logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Portraits croisés : Qui sont les franchiseurs et franchisés en 2014

En 2014, le revenu annuel moyen d'un franchisé est stable à 32 876 €

Publié le

La Fédération Française de la Franchise s'allie depuis 11 ans avec la Banque Populaire pour tirer le portrait de la franchise. Pour l'édition 2014, l'enquête annuelle note quelques évolutions côté franchisés mais aussi côté franchiseurs !

Pour la 11e année consécutive, la Fédération Française de la Franchise (FFF) et la Banque Populaire publient les résultats de leur enquête annuelle de la franchise. Cette enquête a été menée en juin 2014 du côté franchisés autour de 405 entretiens téléphoniques et du côté franchiseurs autour de 200 entretiens téléphoniques. Elle est complétée par une enquête grand public menée quant à elle auprès de 1.012 personnes de plus de 18 ans.

Des candidats convaincus des atouts de la franchise

Les candidats à la franchise et plus globalement les candidats à la création d'entreprise sont convaincus de l'attractivité du modèle économique de la franchise. En effet, en 2014, sur les 35% des Français interrogés qui aimeraient créer une entreprise (+ 7% par rapport à 2013), 41% envisageraient de le faire en franchise (soit environ 14% de l'ensemble de la population française).

Pourquoi la franchise ? Parce que le modèle a des avantages perçus décisifs. Les Français interrogés citent en premier lieu le fait de bénéficier d'un accompagnement et de moyens (35%, en baisse de 5 points par rapport à 2013), mais aussi le fait de limiter les risques (30%, en hausse de 5 points) et de bénéficier de la notoriété d'une marque connue (30%, en hausse de 6 points). Les autres avantages perçus du modèle sont de garantir une meilleure rentabilité (21 %, en hausse de 2 points) et faciliter un changement de carrière professionnelle (19 %, en hausse de 8 points).

Pourquoi créer une entreprise en franchise ?
Les principaux avantages perçus par les Français :

enquete-FFF-profil-franchises

Source : Synthèse 2014 Enquête annuelle de la franchise FFF/ BPCE

Pour les candidats à la franchise, les avantages perçus sont quasi les mêmes. 25% (= 2013) ont choisi le modèle de la franchise pour la réputation et la notoriété de l'enseigne, 21% (24% en 2013) pour l'encadrement, le suivi, l'assistance offerte par le franchiseur, 17% (14% en 2013) pour la force d'un réseau et l'expérience d'autres franchisés, 14% (17% en 2013) pour la facilité, la simplicité, la rapidité et le côté clé en main, et 13% (15% en 2013) pour le concept, la marque, les produits.

Quels critères et sources d'information pour choisir son enseigne ?

Pour choisir leur enseigne, 4 franchisés sur 10 ont consulté plusieurs réseaux avant leur prise de décision. Cette donnée (stable depuis 2011) « illustre bien la volonté des futurs franchisés de comparer les enseignes afin d’affiner au mieux leur choix. » En 2014, les franchisés ont consulté en moyenne 2,3 réseaux avant de sélectionner leur future enseigne.

En amont, les sources d'informations privilégiées par les candidats à la franchise sont essentiellement la presse professionnelle économique et franchise (39% vs 12% en 2013), et internet (31% vs 28% en 2013). Viennent ensuite les salons professionnels (16% = 2013), les franchisés du réseau (16% vs 13% en 2013) et le bouche à oreille (6% vs 7% en 2013). Qu'ont ils recherchés auprès de ces sources d'information ? A 77% des éléments sur la rentabilité de l'enseigne, à 68% des informations sur l’antériorité du réseau. «
La satisfaction des franchisés du réseau (63%), la déontologie de l’enseigne (58%) ainsi que l’existence de magasins pilotes (39%) font également partie des préoccupations des futurs franchisés. »

A ces éléments d'information se sont ajoutés pour 69% (vs 73% en 2013) la sollicitation d'avis d'experts (48% expert comptable, 41% expert du dossier par le franchiseur). «
La banque est sollicitée par 26% des franchisés (- 9 points) et les avocats/juristes sont consultés par un franchisé sur 5 (22%, stable par rapport à 2013). »

Le profil des franchisés 2014

Selon l'enquête annuelle FFF/Banque Populaire, « l’âge moyen du franchisé est très stable, il est de 46 ans (45 ans en 2013, 45 ans en 2012, 46 ans en 2011). » La répartition des franchisés par tranche d’âge reste elle aussi d’une grande stabilité avec 1 franchisé sur 2 qui a entre 35 et 49 ans.

