logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

L'hypermarché toujours plébiscité par les Français

Si le modèle de l'hypermarché souffre clairement d'un changement d'ère de consommation, il n'empêche qu'il reste une forme dominante du commerce d'aujourd'hui.

Publié le

Si le modèle de l'hypermarché souffre clairement d'un changement d'ère de consommation, il n'empêche qu'il reste une forme dominante du commerce d'aujourd'hui. Telle est la conclusion que tire le magazine LSA sur la base d'un sondage publié le 6 juin dernier.

Dans son numéro spécial sur le cinquantenaire de l'hyper en date du 6 juin, LSA publiait les grandes lignes des résultats d'un sondage internet réalisé par Toluna début mai auprès d'un échantillon de 1000 personnes âgées de 18 ans et plus. Quels sont les enseignements de ce sondage ? Que l'hyper reste le premier choix des Français lorsqu'il s'agit de faire les courses principales (alimentation, entretien, hygiène-beauté) avec un score de 37,23 % des opinions contre 28,8 % pour les supermarchés, 19,71 % pour les hard-discount, 18,91 % pour les magasins de proximité, 18,15 % pour les marchés, et (signes de temps !) 15,12 % pour les drives !

Le prix en positif, l'attente aux caisses en négatif

A la question de savoir ce que les clients aiment ou n'aiment pas dans les hypermarchés, la réponse est clairement posée : Le prix et les promo arrivent en tête de ce que les clients aiment (58,63 %), suivi du choix (57,78 %) et dans une moindre mesure les services (carte fidélité, animations...) à 34,68 %, les produits en libre service à 28,37 %, le gain de temps pour faire ses courses (22,77 %), le côté organisé, bien rangé de l'hyper (22,57 %) et les nouveautés proposées (19,82 %). Les garanties de qualité des produits ne sont plus citées qu'à 14,22 % et le personnel à 6,65 %. Au négatif, les personnes interrogées citent massivement l'attente aux caisses à 60,52 % et le nombre insuffisant de caisses ouvertes (37,14 %). Les autres aspects négatifs sont notamment les prix trop élevés (22,50 %), la taille trop grande des magasins (20,74 %) ou encore la localisation de l'hyper loin de tout (16,37 %). A la question « Qu'est-ce qui pourrait vous donner envie d'aller plus souvent en hyper ? », l'argument prix revient toujours et encore avec 51,77 % pour la réponse plus de promotions. La seconde motivation est plus inattendue, mais reflète bien du changement de mentalité des consommateurs puisqu'il s'agit d'accéder à plus de produits locaux et frais 36,24 % !
Enfin à la question « D'après vous, les prix des produits varient-ils en général entre enseignes d'hypermarchés ? » les Français sont quasi unanimes : 56,6 % estiment qu'ils varient « un peu », 38,29 % qu'ils varient « beaucoup » et seulement 2,97 % qu'ils ne varient « pas du tout ».

Tout le dossier

Dominique André-Chaigneau, Toute La Franchise ©

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top