Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Marché de la minceur : les Françaises plébiscitent le coaching !

Fin novembre dernier, Ipsos publiait les résultats d'une étude réalisée pour Contrex sur le rapport que les Françaises entretiennent aujourd'hui avec la minceur. Le coaching minceur s'y taille la part du lion !

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Le marché de la minceur ne connait pas la crise ! Et ce n'est certainement pas les nombreux réseaux développés en franchise qui officient sur ce créneau qui diront le contraire ! Car en effet, alors que notre société fait plus que jamais la part belle à l'apparence, selon l'étude Ipsos, les Françaises se disent épicuriennes et gourmandes ! Un paradoxe qui fait bien évidemment la bonne fortune des spécialistes de la minceur.


La minceur, une préoccupation majeure des Françaises

Si comme le note l'Ipsos, 54 % des Françaises « ont du mal à se priver pour faire attention à leur ligne », 74 % aiment aller au restaurant, dans le même temps, l’apparence physique représente « un facteur important de leur bien-être » puisqu'en effet, 48 % des femmes interrogées par Ipsos (et 63 % pour celles au régime) déclarent être sensibles au regard des autres sur leur silhouette.
Véritable « facteur de stress » pour quatre femmes sur dix, le surpoids fait partie des principales préoccupations des Françaises d'aujourd'hui. 42 % des femmes interrogées citent ainsi la minceur comme une préoccupation, un peu moins que l'argent (48 %), mais autant que « les anxiétés liées à "la vie professionnelle" et devant celles liées "à la vie familiale" » souligne Ipsos. Rien d'étonnant alors que 82 % des Françaises fassent attention à leur ligne ! Comment ? En adoptant une alimentation équilibrée (97 % de citations), mais aussi en pratiquant une activité physique régulière (94 %) et en buvant beaucoup d'eau (83 %).

Les recettes pour perdre du poids sont ainsi parfaitement connues des femmes... mais cela ne veut pas dire qu'elles sont suivies, loin s'en faut !

Le régime, ami-ennemi

Si pour 32 % des femmes, faire attention à sa ligne rime avec régime strict, comme le note l'Ipsos, « le régime en tant que tel a paradoxalement mauvaise réputation ». Ainsi, près de la moitié des Françaises (48 %) l’associent à des émotions négatives (fatigue à 19 %, irritabilité à 14 %, culpabilité à 10 %). « L’efficacité et la visibilité pas toujours immédiate des résultats pèsent aussi énormément sur la motivation ».
Jugé « ennuyeux » par 7 femmes sur 10, le régime est surtout ressenti comme un outil contraignant et vain ! L'effet yoyo des régimes sur la balance cité par 63 % des femmes interrogées y est certainement pour beaucoup. « Bien qu'au régime, six femmes sur dix ont donc le sentiment qu’elles ne trouveront jamais la méthode idéale pour mincir. »

Le surpoids est-il alors une fatalité ? Certes non ! Mais encore faut-il se motiver et rien de tel pour cela que de se faire accompagner ! La preuve : Deux femmes au régime sur trois considèrent que faire son régime à plusieurs est une méthode efficace pour mincir.


Le coaching, un outil de réussite !

« Pour 61 % des femmes au régime, l’accompagnement et le soutien de l’entourage s'avèrent primordiaux pour réussir à perdre du poids ». Le compagnon (51 %), mais aussi le nutritionniste (47 %), voire un coach sportif (25 %), l'accompagnement se décline sur différents modes. « A la recherche de méthodes nouvelles, légères et peu contraignantes » les femmes plébiscitent ainsi les dynamiques de groupe. « Selon elles, agir de façon collective, pouvoir partager ses expériences, ses réussites et ses difficultés est perçu comme un facteur de réussite. »
Qui serait selon les femmes interrogées le coach minceur idéal ? Pour 44 % des Françaises, ce serait l'humoriste « drôle, décalée, sympathique, dynamique » Florence Foresti, viennent ensuite pour 37 % des femmes Yannick Noah jugé « dynamique, sportif, challenger », puis pour 11 % Vanessa Paradis jugée « empathique, indulgente, compréhensive » et enfin pour 8 % Karl Lagerfeld jugé « rigoureux, directif, sérieux ».


Les réponses coaching minceur en franchise

Nutritionnistes, spécialistes de la diététique, clubs de remise en forme, centres de soins amincissants et concepts hybrides mêlant plusieurs ressorts de l'amincissement se partagent le marché de la minceur en franchise. Tous ont plus ou moins développés des offres axées sur des programmes individualisés faisant intervenir du coaching afin de mieux répondre aux attentes de leurs clientes.

  • Tel est le cas notamment chez les nutritionnistes Bodysano (7 franchisés, apport personnel de 10 000 €) et Dietplus (25 franchisés, apport personnel de 20 000 €) qui ont tout deux développés des offres de coachings personnalisés.
  • Chez les clubs de remise en forme, le même suivi individualisé est de rigueur chez quasi tous les réseaux à l'image des offres Curves (140 franchisés, apport personnel 25 000 €), Edenya (8 franchisés, apport personnel de 80 000 €), L'Orange Bleue (175 franchisés, apport personnel de 50 000 €), mais aussi Lady Fitness (47 franchisés, apport personnel de 50 000 €), Lady Moving (125 franchisés, apport personnel de 50 000 €) ou encore Moving (70 franchisés, apport personnel de 150 000 €).
  • D'autres réseaux plus transversaux ou spécialisés dans les soins amincissants développent également des solutions personnalisées d'accompagnement comme notamment Cellu Chic (46 franchisés, 6 000 € d'apport), Hyperminceur (76 franchisés, apport personnel de 7 000 €), Theraform (85 franchisés, apport personnel de 15 000 €) mais aussi Effea (50 franchisés, apport personnel de 30 000 €), Theraform (85 franchisés, apport personnel de 15 000 €), Peach Up (10 franchisés, apport personnel de 20 000 €) et Waterbike (14 franchisés, apport personnel de 60 000 €).

Dominique André-Chaigneau, Toute La Franchise©


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !