logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

PresseTaux : les courtiers en crédit du réseau livrent leurs conseils sur le plan de financement

Publié le

Habitués à être sollicité pour des questions portant notamment sur l’apport, la durée, les mensualités, la fiscalité, ou encore le taux d’endettement, les courtiers en crédit négocié du réseau PresseTaux, ont récemment livré leurs conseils sur ces différents sujets, notamment sur ceux portant sur le plan de financement à privilégier en matière d’investissement locatif.

PresseTauxAinsi, pour Cédric Humbert, franchisé de l’enseigne dans la commune de Chevreuse située dans le département des Yvelines en région Île-de-France, le plan de financement idéal à privilégier en matière d’investissement locatif, est celui nécessitant “Le moins d’apport possible sur 20 ans !” Un point de vue partagé et expliqué par Hervé Grain, courtier PresseTaux à Antony : “L’objectif est de minimiser le plus possible l’apport, mais les banques sont moins enclines qu’auparavant à financer des projets sans apport. Généralement, il est préférable d’allonger la durée d’emprunt, ce qui optimise la fiscalité et préserve la capacité d’endettement pour de futurs projets. Mais cela dépend aussi de la stratégie patrimoniale des clients.”

De son côté, Geoffrey Mazouzi, courtier PresseTaux à Reims, préconise un apport de zéro euro : “Pourquoi ? Car c’est un investissement ! Je regarde le taux de rendement interne. Et on obtient une meilleure performance de l’investissement avec aucun apport. Il est préférable que l’investissement s’autofinance, c’est-à-dire que la mensualité – assurance incluse – soit inférieure au loyer perçu. L’idéal est que la mensualité corresponde à 70 % pondéré du loyer afin de pouvoir payer la taxe foncière, les charges de copropriété et l’impôt.” Un avis partagé par Johan Carré, courtier à Cambrai, qui précise toutefois que les critères peuvent changer d’un établissement bancaire à un autre : “Aujourd’hui, nos partenaires bancaires nous demandent un minimum d’apport : les frais liés à l’achat, les frais de notaire et d’agence, voire même les frais de garanties et de dossiers, ce qui revient à un peu plus de 10 % d’apport. Concernant le taux d’endettement, on reste sur du 35 %, mais attention : le mode de calcul de l’endettement est différent selon les établissements bancaires.”

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Franchises par apport

Vous avez déjà une idée de budget ? Trouvez une franchise qui corresponde à l’apport que vous souhaitez investir.

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top