Cette année encore, comme en 2013, 40% des franchisés sont des femmes.

1 franchisé sur 2 (50%) a fait des études supérieures (BAC+2 à +5) 56% en 2013, 49% en 2012. « Les franchisés issus d’une filière professionnelle diplômés d’un CAP, BEP, Bac pro représentent quant à eux 36% en 2014 (21% en 2013) »

L’ancienneté d’appartenance des franchisés à leur réseau est de 12 ans en moyenne (10 ans en 2013) : « La durée moyenne des contrats étant de 5,9 ans, une grande majorité des franchisés renouvelle donc leur contrat. »

Au quotidien, 77% des franchisés sont en couple, « proportion d’une grande constance depuis 2011. L’aide des conjoints dans l’activité professionnelle du franchisé est également stable : 47% des franchisés vivant en couples en bénéficient (51% en 2013, 50% en 2012) ». Globalement, 29% des conjoints travaillent réellement dans l’affaire et 17% aident leur conjoint franchisé sans être rémunérés. « Ces chiffres révèlent une véritable tendance : l’implication des conjoints dans l’activité du franchisé, et pour certains, sans être rémunérés. Cela illustre bien la notion d’aide à l’activité professionnelle dans un contexte économique encore difficile. »

En terme de localisation géographique, « en 2014, un véritable transfert des grandes agglomérations vers les villes moyennes s’est opéré ». Ce transfert se traduit en chiffres par un volant de 51% d'installations dans des agglomérations de moins de 25.000 habitants (42% en 2013) avec un tiers des installations dans des villes de 5.000 à 25.000 habitants.

Comme les années précédentes, les locaux commerciaux avec pignon sur rue restent la cible privilégiée d’implantation des franchisés à 87%. « Le centre-ville reste prisé avec 54% bien que le coût d’installation soit de plus en plus élevé. » 19% des points de vente se développent en 2014 en périphérie et 11% dans des locaux sans pignon sur rue. Les trois quarts des franchisés exploitent un seul point de vente et 84% une seule enseigne. « Cependant, les franchisés ayant une ancienneté de plus de 10 ans sont 30% à exploiter au moins 2 points de vente sous la même enseigne. »

A l'ouverture de leur premier point de vente, 51% des franchisés interrogés avaient entre 18 et 34 ans. « L’âge moyen d’ouverture de ce 1er point de vente reste stable à 34 ans. » Les trois-quarts des franchisés sont restés dans leur département ou leur région de résidence (76%). 24% ont, quant à eux, changé de région lors de leur installation. Et en terme d'activité précédemment exercée, 70% des franchisés interrogés étaient salariés (81% chez les 35-49 ans), 18% étaient à leur compte : commerçant indépendant, chef d’entreprise et travailleur indépendant (30% chez les 50-64 ans). 8% étaient sans activité (5% en 2013). Ces chiffres confirment bien que la franchise offre un vrai tremplin pour réorienter sa vie.

Un chiffre d'affaires en nette progression

En 2014, les franchisés sont un tiers à déclarer une augmentation de leur chiffre d’affaires. Le chiffre d’affaires médian s'élève ainsi à 500 k€ en 2014 (400 k€ en 2013, 475 k€ en 2012). « Par ailleurs, même si la franchise continue d’être créatrice d’emplois, les franchisés sont nettement moins nombreux à avoir créé un emploi en 2014 avec 34% contre 43% en 2013. Le nombre moyen d’emplois créés s’élève ainsi à 1,1 (contre 1,2 en 2013). » Sur le terrain de l'emploi toujours, 45% des franchisés déclarent employer entre 2 et 5 salariés. Le nombre moyen de salariés en équivalent temps plein est de 6 par franchisé (vs 5,3 en 2013).

Le revenu annuel moyen des franchisés est stable en 2014 à 32.876 € (vs 32.700 € en 2013).
Cette année, 33% des franchisés dégagent un salaire inférieur à 20.000€, 43% un salaire compris entre 20.000 et 40.000 €, et 24% un salaire supérieur à 40.000 €. «
Le versement de ce revenu provient à 88% de l’activité (87% en 2013) et 9% (11% en 2013) d’un versement de dividendes. » Ce niveau de salaire plutôt satisfaisant incite 47% (46% en 2013) des franchisés à considérer qu’ils gagnent mieux leur vie qu’un salarié « et à 54% (54% en 2013) mieux qu’un commerçant isolé. »

Les franchisés sont, cette année, 24% à exprimer leur intention d’investir dans un autre point de vente (contre 29% en 2013 et 38% en 2012), « une diminution significative illustrant la prudence des franchisés dans une conjoncture économique incertaine ».

