logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Femme entrepreneur : zoom sur un phénomène en pleine expansion

Les femmes se voient de plus en plus patronnes

Publié le

Les chiffres sont encourageants : les Françaises sont de plus en plus nombreuses à créer ou reprendre des entreprises. Les secteurs de la santé et des services à la personne restent privilégiés. Entre freins, grande détermination et aides.

Comme le soulignait le 7 février dernier le Premier Ministre Edouard Philippe à l'occasion du salon des entrepreneurs : « Les femmes qui pendant longtemps ont été écartées soit directement, soit indirectement, les femmes sont aujourd'hui à 32 % des créateurs et des repreneuses d'entreprises. On part de très loin, c'est vrai, mais on avance vite et c'est bien. »

Femme entrepreneurUn objectif de 40%

26% en 2002, 28% en 2006, 32% en 2010... Le pourcentage d'entreprises crées en France par des femmes est en augmentation constante. Et la prochaine étape visée par les pouvoirs publics est clairement de faire mieux, toujours mieux pour tendre à la parité. Et les choses avancent : d’après une enquête réalisée par l'Institut national de la statistique et des études économique (INSEE) en 2016, près de 40% des entreprises individuelles créées en France, ont été créés par des femmes (vs 30% en 1995). Sachant que les entreprises individuelles représentent bon an, mal an quelque 95% des créations d’entreprises, les 40% de créatrices sont désormais en ligne de mire. Évidemment, nous sommes encore loin de la parité, mais la création d'entreprise fait de plus en plus son chemin dans l'esprit des Françaises. Pourquoi ? Parce que les mentalités changent bien sûr, mais aussi que les opportunités ouvertes par le numérique dopent les chiffres. La multiplication des activités développées en franchise enfonce le clou.

Des secteurs privilégiés et d'autres délaissés

En 2014, selon une étude de l'Agence France Entrepreneur, les femmes étaient principalement créatrices dans les services en direction des personnes (55%), la santé (63%) et l'enseignement (42%). Les secteurs les moins féminisés restent traditionnellement les métiers de la construction (6%), le commerce et la réparation automobile (10%), et les transports (17%). Comment expliquer ces grandes différences entre les secteurs ? Si traditionnellement certains secteurs sont plus masculins que d'autres, plusieurs facteurs viennent influencer ce grand écart parmi lesquels :

  • Un ticket d'entrée souvent moindre chez les femmes : en moyenne, les femmes entrepreneures mobilisent moins de capitaux que les hommes. Respectivement, le budget création d'une femme se situe à 50.000€ et moins, tandis que chez les hommes, le budget est plus souvent proche des 100.000€. Cette différence de budget oblige les femmes à s'orienter vers des secteurs moins coûteux (services notamment) ;
  • Un accès au prêt bancaire moins facile : si les femmes mobilisent moins d'argent au démarrage, cela tient souvent à la difficulté des banques d'apporter leur soutien aux dossiers défendus par des femmes, mais les choses changent, fort heureusement ;
  • Des secteurs moins « gourmands » en temps, plus flexibles : si les femmes mères de famille n'hésitent plus à sauter le pas, l'emploi du temps reste toutefois déterminant dans le choix du secteur d'activité.

Des freins et des motivations

Selon l’enquête « L’envie d’entreprendre », menée par Idinvest Partners et Le Figaro au premier semestre 2016, 31% des Françaises déclarent avoir envie d’entreprendre (34% chez les hommes). Pour 72% des Français, la part des femmes créant des entreprises sera « de plus en plus importante » dans les vingt ans à venir. Interrogées sur leurs motivations, les femmes entrepreneures pensent que créer son entreprise signifie :

  • Rechercher la liberté et l’indépendance (pour 49% d’entre elles, contre 45% des hommes) ;
  • S’épanouir personnellement (42% contre 34% pour les hommes) ;
  • Et organiser son temps de travail comme on le souhaite (34% contre 19% des hommes).

