logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Financer sa création d'entreprise en franchise grâce au crowdfunding

Qu'est ce que le crowdfunding ?

Publié le

Comme beaucoup de personnes en France, vous avez sans doute l’envie d’entreprendre, de créer votre entreprise, de lancer un projet. Qu’il s’agisse de proposer aux particuliers votre expertise en matière d’informatique, de réparer des voitures ou encore d’ouvrir un restaurant thématique, les possibilités sont nombreuses. Oui, mais un point commun réuni ces projets. Rapidement, vient se poser la question du financement. C’est le dilemme classique.

Comment trouver les fonds nécessaires pour initier la machine ? Où trouver l’argent nécessaire pour se lancer avec une franchise, et participer (notamment) aux droits d’entrée… Et si vous oubliiez un instant les banques traditionnelles pour essayer le financement participatif ?

Le crowdfunding, nouvelle solution pour financer son projet en franchise

Voilà comment fonctionne le crowdfunding : de jeunes entreprises, déjà créées et encore fébriles, ou en phase de création, lancent des campagnes de collecte de fonds sur des sites spécialisés. Sur ces plateformes, les investisseurs peuvent acheter des actions et devenir propriétaires d’une part de l’entreprise, ou simplement participer, sans contrepartie. Si l'entreprise devient un succès, ces actions de la société vont augmenter en valeur et peuvent être revendues avec du profit pour l’acheteur. Sur certains sites internet, ce ne sont pas des actions mais des mini-prêts qui sont octroyés. Les prêteurs, des particuliers, se rémunèrent alors en récupérant leur somme avec des intérêts de 3, 4, voire 5% et plus.

Il existe de nombreuses façons de faire du crowdfunding. Le principe de base est de faire appel à plusieurs personnes, à la population (crowd) pour multiplier les « petits » engagements financiers. Et ça fonctionne. Pour de nombreuses entreprises, le financement via des plateformes participatives a permis de se passer partiellement voire totalement des banques et du crédit bancaire classique.

Le crowdfunding qui permet de financer des créations d’entreprises n’est pas une nouveauté. En effet, la plateforme Kickstarter, qui fait figure de pionnier aux Etats-Unis, fut lancée en 2009. Oui, mais à l’origine, il s’agissait bien plus de financer un album pour une jeune chanteuse, ou un reportage pour une association que le lancement d’un entrepreneur. En effet, les contreparties se limitaient bien souvent à des tee-shirts, un remerciement… ou un pin’s ! En proposant de voir la participation financière non plus comme un don mais comme un investissement, les plateformes de financement participatif ont permis à des créateurs d’entreprises de se lancer.

Le crowdfunding, une aubaine pour le monde de la franchise

De par son fonctionnement vertueux, le crowdfunding peut non seulement stimuler les créations de franchises, mais augmenter leurs chances de succès. Lancer une campagne de financement participatif lorsque l’on est porteur de projet et que l’on veut se lancer en franchise, c’est un peu comme demander à la communauté s’ils veulent ou non voir cette activité, ce service ou cette boutique se lancer. C’est une sorte de validation grandeur nature du projet, un test pour voir si le projet est viable. En d'autres termes, les personnes qui financent votre projet sont plus que des prêteurs, ils deviennent des acteurs engagés de votre marque. Vous pouvez donc avoir une bonne idée de la demande qui entoure votre projet, et prendre toute la mesure de votre future franchise. Est-ce possible avec le financement via le crédit bancaire traditionnel ? Bien évidemment, non.

Bien qu'il s’adapte très bien aux contraintes de la franchise, le financement participatif revêt quelques limites. Le problème majeur est la « sécurité » des investisseurs. Si vous vous présentez avec un projet en franchise, vous utilisez alors une marque déjà établie. Cela signifie, implicitement, qu’il s’agit d’un investissement sûr, moins risqué, et peut-être même garanti. Ce n’est certainement pas le cas. Oui, n’ayons pas peur de le dire, les franchises aussi peuvent être touchées par l'échec si le projet est mal géré. C’est ici que le franchiseur doit jouer un rôle important.

En effet, si vous (en tant que franchisés) vous choisissez l’enseigne avec laquelle vous souhaitez vous lancer, n’oubliez pas que le franchiseur aussi fait son choix. Ce n’est pas parce que vous avez les ressources financières qu’un franchiseur vous acceptera à bras ouverts !

Un bon franchisé doit avoir de nombreuses qualités, trop longues à lister ici (motivation, détermination, courage, etc…). Le financement participatif ne doit pas être utilisé pour collecter l’argent et se lancer rapidement en franchise, sans se poser les bonnes questions. En résumé, les franchiseurs doivent mettre en œuvre un contrôle encore plus strict pour ne pas accorder une franchise à toute personne disposant d’un capital. Les futurs franchisés (vous) doivent eux utiliser le financement participatif pour de bonnes raisons, et ne pas y avoir recours par dépit ou par « facilité ».

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top