logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Stores de France

Olivier OUVRARD

Franchisé Stores de France à Orléans (45)

Franchise Stores de France

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2002
  • - Date de lancement de la franchise : 2009
  • - Nombre d’implantations : 22
Créer une surveillance par email

Interview de Olivier OUVRARD

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Toute la franchise : Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?
Olivier OUVRARD : J’ai 53 ans, après avoir suivi des études de gestion, j’ai occupé divers emplois, dont un poste de directeur de site dans une entreprise de torréfaction de café. Je dirigeais une équipe de 35 personnes, lorsqu’un changement d’actionnaire m’a contraint à quitter mon poste. C’était il y a une dizaine d’années. J’ai alors créé ma propre société de communication, dans le domaine de la signalétique. Au début, je vendais uniquement des panneaux et enseignes, puis je me suis mis à commercialiser en plus des stores. La demande pour ce produit augmentant, j’ai senti qu’il serait payant de passer à la vitesse supérieure en rejoignant un réseau structuré.

T.L.F : Pourquoi avoir choisi cette solution plutôt que de rester indépendant ?
O.O. : Mon objectif était de pouvoir m’adosser à une marque connue. Je pense que c’est devenu indispensable aujourd’hui. Les consommateurs sont de plus en plus attachés aux enseignes nationales et l’appartenance à un réseau est un signe de ralliement fort. C’est d’autant plus vrai que le marché du store est assez diffus. Qu’on soit peintre, maçon, ou couvreur, rien n’empêche de vendre et d’installer ce type de matériel chez le client. Personne ne s’en prive d’ailleurs. Même si le mieux, pour l’acheteur final, c’est de faire appel à l’expertise et aux conseils d’un spécialiste. D’où l’importance de se positionner comme un expert de référence, reconnu. C’est désormais mon cas, avec l’enseigne Stores de France, qui a une très bonne image auprès du public.

T.L.F : Quel premier bilan tirez-vous de ce choix aujourd’hui ?
O.O. : Depuis que j’ai démarré avec Stores de France en octobre 2009, le chiffre d’affaires de l’activité stores a progressé de 40 %. En 6 mois de temps, j’ai fait le même volume de ventes que sur les 12 mois de l’année dernière. Le fait d’appartenir au réseau Stores de France m’amène de nombreux clients. J’ai désormais une gamme beaucoup plus complète, et l’enseigne m’a formé à la vente et la pose de stores intérieurs, ce qui m’a permis de diversifier mon activité, jusqu’alors limitée aux équipements extérieurs.

T.L.F : Pouvez-nous parler de vos objectifs commerciaux ?
O.O. : Je me suis fixé l’objectif de faire 150 000 euros de chiffre d’affaires sur l’activité stores cette année et je pense que c’est faisable. Pour tout dire, je suis même assez confiant. D’ailleurs, deux agences du réseau ont déjà réalisé ce chiffre lors de la première année d’exploitation. Du côté des marges, je pense qu’on devrait dégager un bénéfice net d’environ 30 % sur cette activité. Peut-être légèrement moins, car il est vrai que j’ai mes locaux à financer. Ce qui augmente mécaniquement mes charges par rapport à quelqu’un qui exercerait l’activité de chez lui, sans prendre de local professionnel. C’est une autre option, également envisageable.

T.L.F : Le marché du store est-il porteur ?
O.O. : Les fabricants s’accordent à dire que ce marché représente 200 000 pièces par an. Sur ce total, la moitié est vendue en direct par des grandes surfaces de bricolage. L’autre moitié est diffusée en direct par des professionnels comme moi. Les régions où la demande est la plus forte sont situées au bord du littoral et en montagne. Néanmoins, sur un département comme le Loiret, le potentiel est important. Nous sommes plusieurs sur la place et nous ne manquons pas d’activité.

T.L.F : Combien avez-vous investi pour rejoindre Stores de France ?
O.O. : J’ai payé 20 000 euros de droits d’entrée et j’ai acheté quelques stores de démonstration pour monter un show-room dans mes locaux. Comme nous travaillons sans aucun stock, je n’ai pas eu à payer un centime pour m’en constituer un. Enfin, Je n’ai pas eu besoin de prendre un pas de porte, puisque j’avais déjà un local avec 8 mètres de vitrine pour mon activité de signalétique. Il est situé à 500 mètres de la gare, sur l’ancien axe qui traverse la ville d’Orléans du Nord au Sud. Un emplacement très passant.

T.L.F : Quelles compétences et qualités faut-il avoir pour réussir sur ce créneau ?
O.O. : la vente et la pose de stores ne demandent pas de connaissances techniques pointues. En un mois ou deux de pratique, on a fait le tour de la question. Avec la formation proposée au départ, un néophyte a toutes les cartes en main pour réussir. Ce qui compte en revanche, ce sont les qualités et compétences commerciales. La clé de la réussite, c’est la vente. Il faut savoir convaincre les particuliers, mais aussi les administrations et les entreprises. Il faut également être autonome. Stores de France est un réseau encore jeune, constitué autour d’une petite équipe. Il faut donc être capable d’appliquer la recette mise au point par le franchiseur, prendre les bonnes décisions et faire les bons choix, par soi-même.

Les interviews sont la propriété de Toute la Franchise.com et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise.com
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU Stores de France

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

Interview de Frédéric Laurent

Interview publié le 29/10/2015

Interview de Luc Laveine

Interview publié le 13/07/2015

Interview de Jean-Pierre Beretta

Interview publié le 09/07/2015

Interview de Vincent Lagorce

Interview publié le 27/11/2014

Interview de Jean-François Maerten

Interview publié le 24/02/2012
Voir tous les interviews

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top