logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Franchise assurance : quelles alternatives dans le métier de l'assurance ?

Des réseaux solides en soutien

Publié le

Le courtage en assurance est une activité bien développée en franchise. Plusieurs grands réseaux spécialistes se positionnent sur ce marché rentable, souvent associé au courtage en prêts pour les particuliers et les professionnels.

Le secteur de l'assurance même s'il est de plus en plus soumis à concurrence reste en France un marché porteur (+2% de chiffre d'affaires en 2017). Selon les derniers chiffres de la Fédération Française de l'Assurance, la France est ainsi sur la première marche du podium en termes de marché de l'assurance en Europe à quelque 208 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2017. Elle se place loin devant l'Allemagne à 194 milliards et l'Italie (134 milliards). Au total en 2017, la France comptait quelque 37 millions de bénéficiaires d'une assurance vie, 42 millions de véhicules assurés, 40 millions d'habitations assurées, 18 millions de personnes couvertes par une Illustration dossiers assurancecomplémentaire santé, 2,1 millions d'entreprises assurées.

Pour conseiller et signer tous ces contrats d'assurance, 4 grands types d'acteurs sont recensés : les courtiers en assurance (près de 23.000 en activité), les agents généraux d'assurance (11.500 personnes), les mandataires d'assurance (2.500 personnes), les mandataires d'intermédiaire d'assurance (plus de 18.000). Ces dernières années, la tendance va vers une nette progression des effectifs des courtiers en assurance et des mandataires intermédiaires d'assurance. Les deux autres catégories d'acteurs sont plutôt en perte de vitesse.

Comment devient-on courtier en assurance ?

Le courtier en assurance est un métier d'intermédiaire entre des clients particuliers ou professionnels à la recherche d'offres intéressantes d'assurance, et des compagnies d'assurance. Spécialiste ou généraliste, le courtier en assurance accompagne ses clients dans le choix des contrats d'assurances de biens, assurance-vie, assurance santé, assurance prévoyance/retraite complémentaire. Ce métier est assez pointu. Le marché de l'assurance est en effet très spécifique et le métier de courtier en assurance est soumis à réglementations.

Pour s'installer, un courtier a l’obligation d’être assuré en responsabilité civile professionnelle dans le cadre de son activité de courtage et doit obligatoirement souscrire une garantie financière dès lors qu’il encaisse des fonds destinés soit aux entreprises d’assurances soit aux assurés.

Outre ces conditions d'assurance et financières, le courtier en assurance doit remplir deux conditions d'accès :

  • Les conditions de capacité professionnelle : ces conditions concernent tous les intermédiaires personnes physiques non-salariés, les dirigeants des personnes morales ou les délégués des personnes morales pratiquant l’intermédiation à titre accessoire. Les conditions de capacité professionnelle sont graduées selon la catégorie et le type de contrat d’assurance distribué : Niveau I pour la catégorie Courtier ou Agent général d’assurance et les établissements de crédit, Niveau II pour la catégorie Mandataire d’assurance et Mandataire d’intermédiaire d’assurance, Niveau III pour la catégorie Mandataire d’assurance et Mandataire d’intermédiaire d’assurance avec un exercice de l’activité d’intermédiation en assurance à titre accessoire et la distribution de contrat d’assurance constituant un complément à un produit ou au service vendu et ne comportant pas de couverture de responsabilité civile.
  • Les conditions d’honorabilité : ces conditions d’honorabilité concernent les courtiers qui exercent en nom propre, les personnes physiques, associés ou tiers, qui dirigent ou gèrent des sociétés de courtage d’assurances ou de réassurances ou un mandataire d’intermédiaire d’assurance personne morale, les mandataires d’intermédiaire d’assurances personnes physiques. L’honorabilité des intermédiaires s’apprécie au regard des condamnations définitives pour les crimes et délits précisés à l’article L.322-2 du code des assurances.

Outre ces conditions, tous les intermédiaires en assurance doivent être inscrits à l'ORIAS (Organisme pour le Registre des Intermédiaires d'Assurance).

Quels sont les réseaux en franchise en présence ?

