logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Franchise de magasin de vêtement : en 2017 où en est-on ?

Croissance ou déclin ?

Publié le
Attiré par le marché du prêt-à-porter, vous avez toujours rêvé d’ouvrir votre propre boutique de vêtements ? Et si la franchise vous permettait de faire de cette envie, une réalité ? Découvrez dès à présent tous les secrets d’un marché dynamique et faites le point sur les enseignes qui vous permettront peut-être d’ouvrir votre franchise-magasin-vetement.

le prêt-à-poter n'est pas un marché manquant d'opportunitéTout savoir sur le marché du vêtement

Un marché en baisse de régime

Morose, le climat économique a fortement touché le marché du vêtement, l’année 2016 s’étant révélée être parmi les plus mauvaises avec un recul de 1,8 % qui ne laisse pour l’instant aucun espoir de retour au beau fixe. Sans lien avec une hypothétique perte de confiance envers les grandes enseignes, cette baisse serait en réalité due à un pouvoir d’achat en berne, le budget des ménages s’axant plus volontiers sur les dépenses impératives de la vie quotidienne, voire sur les loisirs et la culture.

Du côté de la franchise

Si le marché de l’habillement est directement soumis aux aléas économiques, il n’en reste pas moins intéressant pour qui souhaite se lancer en franchise, et pour cause : malgré un budget serré, les consommateurs français continuent de faire confiance aux grandes marques. Ainsi, pour se démarquer de la concurrence et être certains d’attirer leur clientèle dès l’ouverture, les entrepreneurs en quête d’un nouveau projet peuvent faire le choix d’intégrer les plus grands réseaux français. Sergent Major, Kiabi ou même Aigle font notamment partie des marques fédératrices et des concepts solides sur lesquels s’appuyer en toute confiance, sur le court comme sur le long terme.

Évolutions à prévoir

S’il connaît quelques difficultés, le marché du vêtement n’en reste pas moins un secteur dynamique, prêt à se transformer et à évoluer au gré des nouvelles habitudes de consommation.
L’entrée dans le numérique

L’omniprésence du numérique, et en l’occurrence du e-commerce, ont contraint les différentes enseignes à développer leurs sites et leurs services en ligne. Pour rester concurrentielles, les grandes marques françaises, parfois vieillissantes, ont désormais pour impératif de se plier sans tarder aux nouveaux besoins de la clientèle. Selon les chiffres révélés par l’Institut français de la mode (IFM), les achats de vêtements sur internet ont représentés 5 milliards d’euros (entre juillet 2015 et fin juin 2016), soit environ 16,7 % des dépenses en vêtements.
Des enseignes engagées ?

Acheter français pour soutenir la production du pays et soutenir l’emploi est devenu un vrai impératif pour certains consommateurs pour qui la production des vêtements reste associée à l’exploitation de travailleurs sous-payés, voire des enfants. Si les plus grandes enseignes continuent d’occuper une place de leader, les marques moins connues, mais engagées (en faveur de l’environnement ou de l’humain, tout simplement), s’imposent donc de plus en plus nettement dans le paysage du marché français, une réalité qui devrait inspirer bien des enseignes à l’avenir !

Quelles opportunités en franchise ?

Nous vous proposons à présent un rapide aperçu des enseignes susceptibles de vous intéresser pour un développement en franchise : pour la famille, pour une clientèle exclusivement féminine ou spécialisées, elles ont toutes leurs atouts !

Un incontournable du prêt-à-porter : la mode féminine

Incontournables, les enseignes de prêt-à-porter féminin rencontrent un succès certain auprès des consommatrices de tous âges. Audacieuse et intemporelle, Naf naf séduit les femmes depuis le début des années 80 et est ouverte aux entrepreneurs pouvant justifier d’un apport personnel de 50 000 €, une particularité qu’elle partage avec un autre incontournable du marché féminin : Comma. Spécialisée dans le haut de gamme grand public, l’enseigne s’adresse aux femmes modernes et dynamiques qui recherchent des vêtements confortables et élégants. Pour 60 000 € d’apport personnel, les candidats à la franchise pourront rejoindre les réseaux Niza et Caroll Paris, des enseignes qui répondent parfaitement aux besoins des femmes de 30 ans et plus.

Du côté du prêt-à-porter pour les enfants

Des opportunités notables existent également du côté des plus jeunes avec des enseignes de renom comme Sergent Major. L’enseigne est réputée dans la vente de vêtements pour enfants de 0 à 11 ans et est accessible aux candidats disposant d’un apport personnel de 60 000 €. Spécialisé dans les vêtements pour enfants de 0 à 14 ans, Z est une marque du groupe KIDILIZ et séduit les familles depuis les années 60. Une valeur sûre qui a su s’adapter aux tendances et désormais accessible pour un apport personnel de 30 000 €. Vous pourrez également faire le choix de vous tourner vers un réseau tel que celui de P’tit Marquis. Pionnière de la vente de vêtements de grandes marques en occasion, elle propose également des jouets, du mobilier et des accessoires de puériculture. Idéal pour les consommateurs qui veulent se faire plaisir tout en maitrisant leur budget, ce concept permet également de donner une seconde vie à des vêtements de très bonne facture. Pour rejoindre l’enseigne et ouvrir une boutique dans les zones commerciales ou les centres commerciaux, un apport personnel de 9000 € est nécessaire.

Autres enseignes à découvrir avant de se lancer

D’autres enseignes comme S.Oliver font le choix de s’adresser à toute la famille. Fondée en 1969, l’enseigne est présente dans près de 40 pays et séduit grâce à ses collections tendances, décontractées ou plus élégantes, à adopter en fonction de ses goûts et bien entendu, des occasions. Pour intégrer un réseau au fort potentiel, un apport personnel de 50 000 € sera nécessaire. Créée à la fin des années 60 et reposant sur un concept similaire, Esprit a également su s’imposer auprès des familles comme une valeur sûre de l’habillement. Pour les entrepreneurs, la marque californienne est à présent accessible contre un apport personnel de 50 000 €. Différent mais tout aussi intéressant pour les investisseurs, le réseau d’Une pincée de celte se développe également en franchise et s’adressera tout particulièrement aux amoureux de l’Irlande et de l’Écosse ! Conviviales et authentiques, les boutiques proposent des produits d’épicerie, des accessoires mais également une belle collection de vêtements pour les hommes, pour les femmes et pour les enfants. L’enseigne exige d’un apport personnel de 30 000 € minimum. Enfin, pour ceux et celles qui souhaitent ouvrir une boutique plus spécialisée, l’enseigne Columbia représente une belle alternative. Spécialisée dans les vêtements et l’équipement outdoor et de sportswear, elle est ouverte aux entrepreneurs disposant d’un budget de 80 000 €.
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 5/5 - 1 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top