Qui sont les femmes entrepreneures ?

Selon le Baromètre des femmes entrepreneures réalisé par la Caisse des Dépôts et Consignation, les femmes qui créent une entreprise ont en moyenne 48 ans (50 pour les hommes). Elles réalisent un chiffre d'affaires moyen par an de 182.000€ (vs 294.000€ pour les hommes).

39% des créatrices optent pour l'entreprise individuelle, 34% pour la SARL, et 18% pour une EURL, SARL unipersonnelle, SASU. Les raisons qui les ont poussé à entreprendre sont respectivement l'épanouissement personnel à 86% (83% chez les hommes), le goût d'entreprendre, sens du risque, innovation pour 80% (77% chez les hommes), la volonté d'être indépendant plutôt que salarié à 76% (83% chez les hommes).

A 67% les femmes déclarent avoir été aidées par leur conjoint à la création de leur entreprise (35% pour les hommes). Elles considèrent, à 73%, que leur accès au financement a été aussi facile que pour les hommes. Pour le démarrage de leur activité, les créatrices d'entreprise font principalement appel au financement des banques (59% chez les femmes, 51% chez les hommes). Elles ont cependant plus recours aux financements de réseaux d'accompagnement que les hommes (27% chez les femmes, 9% chez les hommes).
Par la suite, pour financer le développement de leur entreprise, les femmes sont moins demandeuses de prêts bancaires (32% chez les femmes, vs 42% chez les hommes).

Globalement, les femmes font preuve de plus de prudence dans la gestion de leur trésorerie. A la création et en phase de développement de leur entreprise, elles s'entourent d'experts privés et bancaires : 62% vs 59% chez les hommes à la création de l'activité, 61% vs 48% chez les hommes pendant la phase de développement. Pendant les moments difficiles, les femmes sollicitent en revanche moins un expert privé que les hommes (51% chez les femmes vs 85% chez les hommes). Comme les hommes, les femmes entrepreneures préfèrent l'autofinancement au crédit ou à la location pour financer un équipement (55% chez les femmes, 59% chez les hommes).
Et si c'était à refaire ? 84% des femmes se lanceraient à nouveau dans le reprise ou la création d'entreprise. 100% des moins de 30 ans sont prêtes à se lancer à nouveau, 90% des femmes qui ont repris ou créé une entreprise dans les services se relanceraient.

Des aides nombreuses

Pour aider les femmes à se lancer dans la création ou la reprise d'entreprise, de nombreuses aides spécifiques ont été créées ces dernières années. Parmi ces aides, la principale est apportée par le fonds de garantie à l'initiative des femmes (FGIF), un dispositif mis en place par France Active. Il s'agit d'une garantie bancaire, destinée à faciliter l'obtention de prêts bancaires par les femmes chefs d'entreprise. Cette garantie est mobilisable pour des projets de création, reprise ou développement d'entreprise.

D'autres aides peuvent être apportées par des réseaux comme :

  • La Fédération Pionnières qui soutient des projets à potentiel économique et créateurs d’emplois durables ;
  • Le réseau Les Premières qui a mis en place des incubateurs et pépinières d'entreprise, dédiés aux projets de création d'entreprises innovantes portés par des femmes. L'incubateur fournit un suivi de la créatrice d'entreprise, mais également l'hébergement du projet d'entreprise pendant 1 an ;
  • Le réseau Force Femmes qui accompagne les femmes de plus de 45 ans qui ont un projet d'entreprise (aide au montage, suivi, formation, etc) ;
  • Actionnelles qui accompagne les femmes dans leur projet de création d'entreprise en proposant notamment la mise en relation entre les créatrices et des femmes chefs d'entreprise expérimentées.

A noter également : des concours récompensent spécialement les femmes comme notamment le Prix de l'Entrepreneure Responsable, la Bourse Création d'entreprise Michelle Maugain, le Prix de la Femme Entrepreneure Numérique.

Mots clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top