En franchise ou hors franchise, l'assurance est un secteur d'activité qui est souvent lié aux activités de financement. Selon les réseaux, l'activité d'assurance peut ainsi être l'activité principale ou une activité complémentaire à la souscription de prêts immobiliers, restructuration de crédits, rachat de crédits, etc. Si la majorité des réseaux s'adresse en priorité aux particuliers, certains se positionnent sur des offres uniquement en direction des professionnels, et d'autres proposent des offres mixtes (particuliers et professionnels). En termes d'offres, elles peuvent être soit des créations « maison » originales dans leurs conceptions, ou s'appuyer sur les propositions des partenaires de l'enseigne.

Pourquoi choisir la franchise pour devenir courtier en assurance ?

Le courtage en assurance est un métier rémunérateur si le courtier a les bons partenaires ! En effet, pour proposer à ses clients des contrats variés à prix compétitifs, le courtier doit avoir accès aux meilleures offres du marché. C'est sur ce point que les réseaux de franchise font la différence. Chaque réseau justifie en effet de nombreuses années d'expérience et apportent à leurs franchisés, des produits testés et approuvés venant de leurs partenaires ou développés en interne. A ce premier argument de poids en faveur de la franchise, s'en ajoutent d'autres :

  • La notoriété de l'enseigne : la souscription d'un contrat d'assurance nécessite d'établir une relation de confiance entre le courtier et ses clients. Cette confiance naît de la qualité des contrats bien sûr, mais aussi de la renommée de l'enseigne. Plus l'enseigne est connue et plus les clients sont rassurés sur le sérieux et la solidité des propositions.
  • La formation initiale et continue : le secteur de l'assurance est en mouvement perpétuel. De nombreuses subtilités réglementaires évoluent. L'ouverture à la concurrence des assurances de prêts immobiliers ces derniers mois est un exemple parmi tant d'autres des modifications structurelles de l'activité. Face à ces évolutions des produits et des services, les réseaux présentent l'avantage d'offrir des remises à niveau régulières via la formation continue. Pour les débutants, la formation initiale est également un élément qui fait la différence.
  • L'accompagnement tout au long du contrat de franchise : le franchisé courtier en assurance n'est jamais seul. En cas de questions particulières et spécifiques, le réseau est là pour apporter des réponses.
  • Un soutien marketing puissant : chaque réseau de franchise développe des produits plus ou moins spécialisés (assurance-vie, mutuelle santé, assurance habitation, assurance véhicules, prévoyance, assurance professionnelle...) en direction d'une clientèle de particuliers ou de professionnels. Ces produits bénéficient de supports de commercialisation particulièrement efficaces ce qui permet aux courtiers des ventes simplifiées.

Faire le choix de la franchise dans le secteur de l'assurance permet de gagner du temps au lancement, et de gagner plus d'argent sur la durée du contrat.

Quel profil pour devenir courtier en assurance ? Combien ça coûte ?

Un courtier en assurance est avant tout un commercial. Métier de conseils par excellence, le courtage en assurance demande de la ténacité, mais aussi une vraie qualité d'écoute. En effet, chaque contrat d'assurance est unique. Les propositions pour chaque client réclament des offres sur-mesure construites en fonction des besoins particuliers de chacun. Le secteur étant soumis à très fortes concurrences, le courtier doit être un fin négociateur.

Le courtage en assurance est une activité abordable. Si certains réseaux permettent pour débuter de travailler de chez soi, la plupart impose toutefois un local offrant une bonne visibilité à l'enseigne. Globalement, le démarrage dans le courtage en assurance est plutôt abordable puisqu'il nécessite un apport personnel compris entre 0 et 30.000€ selon les réseaux.

Comment choisir son réseau de courtage en assurance ?

Si la renommée de l'enseigne et la solidité financière du réseau pèsent pour beaucoup dans le choix de l'enseigne, d'autres critères tout aussi importants sont à prendre en compte parmi lesquels :

  • La qualité des produits commercialisés et leurs originalités (produits maison ou produits de partenaires, assurance-vie, responsabilité civile pour la construction, mutuelles santé, etc.) ;
  • L’ambiance et la convivialité du réseau ;
  • La qualité des supports mis à disposition (fiches commerciales, appli et sites internet, publicités, etc.) ;
  • La qualité du savoir-faire de l'enseigne ;
  • La qualité des formations (initiale et continues) ;
  • La qualité de l'animation du réseau.
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top