir la franchise pour ouvrir une fromagerie ?

Le secteur de la fromagerie est encore largement dominé par des indépendants agissant sous leurs noms. Seuls une entreprise a aujourd’hui, à notre connaissance, sauté le pas du franchisage : La Laiterie Gilbert. Et si d'autres enseignes de magasins en succursales font également parler d'elles comme notamment l'entreprise Beillevaire en Loire-Atlantique, ces entreprises ne sont pas ouvertes (pour le moment du moins) aux franchisés. Pourquoi si peu de réseaux sur ce secteur ? Tout simplement parce que les produits commercialisés sont très spécifiques et demandent des connaissances particulières. A l'image des boucheries ou des charcuteries, le métier de fromager est délicat à modéliser.

Ceci étant, les choses avancent, notamment grâce au dynamisme la Laiterie Gilbert. Que propose ce réseau développé en concession depuis 2012 ? Tout d'abord des produits de crèmerie en marque propre et des produits achetés au juste prix auprès de fournisseurs locaux. Rassemblés dans un catalogue unique et personnalisé, les produits Laiterie Gilbert sont souvent des offres exclusives et différenciantes à l'image de la gamme bio de l'enseigne.

Outre ses produits, la Laiterie Gilbert propose à ses concessionnaires une aide et un accompagnement à tous les stades de la création. En amont du démarrage, le réseau dispense une formation initiale de 15 jours au siège et en magasin. Cette formation est complétée en cours de contrat par une formation continue, enrichie en permanence. Le réseau est également aux côtés du concessionnaire au moment de la recherche de l'emplacement idéal. Le réseau accompagne également ses partenaires dans le choix des matériels et la réalisation des travaux d'aménagement. Au quotidien, après l'ouverture, l'enseigne propose à ses concessionnaires son site internet de dernière génération, une présence dynamique et une animation continue de la communauté des réseaux sociaux, une animation régulière des points de vente, etc.

Actuellement, l'enseigne Laiterie Gilbert, créée en 1948 dans la région grenobloise, compte 7 magasins en France, dont 3 en franchise (Nice, Epernay, Orléans). A terme, le réseau vise une centaine d'implantations dans toute la France.

Pour rejoindre ce réseau, et créer une fromagerie en franchise, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 50.000€ (droit d'entrée 30.000€, investissement global de 50 à 200.000€). Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne à 250.000€.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 3/5 - 11 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top