Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Les besoins en main-d’œuvre des entreprises explosent

+18,7% du nombre de projets de recrutement en 2018

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Selon les derniers chiffres publiés par Pôle Emploi, les besoins en main-d’œuvre des entreprises atteignent des records en 2018 avec pas moins de 2,35 millions de projets de recrutement anticipés.

Après des années de crise assez incertaines et compliquées, les entreprises renouent avec le dynamisme et la confiance dans l'avenir. Cela se traduit au quotidien par des perspectives de recrutement en forte hausse pour 2018, comme l'attestent les chiffres publiés dernièrement par Pôle Emploi. Ainsi, après une hausse de 8,2% en 2017, l’enquête sur les besoins en main-d’œuvre des entreprises pour l’année 2018 recense une hausse « inédite » de 18,7% du nombre de projets de recrutement. La forte progression des projets de recrutement est portée par les projets non saisonniers (+27,8% par rapport à 2017). Dans le détail, ce sont quelque 370 000 projets de plus qui ont été repérés cette année par rapport à 2017, dans les 405 bassins d’emploi français (Métropole et DOM) et les 24 secteurs d’activité économique recensés. Au total, près de 2,35 millions projets de recrutement sont ainsi Illustration recherche emploianticipés par les entreprises cette année. Sur l'ensemble des projets de recrutement de l'année, 64% concernent des emplois durables, c'est-à-dire des emplois en CDI (42%) ou en contrats d'au moins 6 mois (22%). La plus forte hausse des projets de recrutement est relevée dans les plus grands établissements (+26% dans les établissements de plus de 200 salariés). Globalement, 1 établissement sur 4 envisage de recruter en France en 2018. Près d'un recrutement sur 2 (48%) est lié à un surcroît ponctuel d'activité. 24% est pour combler le remplacement d'un départ, 15% est une création de poste et 13% un remplacement d'absences. Les employeurs anticipent cette année plus de difficultés pour recruter : la part de projets présumés difficiles s’établit à 44,4% en 2018 vs 37,5% en 2016, et 32,4% en 2015.

Les services en tête des projets de recrutement

Selon les chiffres Pôle Emploi, en 2018, les services aux particuliers rassemblent 38% des intentions d’embauches et les services aux entreprises en concentrent un quart. « Ces deux secteurs représentent à eux seuls près des deux tiers des intentions d’embauches et enregistrent à nouveau une hausse de leurs projets de recrutement (respectivement +12,7% et +22,5% entre 2017 et 2018). »

Répartition des projets par secteur d'activité

  • Agriculture = 10%
  • Industrie = 9%
  • Construction = 6%
  • Commerce = 13%
  • Services aux entreprises = 25%
  • Services aux particuliers = 38%

Dans le commerce, 293.756 projets de recrutement sont recensés pour 2018 (dont 33,0% de saisonniers). Parmi ces recrutements 37,8% sont anticipés comme difficiles. Les régions les plus en demande sont l’Île-de-France (53.814 projets), l'Auvergne Rhône-Alpes (37.168 projets), Provence-Alpes-Côte d'Azur (31.642 projets), et l'Occitanie (27.954 projets).

Dans les services aux entreprises, 580.277 projets de recrutement sont identifiés en 2018 (dont 19% de saisonniers). Parmi ces recrutements 47,6% sont anticipés comme difficiles. Les régions les plus en demande sont l’Île-de-France (180.221 projets), l'Auvergne Rhône-Alpes (70.496 projets), Provence-Alpes-Côte d'Azur (59.543 projets), et l'Occitanie (42.311 projets).

Dans les services aux particuliers, 893.647 projets de recrutement sont recensés pour 2018 (dont 38,0% de saisonniers). Parmi ces recrutements 43,5% sont anticipés comme difficiles. Les régions les plus en demande sont l’Île-de-France (138.788 projets), l'Auvergne Rhône-Alpes (109.480 projets), Provence-Alpes-Côte d'Azur (111.183 projets), et l'Occitanie (90.235 projets).

Plus dans le détail, dans les secteurs fortement développés en franchise, certains sont plus à la peine que d'autres pour recruter :

  • commerce et réparation auto, 25.001 projets de recrutements (dont 65,1% sont anticipés comme difficiles) ;
  • activités immobilières, 23.799 projets de recrutement (dont 51,8% jugés difficiles) ;
  • information et communication, 87.113 projets de recrutement (dont 50% jugés difficiles) ;
  • hébergement et restauration, 286.642 projets de recrutement (dont 49,8% jugés difficiles) ;
  • activités financières et d'assurance, 42.430 projets (dont 37,3% jugés difficiles) ;
  • commerce de détail, 198.117 projets de recrutement (dont 31,7% jugés difficiles) ;

Au top 10 des métiers les plus recherchés hors saisonnier l'on trouve :

  1. les agents d'entretien de locaux (77.740 projets) ;
  2. les aides à domicile et aides ménagères (51.632 projets) ;
  3. les aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine (49.410 projets) ;
  4. les aides-soignants (45.501 projets) ;
  5. les ingénieurs, cadres et responsables informatiques (42.061 projets) ;
  6. les employés de libre-service (35.675 projets) ;
  7. les serveurs de cafés et de restaurants (33.006 projets) ;
  8. les secrétaires bureautiques et assimilés (32.433 projets) ;
  9. les ouvriers non qualifiés de l'emballage, manutentionnaires (30.691 projets) ;
  10. les professionnels des arts et du spectacle (29.569 projets).

Méthodologie

L’enquête Besoins en Main-d’Oeuvre (BMO) est une enquête réalisée chaque année par Pôle emploi avec le concours du Credoc portant sur 2,3 millions d’établissements. Elle est utilisée comme outil d’aide à la décision par Pôle emploi pour mieux connaître les intentions des établissements en matière de recrutements. 436 600 établissements ont répondu à l’édition 2018, dont 20 000 à une enquête complémentaire plus détaillée. Elle décrit les besoins des entreprises par métier détaillé (200 "familles professionnelles"), par secteur d’activité (24 secteurs de la NAF) et à un niveau géographique fin, le bassin d’emploi (405 bassins).


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !