logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Focus : La franchise en Allemagne

Publié le
Le secteur de la franchise en Allemagne est porteur. En croissance régulière de 12% l'an en moyenne malgré la crise, la franchise dans ce pays au potentiel de 82 millions d'habitants a toutefois des particularités. Enquête sur un marché encore peu investi par les réseaux français...à tort

910 enseignes pour 55 700 points de vente

La franchise en Allemagne compte environ 910 enseignes aujourd'hui. En 2006, ces réseaux représentaient quelque 51 000 points de vente (55 700 en 2007) qui employaient 429 000 personnes. Le chiffre d'affaires généré par ces enseignes était en 2007 de 41 milliards d'euros, en progression constante et soutenue depuis plus de 10 ans (38 milliards en 2006 soit 16,4% de plus qu'en 2005). Globalement, les réseaux de franchise allemands se concentrent sur les services (49%). Le commerce arrive en seconde position avec 28% des franchisés, suivi par la restauration et l'hôtellerie (15%) et l'artisanat (8%).

Ces dernières années, les progressions les plus intéressantes ont été réalisées par les réseaux dans les secteurs de la restauration et du bien-être/santé. Ces chiffres tendent à démontrer que la franchise en Allemagne est plus proche dans sa structure de la franchise anglaise plutôt que de la notre. Les franchisés sont également plus souvent que chez nous de toute petite taille (1,9 employés par site en moyenne). Depuis 30 ans, un organisme (la deutsche Franchise Verband) fédère les réseaux en Allemagne à l'image de notre FFF.
Cet organisme compte 250 membres. Aucun salon d'envergure nationale n'existe en Allemagne mais plusieurs grands rendez-vous se tiennent chaque année outre Rhin. Les Start notamment sont des rendez-vous dédiés qui rassemblent les franchiseurs au Nord de l’Allemagne à Essen en automne et à Bremen au printemps. A ces rencontres s'ajoute le grand rendez-vous du « New Come » organisé à Stuttgard une année sur deux.

S'implanter en franchise en Allemagne

Si l'Allemagne fait partie de nos principaux partenaires économiques de l'espace européen, force est de constater que peu de franchiseurs français osent se lancer sur le territoire allemand. Pourquoi ? En fait les raisons sont avant tout culturelles et économiques. Comme les pays anglo-saxons, les adaptations des concepts français ont du mal à aller jusqu'à leur terme tant les différences de consommation sont importantes.
Le passage vers des consommateurs « latins » en Espagne, au Portugal ou en Italie semblent plus facile... Et de fait, en Allemagne, pays des discounters Aldi et Lidl, les habitudes de consommation sont raisonnées. Le prix est au cœur de la démarche de consommation courante. Très regardants sur le rapport qualité / prix, les consommateurs allemands sont très généralement parfaitement informés, donc plus avertis et plus exigeants qu'en France. Cette exigence n'empêche pas la curiosité !

Les produits nouveaux et innovants sont généralement bien perçus par les consommateurs allemands mais dans le même temps, la forte sensibilisation à l'écologie écarte de fait du panier de la ménagère les produits futiles qui inciteraient au gaspillage. Le ciblage en amont est donc particulier mais pas impossible. La preuve : Plusieurs concepts français ont déjà ou souhaitent investir le territoire allemand par le biais d'une master franchise.
Parmi ces derniers, l'on peut citer notamment Basic System (No 1 de la Rénovation des revêtements de sols et plafonds en France), Capi France (Le premier et le plus grand réseau d'agents commerciaux indépendants de France multi-activités immobilières), ERA Immobilier, Heureux comme Alexandre (restauration thématique), Histoire de Formes (prêt à porter femmes rondes), La Mie Câline (boulangerie, viennoiserie, pâtisserie), Lavatrans (lavage de poids lourds), Visio Control (Vidéo-surveillance, Sécurité, Intrusion, Contrôle d’accès, Télé-assistance)...

Une législation spécifique inexistante

Contrairement à la France où les pratiques de la franchise sont encadrées par une loi spécifique (loi Doubin), en Allemagne, il n'existe pas de loi dédiée au secteur de la franchise. Malgré cette absence de textes cadres, la loi veille toutefois au grain via des textes du droit civil, du droit commercial, du droit de la consommation et de nombreuses jurisprudences. Ainsi, le franchisé allemand est protégé avant la conclusion du contrat et pendant sa négociation par l'institution juridique du droit général désigné outre Rhin sous le nom de « Culpa in contrahendo ». Cette institution juridique particulière pose comme principe que dès lors qu'une négociation contractuelle est engagée, les contractants ont des obligations particulières à remplir notamment en terme d'informations précontractuelles.

En cas de litige, le droit distingue les éléments objectifs des éléments subjectifs. Les éléments objectifs tiennent principalement à la véracité des renseignements donnés par le franchiseur. S'il s'avère que les informations sont fausses le franchiseur peut être condamné. Les éléments subjectifs interviennent lorsque les informations fournies sont incomplètes. Le franchisé peut faire valoir son bon droit, dans certains cas seulement, s'il peut prouver que les informations manquantes l'ont conduit à se faire une fausse idée de l'offre proposée par le franchiseur.
Outre l'institution juridique du « Culpa in contrahendo », le franchisé peut également faire valoir son droit de rétractation. Ce droit, régi par le code civil allemand, a été mis en place pour protéger le consommateur lors de la souscription d'un crédit remboursable par paiements échelonnés.

Aussi étrange que cela puisse paraître, le franchisé allemand est de fait assimilé par la loi à un consommateur de crédit puisque le droit de rétractation s'applique lorsque le contrat de franchise inclut un approvisionnement exclusif. Lorsque le contrat est signé, le franchisé peut s'appuyer sur le droit commercial allemand qui régit les clauses de concurrences, de secret, mais aussi d'indépendance.



Dominique, Journaliste toute-la-franchise.com ©
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top