logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
franchise ORPI
franchise ORPI

Achat – Vente – Gestion – Location de biens immobiliers

Franchise Agences immobilières

Pour en savoir plus :

Voir-rédiger les commentaires Voir les articles de ce réseau

Orpi invite ses clients à « revisiter » leurs prix de vente

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Alors que le premier jour des soldes faisait l'actualité, Orpi a décidé le 9 janvier dernier, d'annoncer le lancement de sa grande opération « promotions » sur les prix des biens immobiliers à la vente. Selon Orpi, les prix doivent revenir à la réalité du marché, et pour cela, les 1 250 agences du réseau vont prochainement inviter les propriétaires-vendeurs à réviser leurs prix à la baisse.

Le secteur de l'immobilier va mal. En 2012, le nombre de transactions s'est effondré globalement de 20 % selon Orpi (16 % pour les 1 200 agences du réseau). Des chiffres qui viennent confirmer la tendance enregistrée par les autres professionnels de l'immobilier comme la Fnaim qui constatait dernièrement dans son bilan 2012 une baisse de 18,6 % du nombre des transactions (655 000 en 2012, contre 805 000 en 2011). « C'est une chute extrêmement forte, plus importante que celle qui a suivi la crise des subprimes » a rappelé Jean-François Buet, le président de la Fnaim, lors d'une conférence de presse. Et cet effondrement du nombre de transactions a des répercussions immédiates sur tout le secteur de l'immobilier. Ainsi, selon la Fnaim, les agences immobilières ont perdu 10 000 emplois en 2012 (sur un total de 80 000) et 3 000 agences sur 30 000 ont du fermer.

Face à cette situation difficile, le réseau Orpi a décidé de contre-attaquer en présentant le 9 janvier dernier son opération « promotions » sur les prix de vente à la presse. « Un seul facteur permettra de débloquer le marché et de fluidifier l’accès à la propriété : le retour au juste prix de marché de la part des vendeurs » a ainsi expliqué Bernard Cadeau, le PDG du Groupe Orpi en préambule de son intervention.

Un marché bloqué par des prix trop élevés

Sachant que le prix moyen des logements a augmenté 3 fois plus que le revenu brut des ménages au cours des 10 dernières années (source INSEE), le pouvoir d’achat immobilier des ménages accuse une baisse de 15 % à 20 % en deux ans. Et « malgré des taux d’intérêt historiquement bas (3,23 % en décembre 2012), les Français rencontrent de grandes difficultés à accéder à la propriété. » Une difficulté d'autant plus importante que les banques exigent des apports personnels de plus en plus élevés (10 % d’apport moyen en 2011 contre 20 % d’apport moyen en 2012).
Face à ces constats, les acheteurs aimeraient forcément que les prix baissent, mais entre le prix souhaité et le prix demandé, les écarts se creusent. Ainsi, selon Orpi, « au premier semestre, on constatait en moyenne un différentiel de – 7% entre le prix souhaité d’un appartement et son prix de vente au réel. Sur l’ensemble de l’année 2012, l’écart est de -15 %. » Même constat sur les maisons « avec un résultat à – 17 % dans le bilan 2012 contre – 10 % sur le premier semestre 2012. »

Les raisons de ces écarts ? Selon Orpi, la principale résulte d'une distorsion de la perception des vendeurs sur le marché immobilier « qui apparaît souvent comme éloignée de la réalité et déformée par leur désir de vendre au prix le plus élevé ». Cette principale raison renforce encore le rôle de l'agent immobilier selon Orpi : « c’est lui qui va permettre de fixer le juste prix, soit en aidant le vendeur à estimer son bien au plus juste, soit en faisant prendre conscience à l’acheteur du prix réel du marché. Il apporte ainsi son expertise locale du marché de l’immobilier pour faire en sorte de parvenir à un prix équitable pour chacune des parties. Chaque bien étant spécifique, il propose donc une approche sur mesure, étudiée pour chaque demande. » Et la conséquence directe des écarts importants entre prix souhaité et juste prix du marché, s'illustre sur les délais de vente, « qui connaissent un record historique passant la barre de 100 jours en moyenne en 2012 contre 70 jours en 2011. Soit une augmentation moyenne de 33 jours. »
Or, selon Orpi, « l’on constate que plus le délai de vente augmente et plus l’écart entre prix souhaité et prix de vente réelle s’accroit. Cela traduit, que seul un juste prix de marché permettra de fluidifier l’immobilier en France. Les acquéreurs contraints attendent que les vendeurs reviennent à des prix raisonnables. L’envolée des prix de l’immobilier en France a atteint son maximum acceptable. »

Le programme « Revisitons les prix » d'Orpi

« Pour sortir de l’impasse dans laquelle nous nous trouvons actuellement, en attendant la construction massive de logements, seul remède durable à la crise du marché immobilier, les prix doivent baisser de 5 à 15 % », a annoncé Bernard Cadeau. Et pour y parvenir, Orpi a décidé de frapper fort en lançant le programme « Revisitons les prix ».

En quoi consiste ce programme ?
A inciter les vendeurs à revenir aux justes prix du marché.

Comment ?
En s'engageant dans une démarche de sensibilisation et d’accompagnement pédagogique des vendeurs face aux nouvelles considérations du marché immobilier en France. Ainsi, dans les 1250 agences du réseau et durant le 1er trimestre 2013, les agents immobiliers Orpi vont rencontrer un à un les vendeurs concernés par une actualisation de prix et travailler avec eux à la revalorisation de leur bien. Cette démarche volontariste, qui est une première en France, s'appuie sur les résultats de l’Etude Comparative de Marché, un outil exclusif Orpi au service du juste prix, qui actualise, analyse et compare les biens à la vente à un instant T, avec ceux récemment vendus. « Que les vendeurs ne se méprennent pas, il ont tout a y gagner » prévient Bernard Cadeau.
Et en effet, baisser immédiatement de 5 à 15 % selon les régions les prix souhaités ne signifie pas perdre de l'argent puisque dans 7 cas sur 10, les vendeurs sont aussi acheteurs d'un nouveau logement mais surtout « parce qu’en dix ans, entre 1998 et 2007, les prix immobilier ont progressé de 140 %, soit six fois plus que l’inflation constatée sur la période. Et, après une courte pause en 2008-2009, ils sont repartis à la hausse jusqu’à aujourd’hui. En d’autres termes, même en revoyant leurs prétentions à la baisse, quelle que soit la date à laquelle ils ont acheté, économiquement, aujourd’hui, les vendeurs restent gagnants ». L'annonce d'Orpi intervient après un pré-test mené à Bordeaux où les résultats se sont avérés « significatifs : une baisse des prix au M2 de 3 % a conduit à une réduction du délai de vente de - 17 % et généré une augmentation des ventes de + 20 % au second semestre 2012. » L'engagement des 1 250 agences vers cet objectif devrait concerner environ les deux tiers des propriétaires des 90 000 logements actuellement en vente chez Orpi.

Dominique André-Chaigneau, Toute La Franchise©


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email

DERNIERS ARTICLES DU RESEAU ORPI

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de cette enseigne
en détail

Voir tous les articles

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Scroll to top