logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Focus : le marché du meuble entre bilan 2014 et perspectives 2015

Introduction au dossier consacré au marché du meuble

Publié le

Selon le bilan 2014 dressé récemment par la FNAEM et l'UNIFA, le marché du meuble domestique français a reculé de 1,5% à surface évolutive en 2014 pour atteindre 9,12 milliards d'euros TTC. 2015 devrait être dans la même lignée !

Dans le secteur du meuble, les années se suivent et se ressemblent, toutefois, les professionnels notent un léger mieux pour 2014. En effet, si le marché chute de 1,5% à surface évolutive en 2014, pour atteindre 9,12 milliards d’euros TTC (contre 9,27 milliards d’euros TTC en 2013) cette chute est moins marquée que les deux années précédentes (- 2,9% en 2013 et - 3,0% en 2012). Une légère amélioration que les professionnels de la FNAEM (Fédération française du négoce de l'ameublement et de l'équipement de la maison) et de l'UNIFA (Union Nationale des Industries Françaises de l’Ameublement) souhaitent toutefois relativiser puisqu'en effet « le passage de la TVA de 19,6% à 20% et de la TVA réduite de 7% à 10% a permis de soutenir les ventes en valeur TTC. »

A ce coup de pouce s'ajoute également « sur les quatre premiers mois de l'année » le bénéfice de l'effet de l'éco-contribution mobilier « qui n'existait pas sur les quatre premiers mois 2013, créant ainsi artificiellement de la valeur sur le marché TTC ». Selon les chiffres de l'IPEA (Institut de Prospective et d’Etudes de l’Ameublement), à surface constante, le recul du marché est estimé au moins à 3% sur l’exercice écoulé et, en prenant en compte les effets TVA et éco-contribution, celui-ci aurait même reculé de plus de 4%.


Des perspectives 2015 en demi-teinte

Et pour 2015 ? Selon les spécialistes de l'IPEA, l'année 2015 devrait s'inscrire dans la lignée de 2014, avec des intentions d'achat à la baisse, mais des acheteurs potentiels plus impliqués qui « devraient pour bon nombre d'entre eux passer à l'acte ». Dans le détail, les intentions d’achats déclarées par les ménages sont en baisse en 2015 pour tous les segments, exception faite de la cuisine intégrée (5,8% en 2015 vs 5,1% en 2014) et du rembourré (14,8% en 2015 vs 14,2% en 2014) « pour lesquels les ménages se déclarent plus nombreux à vouloir effectuer des achats au cours de l’année à venir. » Le segment de la literie récolte le plus fort recul d'intention d'achat avec 13,1% en 2015 contre 18,3% en 2014. Ce recul « apparaît assez logique au vu du rythme soutenu d’achat dont a bénéficié le produit ces dernières années. » Les autres segments sont également en recul et notamment les meubles meublants (20,7% en 2015 vs 25,2% en 2014), les meubles de salle de bains (10,9% en 2015 vs 12,8% en 2014), les luminaires (23,3% en 2015 vs 27,0% en 2014) ou encore les cadres et miroirs (17,4% en 2015 vs 17,9% en 2014).


Ceci étant, des leviers de croissance peuvent être activés pour redresser la barre. Quels sont-ils ? Améliorer le conseil et les services en magasin, peaufiner l'aide au choix en créant des ambiances, mettre en scène les produits pour donner envie, mais aussi proposer des nouvelles solutions pour accompagner la montée en flèche du poids de l'économie de partage (offre d'achat de meubles en leasing par exemple).


La distribution de meubles en chiffres

Selon l'UNIFA, la distribution de meubles en France totalise 61.600 salariés dans 8.650 établissements, 6.090 entreprises de distribution d'ameublement, luminaires et tapis-moquettes. La distribution de meubles emploie 55,5% d'hommes et 44,5% de femmes, 93,5 des salariés sont employés en CDI. 86% des salariés sont à temps complet. L'âge moyen des salariés est de 38,5 ans. 87,5% des entreprises de la distribution de meubles emploient moins de 10 salariés. Seul 1% des entreprises de la distribution emploient plus de 50 salariés.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top