Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

foire aux questions

Retour

reprise franchise

 Bonjour

J'avais le projet de reprendre une franchise concernant des produits automobile (savon, polish, etc).J'ai donc pris contact avec le franchiseur, passé des tests, fait plusieurs journée,5, de découverte de l'activité, ce qui me paraît normal, j'ai fait au total 1600 kms rien que pour mes déplacements, ce qui prouve donc que j'étais motivé.                                                                                                                        

Après 5 mois au cours desquels on m'a fait penser que cela allait se faire, le franchisé actuel ayant un autre projet. J'avais préparé toutes les démarches nécessaires à cette reprise, comptable, banque, petit entrepôt de stockage, chambre du commerce....tout était ok, même la banque pour un prêt complémentaire, j'avais l'apport personnel demandé, il me manquait que l'accord final du franchiseur qui, subitement me dit que finalement, non, je ne fais pas l'affaire......                                                            

Je me demande si un franchiseur a le droit d'empêcher cette reprise, ce qui m'a retardé dans ma recherche d'emploi et ce qui empêche le franchisé actuel, avec qui j'ai de très bons rapports, de mettre son nouveau projet en route, lui aussi est rès étonné de cette décision de me dire non.                                Merci d'avance de votre réponse.                                                                                                                                Cordialement

 

Expert François-Luc SIMON

a répondu le 10/03/2016

Bonjour,

Par principe, si aucune promesse préalable n’a été formalisée en ce sens, le franchiseur n’a pas d’obligation de signer un contrat de franchise avec un candidat, même dans le cas où la phase de négociation précontractuelle semble avancée.

Si le franchiseur est libre de ne pas conclure le contrat de franchise, il ne doit cependant pas commettre de rupture abusive des pourparlers entamés avec le candidat. Si un tel comportement abusif était avéré, le candidat pourrait demander des dommages-intérêts au franchiseur en réparation des préjudices subis du fait de cette rupture abusive de pourparlers.

Dans tous les cas, nous vous recommandons de prendre contact avec un avocat spécialisé pour évaluer les éléments factuels votre dossier.

J’espère avoir répondu à vos questions.

Bien cordialement,

François-Luc Simon
 Avocat, associé-gérant - Simon Associés
Docteur en Droit
Membre du Collège des Experts de la FFF

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !