logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Bilan E-commerce : En 2016, 72 milliards d'euros dépensés

Selon le bilan de la Fevad

Publié le

Le e-commerce poursuit son développement. En France, l'an dernier, 72 milliards d'euros ont été dépensés en ligne (+14,6% vs 2015). Cela représente 33 transactions par seconde !

Bilan du e-commerce pour 2016Selon une étude présentée fin janvier par la Fevad, les ventes en ligne ont poursuivi leur développement en 2016 pour franchir le cap symbolique des 70 milliards d'euros. « Au total, les Français ont dépensé 72 milliards d’euros sur internet en 2016, un chiffre en hausse de 14,6% sur un an et qui confirme donc sa ré-accélération. Le cap du milliard de transactions en ligne a été franchi en 2016 avec une progression de 23%. Cela représente 33 transactions par seconde » résume la Fevad. Cette évolution est notamment portée par le bilan très positif des ventes de fin d’année (+15 % vs Noël 2015). « Noël représente près de 20% des ventes sur internet. »

Nombre de transactions en hausse, panier moyen en baisse

Si le nombre de transactions s’envole en 2016 et bat des records, le montant moyen annuel d’une transaction baisse une nouvelle fois en 2016 à 70 euros vs 75 euros en 2015 (-7%). « Sur les deux dernières années, le panier moyen a fortement diminué. L’élargissement de l’offre, le développement de la concurrence mais également les nouvelles approches en matière de logistique (abonnements de livraison en illimité, gratuité de la livraison et des retours) contribuent à amplifier ce phénomène. » Dans le même temps, le e-commerce bat le record d’augmentation de la fréquence d’achat en 2016 : +21% par rapport à 2015. Cette hausse compense la baisse du panier moyen. « Les e-acheteurs réalisent en moyenne 28 transactions en ligne sur l’année pour un montant total de 2000 euros. Ce montant a quasiment doublé par rapport à 2010 où il était de 1084 euros. » Parallèlement, le nombre de sites marchands actifs progresse de 12% sur un an pour atteindre plus de 200.000 e-boutiques. En dix ans, le nombre de sites a été multiplié par 10.

Le m-commerce et les market places continuent de gagner des parts de marché

L’indice iPM, destiné à mesurer le volume des ventes réalisées sur les places de marché, a progressé de 18% en 2016. Si cette progression est moins importante qu’en 2015, ce type de ventes pèse une part de plus en plus importante sur l’activité des sites (28% du volume d’affaires total des sites du panel vs 26% en 2015). De même, l’indice iCM, qui mesure les ventes sur l’internet mobile (smartphones et tablettes, sites mobiles et applications hors téléchargements d’application et hors ventes sur les places de marchés) progresse de 30% en un an. Là aussi, ce type de transactions gagne des points en parts de marché.

Selon les estimations de la Fevad, le marché du e-commerce devrait franchir la barre des 80 milliards d’euros en 2017 « porté par l’élargissement de la clientèle et la hausse de la fréquence d’achat. »

 
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top