logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

les experts de la franchise vous répondent

Retour

Le savoir-faire en franchise

 Bonjour,  

Pouvez vous me donner des explications sur l évaluation du savoir- faire, condition déterminante du contrat de franchise.
Merci. 

Expert Laurent DELAFONTAINE
Laurent DELAFONTAINE

a répondu le 19/06/2013

Bonjour,

La définition concrète du Savoir-faire d’une enseigne, est bien la chose la plus difficile à cerner dans nos missions de conseil en franchise, et il encore plus difficile de calculer sa valorisation (combien je vends mon savoir-faire) pour le compte d'un tiers partenaire.

Mais pour repondre à votre question, autant une invention est « brevetée », une marque « déposée », une œuvre d’art « répertoriée », autant le savoir-faire, (tout comme le Contrat de franchise), n’est pas défini juridiquement. Il faut se référer au droit communautaire pour obtenir une définition précise :

« Ensemble secret, substantiel et identifié d’informations pratiques non brevetées, résultant de l’expérience du fournisseur et testés par celui-ci ; dans ce contexte, « secret » signifie que la savoir-faire dans son ensemble ou dans la configuration et l’assemblage précis de ses composants, n’est pas généralement connu ou facilement accessible ; « substantiel »  signifie que le savoir faire doit inclure des informations indispensables pour l’acheteur aux fins de l’utilisation, de la vente ou de la revente des biens ou des services contractuels ; « identifié » signifie que le savoir-faire doit être décrit d’une façon suffisamment complète pour permettre de vérifier qu’il remplit les conditions de secret et de substantialité ».

Voilà pour l’aspect académique, je vais tenter de vous illustrer concrètement cette définition pour une enseigne de restauration commerciale. Si nous prenons les restaurants sous enseigne Del Arte, nous pouvons situer le savoir-faire en reprenant l’expérience du client :

  • Le choix de l’emplacement géographique du restaurant résulte d’une longue expérience immobilière, permettant de retenir un local ou un terrain qui correspond à la typologie de clientèle cible et à la faisabilité technique des travaux de mise en oeuvre du concept.
  • Le concept architectural a été étudié par des professionnels, enrichi au fil des différentes ouvertures et permet une construction rapide et aux meilleurs coûts.
  • L’agencement intérieur, la répartition des espaces (cuisine, salle, sociaux,…) est le fruit d’une grande expérience de la restauration.
  • Le choix de la décoration, du revêtement de sols, des teintes murales, de l’appareillage électrique,… mais aussi du mobilier de salle, du matériel de cuisine, de la plâtrerie, … tout ces investissements sont directement issus des années de pratique de l’enseigne dans ses pilotes.
  • Le choix des plats sur la carte, le prix d’un menu, la sélection d’un fournisseur, la logistique des commandes livraisons, les fiches recettes, les protocoles de mise en oeuvre,… 

Ces éléments (non exhaustifs) forment le cœur du savoir-faire, vous allez chez Del Arte pour quatre choses : une qualité gustative, un service à table, un prix raisonnable et un décor dépaysant.

Imaginons que demain, vous ouvriez votre propre restaurant, au mauvais emplacement, avec un loyer trop lourd, que votre décor est coûteux et difficile à entretenir, que vous achetez cher des produits sans saveur et que votre personnel ne reste pas, car vous êtes mal organisé, rajoutons que votre service est long et que les règles d’hygiène ne soient pas appliquées correctement. Aurez-vous le même succès ?

Pour être complet, il faut aussi tenir compte de la notoriété qui est un élément important et complémentaire au savoir-faire. Vous savez parfaitement quoi trouver chez Mc Do avant même d’y être rentré : un parking, une formule burger, un jeux pour enfant,… Vous ne savez rien de l’offre  d’un restaurant indépendant sinon après y avoir déjeuné.

C’est bien là toute la force de la notoriété.

Espérant avoir répondu à votre question.

Bien cordialement

Laurent Delafontaine

www.axereseaux.com

Scroll to top