logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Franchises qui marchent : Le secteur de l'alimentaire ne faiblit pas

Publié le

Le secteur de l'alimentaire reste aujourd'hui porteur même si de toutes évidences, depuis quelques années, les formats changent et la demande client évolue.

Ainsi, après avoir visé le toujours plus grand, les majors de la grande distribution se réorientent maintenant vers des concepts de proximité, sur des petites surfaces... comme autrefois ! Autrement dit, la petite supérette de quartier que l'on croyait morte reprend du galon !

Ce retour aux sources de la proximité a été impulsé par le vote de la Loi de Modernisation de l'Economie (LME) mais aussi par le succès rencontré par les chaînes de Hard Discount.

Au sein des commerces traditionnels de bouche aussi, la tendance est au changement. Dans les boulangeries / terminaux de cuisson notamment, le pain reste le produit phare, mais de plus en plus les offres en sandwicherie et en viennoiserie à emporter complètent les étals et les chiffres d'affaires.

Quant aux commerces de produits plaisir comme notamment le chocolat ou le vin, les stratégies déployées par les réseaux vont globalement aussi vers plus de proximité et de services, mais aussi de diversification avec des offres complémentaires (vente d'ustensiles de cuisine, ateliers de démonstration...).

En franchise, selon les chiffres de la Fédération Française de la Franchise, le secteur comptait 128 réseaux actifs en 2010 (contre 120 en 2009) et 10 792 franchisés (8 809 en 2009), ce qui représente environ 8,7 % de l'ensemble des réseaux tous secteurs confondus et 18,5 % des points de vente. Le chiffre d'affaires du secteur en franchise en 2010 est estimé à 19,18 milliards d'euros soit en nette hausse sur un an (18,70 milliards en 2009).

Ils recrutent en 2011...

Quelques soient les formats et les produits, le secteur de l'alimentaire recrute toujours de nombreux candidats en franchise. Les réseaux qui recrutent en 2011 sont partout : boulangerie, vente de chocolats, discount alimentaire, supérettes et supermarchés.

Chez ED-Dia (197 franchisés), les recrutements vont bon train encore cette année que ce soit selon la formule du magasin de proximité en centre-ville ou du magasin plus grand en périphérie. Ce réseau appartenant au groupe Carrefour propose aux candidats soit d'être investisseurs soit d'être gérants.

Chez Casino Proximité (1 800 points de vente), les recrutements sont également menés tambour battant cette année. Ce réseau qui fait partie du groupe Casino développe les 3 enseignes Vival, Spar et Spar Supermarchés. Son objectif pour 2011 est de recruter quelque 600 franchisés. Le groupe recrute également pour son réseau Casino Supermarchés et hypermarchés (530 franchisés).

Au sein du réseau L'Eau Vive (12 franchisés), le rythme de développement s'accélère. Ce réseau spécialisé dans le vente exclusive de produits bio prévoit 5 à 7 ouvertures sur l’année 2011, et une dizaine en 2012. A terme, le réseau souhaite s’implanter dans toutes les villes de plus de 100.000 habitants.

Du côté de la vente de chocolats, plusieurs enseignes cherchent à étoffer leurs réseaux. De Neuville (140 franchisés), a ouvert en début d'année 7 nouveaux magasins et compte d'ici la fin de l'année en ouvrir 7 autres. L'enseigne qui a revu son concept récemment propose deux formules de franchise à ses candidats : le kiosque de petite surface dans les galeries commerciales, et la boutique plus classique.
Chez Chocolats Roland Réauté (28 franchisés), les ouvertures s'enchainent aussi. Sur cette année 2011, 13 nouveaux points de vente devraient voir le jour de façon certaine. Cette enseigne est la seule à avoir choisit de distribuer ses chocolats sur des surfaces de grands formats en zone commerciale.

Du côté des boulangeries/terminaux de cuisson, les recrutements sont aussi réalisés en continu chez La Mie Caline (203 franchisés), mais aussi l'Epi Gaulois (135 franchisés), le Fournil des Provinces (6 franchisés) ou encore Maison des Pains (6 franchisés).

Les autres réseaux qui recrutent en 2011 dans le secteur de l'alimentaire sont Bruyerre (6 franchisés), Fournil Saint Nicolas (34 franchisés), Fromenterie (51 franchisés), Inter-caves (130 franchisés), Pet's Planet (36 franchisés), Vom Fass (220 franchisés).

Le profil type du candidat du secteur alimentaire

Le profil type du candidat du secteur alimentaire est essentiellement commercial. Bon gestionnaire et bon manager, le candidat est un véritable chef d'entreprise. Souvent, les franchises de l'alimentaire sont créées par des cadres en reconversion, issus du milieu de la GMS. L'expérience dans l'alimentaire n'est pas forcément demandée par les franchiseurs, même pour les boulangeries / terminaux de cuisson. Le ticket d'entrée pour ce secteur est souvent conséquent, sauf s'il s'agit d'une formule de franchise en gérance.

Dossier complet sur les franchises qui marchent :

Dominique André-Chaigneau, RédactionTOUTE LA FRANCHISE ©

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top