logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Quelles entreprises cédées ?

Suite de l'étude sur la transmission de l'enquête BPCE

Publié le

Selon les observations de l'enquête BPCE, les opérations mesurées en 2010 ont concerné, dans 71 % des cas, des entreprises de 10 à 49 salariés, mais « le taux de cession apparaît très nettement supérieur pour les grandes unités et corrélé positivement à la taille ».

Dans le détail, selon BPCE, la probabilité d'un événement relatif à une cession-transmission est de près de 18 % pour une société de plus de 250 salariés alors que pour une PME de 10 à 19 salariés, la probabilité d’occurrence n'est plus que de 4,3 %. Globalement, plus la structure juridique de l'entreprise est complexe et plus elle change de main.
« Les taux de cession les plus élevés (11 % à 13 % par an) correspondent aux types de sociétés les plus adaptées à une gouvernance complexe, comme les sociétés anonymes (SA) à directoire, les SA à conseil d’administration ou les sociétés en commandite, puis viennent les sociétés par actions simplifiées (SAS) et les sociétés en nom collectif avecdes taux de l’ordre de 8 %, le taux moyen étant de 3,3 % pour les sociétés à responsabilité limitée (SARL). »

Sachant qu'en France, selon la base Fiben de la Banque de France, en moyenne, moins d’une PME sur deux est indépendante, l'occurrence de cession est importante.

Clairement, les PME d'aujourd'hui présentent des structures de gouvernance plus complexes que ce que l'on peut penser. 52 % des PME recensées sont ainsi organisées en groupes (contre 21 % en 1997), mais seulement 14 % appartiennent à des grands groupes ! 62 % des PME de plus de 100 salariés appartiennent à un groupe doté d'un holding.
« Or, le taux de cession d’une entreprise détenue par une personne morale est presque double de celui appartenant à une personne physique : 11,2 % contre 6,1 %. »

En terme de secteurs d'activité, le BPCE note les taux de cession les plus élevés dans les activités immobilières, le commerce de gros et les industries agro-alimentaires, avec des taux de cession de 8 % à 9 %. Les taux de cession les plus faibles sont constatés dans les secteurs de la construction, de l’hôtellerie/cafés-restaurants et de l’enseignement/ santé/action sociale.

Sommaire du dossier

Dominique André-Chaigneau, Rédaction TOUTE-LA-FRANCHISE©

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top