logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Des soldes d'été en demi-teinte

Les français vont moins consommer

Publié le

Le 27 juin prochain, les soldes d'été vont démarrer en France.

En prévision de ce grand rendez-vous traditionnel pour les commerces et les consommateurs, deux sondages publiés coup sur coup démontrent qu'une majorité de Français dépenseront moins que d'habitude pour l'occasion.

Après un printemps marqué par des conditions météo franchement passables, les commerces de vêtements et de chaussures débordent de stocks d'invendus. Plutôt une bonne aubaine pour les Français à quelques jours des soldes ? Certes, mais le moral n'y est pas ! C'est ce qu'attestent deux sondages réalisés dernièrement pour le compte de deux boutiques en ligne de chaussures. Les soldes d'été 2012 qui se dérouleront du mercredi 27 juin au mardi 31 juillet 2012, s'annoncent d'ores et déjà comme un cru très moyen.


Pour Harris Interactive / Sarenza, 53 % des Français dépenseront moins

Les résultats du premier sondage réalisé par Harris Interactive pour Sarenza, ont été publiés le 11 juin dernier. Ils mettent en avant un fait : plus de la moitié des Français (53 %) envisagent de dépenser moins cette année que l’année dernière à la même période. Est-ce à dire que les consommateurs vont bouder les soldes cette année ? Pas sûr ! En effet, selon les conclusions publiées par Harris Interactive, la question se pose autrement « Dépenser moins ou consommer plus ? A cette question sur l’usage des soldes, les Français hésitent : 53 % déclarent qu’ils dépenseront moins, 47 % qu’ils achèteront plus ». Un vrai dilemme, principalement féminin, qui touche son apogée au moment des soldes. Dans le détail, parmi ceux qui comptent dépenser moins, les meilleurs scores sont obtenus chez les plus de 50 ans (62 %) et plus globalement chez les hommes (58 %). Ceux qui déclarent avoir l'intention de dépenser plus cette année sont essentiellement des jeunes de 15/24 ans (63 %).
En clair, pour contenter l'envie de se faire plaisir tout en dépensant moins, les commerces vont devoir y aller fort côté rabais sur si la cible est plutôt âgée et masculine. Mais cela suffira-t-il ? Pour 13 % des sondés, gros rabais ou pas, cela ne changera rien sur le fond puisqu'ils déclarent ne pas se sentir concernés par les soldes cette année.

Selon l'avis du sociologue Gérard Mermet, directeur du cabinet de conseil Francoscopie, qui a analysé les résultats de ce sondage pour le compte de Sarenza : « L'arrivée des soldes d'été pourrait être le signe déclencheur d'une rupture dans le pessimisme ambiant, d'une parenthèse nécessaire avant de reparler d'austérité ». Mais il n'empêche que la crise restera dans les consciences de chacun, ce qui devrait se traduire selon Gérard Mermet, par « la mise en œuvre de stratégies d’adaptation diversifiées» parmi lesquelles il cite « low cost », mais aussi l’achat d’occasion ou encore les achats groupés.

L'autre enseignement que Harris Interactive tire de ce sondage c'est que la guerre « magasins traditionnels vs sites internet » n’aura pas lieu. Désormais bien éduqué aux rouages des deux circuits de distribution, les sondés plébiscitent selon ce sondage « le magasin en ligne pour la diversité (52 % contre 14 %), la facilité-rapidité-confort (49 % contre 24 %), le prix (40 % contre 18 %). Le magasin traditionnel est préféré pour la relation avec le vendeur ou l’enseigne (74 % contre 4 % à Internet), le plaisir d’acheter (42 % contre 12 %), le service après-vente (59 % contre 5 %). »


Ce sondage a été réalisé en ligne auprès d’un échantillon de 1000 répondants âgés de 15 ans et plus représentatifs de la population Française sur les critères de sexe, âge, profession et régions. Recueil du 16/05/2012 au 23/05/2012.


Pour Ifop / Spartoo, le budget soldes moyen est en baisse

Les résultats du second sondage réalisé par l'Ifop pour Spartoo, ont été publiés le 18 juin dernier. Ils mettent en évidence que les Français prévoient de dépenser en moyenne 190 euros pour les soldes d'été, contre 229 euros lors des soldes d'hiver précédents. Globalement, 39 % des sondés consacreront un budget moins important que d'habitude, 40 % resteront sur le même niveau d'achat, tandis que seulement 3 % déclarent vouloir dépenser plus.
Si la baisse du panier moyen est en partie due au fait que les « vêtements et les chaussures d'été sont souvent moins chers que ceux d'hiver », là encore, l'on sent bien que la crise est évoquée comme principale raison de la baisse. Cela se traduit notamment par la nomenclature des achats programmés.

Ainsi, selon les chiffres de l'Ifop, 90 % des Français vont profiter de ces soldes d’été pour faire des économies sur des achats utiles. Et si 82 % veulent profiter des soldes pour acheter des produits de saison à petits prix, 37 % vont profiter de cette période pour anticiper les achats de la rentrée ! « Et ils sont même 26 % à profiter des soldes pour anticiper les achats de l’an prochain voire des prochaines années (pour les enfants). » A l'opposé, 40 % des sondés envisagent de se faire plaisir en profitant de cette période de rabais pour acheter des produits haut de gamme ou de luxe. Globalement, selon ce sondage, 82 % des sondés comptent faire les soldes, ce qui laisse 1 Français sur 5 (18 %) en dehors de l'euphorie des soldes.


Ce sondage a été réalisé du 5 au 7 juin auprès d’un échantillon de 1010 répondants âgés de 18 ans et plus représentatifs de la population Française.

Dominique André-Chaigneau, Toute la Franchise©

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top