Le profil des franchiseurs 2014

« L’ancienneté moyenne des enseignes recule à 18 ans, versus 22 ans en 2013 illustrant la force des nouveaux entrants et l’attractivité du modèle. » Dans le détail, 29% des enseignes ont 21 ans et plus (36% en 2013), 18% ont entre 3 à 5 ans (13% en 2013), 14% ont entre 6 à 8 ans (15% en 2013), et 12% ont entre 9 à 11 ans (13% en 2013). 11 années en moyenne séparent la création de l’enseigne de celle du premier point de vente en franchise. « Si l’âge moyen des réseaux interrogés est stable à 11 ans, il se positionne à 17,3 ans dans les réseaux de plus de 20 points de vente contre 6,8 ans dans les réseaux de moins de 20 entités. »

Côté franchiseur, les contrats de franchise les plus couramment utilisés sont d’une durée de 5 ans (47% en progression de 7 points) et d’une durée de 7 ans (30%). La moyenne s’établit en 2014 à 5,9 années au même niveau que 2012 (versus 6,4 années en 2013). Dans trois quarts des cas, le franchiseur se concentre sur le développement d’une seule enseigne. 92% des enseignes sont d’origine française. Et si à 77% le franchiseur est propriétaire de son réseau depuis sa création (85% en 2013), « on observe une progression des enseignes ayant fait l’objet d’une reprise, elles sont 16% ». Pour 55% des franchiseurs interrogés, le chiffre d’affaires généré par leur activité (hors activité des franchisés) est inférieur à 10 millions d’euros. 84% sont concentrés sur le développement d’une unique enseigne. « Malgré le contexte économique, les réseaux continuent de se développer en propre comme en franchise. »

Entre juillet 2013 et juillet 2014, les franchiseurs ont ainsi créé en moyenne 7 nouveaux points de vente (1,1 fermeture). Et pour les prochains mois ? 9 franchiseurs sur 10 prévoient de se développer et un tiers pensent créer 10 points de vente ou plus dans les 12 prochains mois. «
Seuls 4% des franchiseurs pensent ne pas se développer sur cette période. » « De plus, 63% des franchiseurs ont l’intention d’ouvrir de nouvelles succursales (6 en moyenne). » Parmi les pistes de réflexion pour l'avenir, les réseaux privilégient encore cette année le renforcement de leur communication à 85%, mais aussi des investissements dans les nouvelles technologies (49%) et un développement international (47%).

Les principales difficultés au développement de leur réseau sont à 62% le financement de leurs franchisés, à 51% le prix et la rareté des emplacements (74% pour le secteur du commerce), à 43% la qualité des franchisés (- 2 points), à 35% la difficulté à recruter des franchisés, et à 21% les normes, la réglementation.

Les franchisés vus par les franchiseurs

Pour les franchiseurs, le recrutement des franchisés est une étape importante. Parmi les nombreux outils utilisés, internet montre cette année encore sa suprématie. Ainsi, 56% des premiers contacts en passent par le site propre de l'enseigne, 44% par d'autres sites, 13% le site de la FFF. Suivent la presse professionnelle (31%), les salons Franchise expo et équivalents (26%), la presse spécialisée franchise (25%), les franchisés du réseau (21%), le relationnel, le bouche à oreille (14%). « Le recrutement de franchisés parmi les salariés reste un mode de recrutement privilégié dans 45% des réseaux. » Globalement, les franchiseurs maintiennent un haut niveau de sélection des candidats : « le taux moyen de candidat retenu dans le processus de recrutement s’élève à 24%, versus 27% en 2013. »

En terme de profils et de motivations, 62% des franchiseurs pensent que profil et motivations des nouveaux franchisés ont évolué aux cours des dernières années. « Ils trouvent les franchisés plus professionnels, motivés, participatifs et notent leur envie grandissante d’appartenir à un réseau. En effet, pour 17% des franchiseurs (9% en 2013), les candidats à la franchise souhaitent de plus en plus appartenir à un réseau de façon à être entrepreneur dans un environnement sécurisant. Pour 14% d’entre eux, il y a une véritable professionnalisation du métier, les profils des candidats sont de plus en plus qualitatifs. »

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top