logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

En 2015, quels usages du téléphone mobile ? (Dossier)

Surf sur internet, mails et applications

Publié le


Cette année, l'Arcep constate une explosion de la consommation en données via mobile. Pourquoi une telle explosion ? Tout simplement parce que les usages mobiles s'envolent du fait de la généralisation des smartphones.



Smartphone

La consommation en données via mobile a explosé en l'espace d'un an. Désormais, 52% de la population naviguent sur internet à partir d'un mobile, 45% consultent ses courriels, 44% téléchargent des applications, 36% utilisent la fonction géolocalisation pour chercher un restaurant, un bar, etc, 25% échangent des messages textes, 17% téléphonent via Hangouts, etc. Selon l'Arcep, la diffusion toujours plus importante des smartphones contribue à doper les usages : Ainsi, comparés à l'ensemble des possesseurs de mobile, les possesseurs d'un smartphone sont plus nombreux à naviguer sur internet (84% vs 57%), à consulter leurs courriels (74% vs 49%), à télécharger des applications (73% vs 48%), ) à chercher un endroit via géolocalisation (59% vs 39%). Ces pourcentages varient également beaucoup selon l'âge du possesseur. Globalement, comme l'on peut s'en douter, les jeunes adultes sont en pointe dans les usages de l'internet mobile... Ils sont d'ailleurs équipés à 90% d'un smartphone, ce qui explique cela.


Des usages bien ancrés

La navigation sur internet reste l’usage d’internet sur téléphone mobile le plus répandu. » En 2015, sa pratique dépasse pour la première fois le seuil de la moitié de la population française (52% en moyenne). » Cette proportion varie beaucoup selon les tranches d'âges. Chez les 18-24 ans, la navigation sur internet fait partie du quotidien de 90% d’entre eux. Suivent de près les 12-17 ans et les 25-39 ans (80%), quant à leurs aînés, ils s’y convertissent également peu à peu, « même si ceci s’opère encore dans une proportion plus faible (47% des 40-59 ans et 27% des 60-69 ans naviguent sur internet depuis un mobile en 2015 contre respectivement 29% et 15% en 2013). »

La consultation des e-mails sur téléphone mobile est le second usage le plus cité. Elle est pratiquée par 45% de la population (+9 points en un an). Là encore, ce sont les 18-24 ans qui arrivent en tête de cette pratique (83%), juste devant les 25-39 ans (72%). « La consultation des e-mails est fortement liée au niveau de revenus (56% de consultations pour les individus disposant de hauts revenus, contre 39% pour ceux disposant de bas revenus) mais plus encore à l’activité professionnelle pratiquée. 70% des cadres supérieurs consultent leurs e-mails sur leur téléphone, soit 21 points de plus que les ouvriers et 37 points de plus que les personnes au foyer. »

Le téléchargement d’applications est désormais au coude à coude avec la consultation des e-mails : 44% des Français y ont recours (81% des 12-17 ans, 86% des 18-24 ans, 67% des 25-39 ans). « Les professions intermédiaires, cadres et employés ont des niveaux de pratiques de plus en plus similaires » respectivement 54%, 58% et 51%.. Gratuites ou payantes, les applications sont désormais plus souvent téléchargées par les hauts revenus en 2015 (51% vs 36% en 2014).


Et des nouveaux usages

L’aide à la localisation d’un endroit (restaurant, bar, musée, etc.) à partir d’une application qui géocalise le téléphone connait une forte progression en un an (36%, +8 points entre 2015 et 2014). Là encore, se sont les jeunes adultes de 18-24 ans (70%) qui utilisent le plus cette fonction, suivis de loin par les 25-39 ans (59%), les 12-17 ans (37%), et les 40-59 ans (32%).

L’échange de messages textuels via des applications type Hangouts, Viber, Whatsapp gagne également du terrain. Il est désormais pratiqué par 25% des personnes interrogées (soit 8 points de plus qu’en 2014). « La progression entre 2014 et 2015 a été particulièrement forte pour les 18-24 ans, dont plus de la moitié déclarent à présent faire l’usage de ce type d’échanges (+10 points), mais aussi pour les 12-17 ans (+16 points) et les 25-39 ans (+14 points) qui sont quatre sur dix à avoir recours à ces applications ».

L'échange vocal via une application, qui permet de téléphoner par internet sans consommer le forfait « voix » de l’appareil mobile est aussi une tendance en progression. 17% des sondés y ont recours en 2015, contre 12% en 2014. Les 18-24 ans, les élèves et étudiants et les habitants de Paris et de son agglomération déclarent, plus que les autres, utiliser ces applications pour téléphoner.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top