logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Focus : les services principalement marchands résistent à la crise

Introduction au dossier : " les services principalement marchands résistent à la crise "

Publié le

Dans un focus publié fin avril, l'Insee dresse le portrait des services principalement marchands en 2012 et 2013. Ces services parmi lesquels figurent l'hébergement/restauration, l'information/communication, les activités immobilières ou encore les services aux entreprises et aux particuliers sont largement développés en franchise.


En 2012 selon les derniers chiffres bilan de l'Insee, les services marchands se distinguent par leur dynamisme. « Entre 2000 et 2012, tirée par les télécommunications et les activités informatiques, leur production a augmenté plus rapidement que celle de l’ensemble des secteurs principalement marchands (+ 30% en volume contre + 14%), de même que l’emploi salarié (+ 15% au lieu de + 1,8%). » Globalement aussi, les services principalement marchands se caractérisent par le poids élevé des petites structures et la profusion de non salariés « qui sont souvent des entrepreneurs individuels, professions libérales ou artisans-commerçants ». Au total, l'ensemble des services principalement marchands pèsent en 2012 pour un cinquième du chiffre d'affaire des secteurs principalement marchands (hors activités financières et agricoles) à 770 milliards d'euros. La moitié de ces ventes proviennent des services aux entreprises et un quart des secteurs de l'information et de la communication.


L'hébergement / restauration (253.000 entreprises pour 87 milliards d’euros de CA en 2012)

Ce secteur est dominé par la restauration qui pèse à elle seule « les trois quarts des effectifs, du chiffre d’affaires et de la valeur ajoutée du secteur (respectivement 77%, 73% et 72%) ». Plutôt épargnée par la crise grâce notamment à la baisse de TVA en 2009, la restauration connait toutefois une baisse de forme depuis 2012. La fréquentation en berne rogne sur les marges. Le secteur se caractérise par un nombre élevé de non salariés (autour de 160.000), « qui, souvent propriétaires de leur établissement, sont principalement dans la restauration. »


L'information / communication (126.000 entreprises pour 181 milliards d’euros de CA en 2012)

Ce secteur connait une forte croissance de la production depuis le début des années 2000 (+ 62%) en raison principalement du « boom de la demande en télécommunications (+ 106%) et la vitalité des services informatiques (+ 58%). » Très dynamique, le secteur génère 24% du chiffre d’affaires de l'ensemble des services essentiellement marchands, 23% de leur valeur ajoutée et 27% de l'excédent brut d’exploitation.


Activités immobilières (229.000 entreprises pour 81 milliards d’euros de CA en 2012)

Le secteur au sens large (marchands de biens, bailleurs, activités immobilières pour compte de tiers) résiste plutôt bien à la crise notamment du fait du dynamisme des sociétés spécialisées dans la location et l’exploitation de biens immobiliers propres ou loués (71% du chiffre d’affaires et 80% de la valeur ajoutée). Ceci étant, pour le volet activités immobilières pour compte de tiers, soit principalement les agences immobilières, le constat est plus mitigé. En effet, l’année 2012 a été difficile avec un chiffre d'affaires en repli (- 11,6% en valeur), et des ratios financiers en berne : le taux de marge passant de 23,4% en 2011 à 15,8 et le taux de profitabilité de 21,4% à 6,2%.


Services aux entreprises (663.000 sociétés pour 366 milliards d’euros de CA en 2012)

Ce secteur fait partie des plus dynamiques dans les services essentiellement marchands avec une croissance de + 32% enregistrée entre 2000 et 2012. La croissance du secteur a été essentiellement tirée par la « demande en activités juridiques, comptables, de gestion, d’architecture, d’ingénierie, de contrôle et d’analyses techniques (+ 56% depuis 2000) » précise l'Insee, autrement dit par les activités orientées conseil.


Services aux particuliers (423.000 sociétés pour 54 milliards d'euros de CA en 2012)

Ce vaste secteur hétéroclite qui regroupe pèle-mêle les activités artistiques et récréatives, les services d'aide à la personne, la coiffure, l'esthétique... se porte plutôt bien. « Entre 2000 et 2012, la production en volume de services aux particuliers a crû de 1,9% par an ». Et même si en 2013, la croissance du secteur des services aux particuliers ralentit (+ 0,6% contre 1,2% en 2012), le repli est moins prononcé que dans l'ensemble des services essentiellement marchands.

Le secteur se distingue des autres par sa très grande majorité de très petites structures, le plus souvent des entrepreneurs individuels. «
Contrairement à la plupart des secteurs, les entrepreneurs individuels ont un rôle significatif dans les services aux particuliers, puisqu’ils regroupent 82% des unités, 14% des effectifs salariés et 18% des ventes

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top