logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Financement : Des mesures à l'étude pour aider au crédit des TPE

Publié le

Le 4 avril dernier, Christine Lagarde, ministre de l'Économie a annoncé qu'elle va étudier prochainement des mesures pour favoriser les crédits de moins de 25 000 € aux TPE. Cette annonce a été faite lors de la signature de l'accord de reconduction de la médiation du crédit pour 2 ans.

Si le plus gros de la crise est passé, les entreprises françaises continuent d'éprouver des difficultés à trouver une oreille attentive chez les banques. C'est justement pour améliorer les choses qu'à la fin octobre 2008, était créé le service de médiation du crédit aux entreprises. Cette instance a contribué à débloquer depuis sa création 3,4 milliards d'euros de crédit pour un total de 13 500 entreprises pesant 235 000 salariés. Si à sa création, la médiation du crédit aux entreprises a principalement été mobilisée pour gérer les urgences, aujourd'hui, la reprise se confirmant, son rôle a évolué vers des interventions plus ciblées notamment pour faciliter la cession-reprise.

Sachant que cette instance de médiation avait été conçue pour apporter une réponse ponctuelle aux difficultés rencontrées par les entreprises pendant la crise, les banques ont tenté de s'opposer à sa reconduction. Mais le gouvernement ne l'a pas entendu de cette oreille. Le 4 avril dernier, la reconduction pour 2 ans jusqu'à fin 2012 a été entérinée.

En accompagnement de cette signature officielle de prolongation de la médiation, Christine Lagarde a annoncé avoir l'intention d'étudier de nouvelles mesures pour favoriser les crédits aux entreprises. Ces nouvelles mesures devraient principalement concernées les très petites entreprises (TPE) de moins de 10 salariés qui composent l'essentiel des dossiers actuellement traités par la médiation du crédit aux entreprises. Et de fait, selon les chiffres de la Banque de France, c'est justement ces TPE qui accusent le plus le coup de la frilosité des banques. Les encours de crédit de moins de 25 000 € accordés aux TPE en société ont en effet baissé de 9% en 2010 par rapport à 2008 (-16% depuis 2007).

Sachant que les chiffres disponibles sur les besoins des TPE sont diffus voire inexistants, Christine Lagarde a demandé officiellement à Gérard Rameix, le médiateur du crédit, également président de l'Observatoire du financement des entreprises, de faire un bilan chiffré des besoins. La ministre attend son rapport pour juin prochain. Ce rapport devra avancer des propositions concrètes qui serviront ensuite de base pour la mise au point de mesures spécifiques aux crédits des TPE. Rappelons que la très grande majorité des franchisés font typiquement partie de ces TPE aux besoins en crédit limités mais réels. Les mesures qui découleront du rapport de Gérard Rameix devraient donc en toute logique les intéresser au premier chef.

Dominique André-Chaigneau, TOUTE LA FRANCHISE©

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top