logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
franchise LA MIE CÂLINE
franchise LA MIE CÂLINE

La Mie Câline, c'est délicieusement sympa

Franchise Boulangerie

Pour en savoir plus :

Voir-rédiger les commentaires Voir les articles de ce réseau

Un franchisé La Mie Câline revient sur ses débuts avec son réseau

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Installés sur la Place d’Armes à Douai, Fabien Pansa et sa femme, Maria, ont ouvert leur magasin La Mie Câline en mars 2009. Plus de trois ans après, le franchisé se souvient de ses premiers pas avec le réseau.

L’aventure a réellement débuté avec le premier contact téléphonique. Un échange que Fabien Pansa qualifie de « convivial, accueillant et en toute transparence » et durant lequel il a pu découvrir « les procédures concernant la phase de recrutement ». Le futur franchisé a ensuite pu découvrir plus en détail le concept La Mie Câline en se rendant dans une des boutiques du réseau proche de chez lui.

Convaincu par l’enseigne et le métier il s’est alors rendu à Paris pour réellement rencontrer le recruteur. « Nous avons beaucoup échangé sur nos impressions en magasin », se souvient Fabien Pansa. Cette rencontre déterminante l’a « conforté dans l’idée que La Mie Câline était une bonne franchise, avec un réel échange en toute transparence mettant en avant un vrai partenariat réfléchi » déclare-t-il.

Suite à ce premier rendez-vous, le couple a pu prendre le temps de réfléchir avant de rencontrer, au siège du réseau, l’ensemble de l’équipe avec qui ils allaient s’engager. Un rendez-vous durant lequel le couple a pu longuement discuter de sa motivation. « Les échanges portaient sur des sujets personnels ou professionnels. Un test, je suppose, pour mesurer notre motivation et notre degré d'implication aux yeux de l'enseigne. Ces rencontres ont accentué notre souhait d'intégrer le réseau ! », détaille le franchisé.

Aujourd’hui à la tête de son établissement, Fabien Pansa se remémore ce long mais nécessaire processus de recrutement avec sérénité, déclarant : « les étapes nous avaient été dépeintes par le recruteur. Il se voyait rassurant et très présent dans notre suivi. A l'époque, nous avions conscience que les places ne seraient pas données à tout le monde, la motivation était encore plus grande ! »

Benjamin Thomas, Toute la Franchise©


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Scroll to top