logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Comment réaliser son plan de financement ?

Comment allez-vous financer votre projet pour le lancer, dès les premiers mois de démarrage ?

Publié le

Vous souhaitez reprendre une entreprise ou plutôt créer votre propre structure ? Ce projet nécessite une réflexion précise sur les modalités de financement. Comment allez-vous financer votre projet pour le lancer, dès les premiers mois de démarrage ? Ensuite, pendant la phase de développement et de croissance, comment envisagez-vous la gestion financière ? Pour savoir si votre idée est réalisable, il est indispensable de réaliser un plan de financement complet. En voici une présentation.

Le plan de financement, un gage de la pérennité pour votre franchise

Réaliser des projections financières et imaginer ce que sera le plan de financement à 3 voire 5 ans de votre entreprise n’est pas utile simplement pour convaincre votre banquier de vous accorder un prêt. Ce travail de vision et d’anticipation est une construction, fixée sur des hypothèses, qui propose un scénario. Le plan de financement est « prévisionnel » et ne sera pas appliqué, à l’euro près, mais doit vous aider à identifier les besoins de financement possibles selon les hypothèses de croissance, et les entrées d’argent à venir en fonction de l’atteinte de résultats. Quand faut-il rédiger ce plan de financement ?

Dès que vous avez identifié le projet que vous souhaitez lancer en franchise (création ou reprise), vous devrez alors initier les contacts avec le franchiseur. En reprenant les éléments chiffrés qu’il vous donne, et en vous appuyant sur votre étude de marché, vous serez alors à même de réaliser le plan de financement. Il est indispensable pour aller rencontrer tant les établissements bancaires que les organismes qui accordent des prêts et des subventions.

Sous quelle forme présenter un plan de financement ?

Le plan de financement ne doit pas être un document trop complexe. Bien que les données qui y figurent sont le fruit d’une réflexion, il faut garder comme objectif l’esprit de synthèse. On distingue dans tout plan de financement deux grandes parties :

  • Une partie qui liste les besoins durables de l’entreprise (permanents), ainsi que les besoins courants. Pensez ainsi aux frais comme les droits d’acquisition du fonds de commerce ou le droit au bail, les aménagements, travaux et autres investissements en matériel. Du côté des besoins courants, les dépenses de stock, mais aussi pour les clients (publicité, actions de communication) doivent apparaître.
  • Une partie qui liste les ressources stables de l’entreprise (apports, aides) ainsi que les prêts d’honneur et autres avantages fiscaux accordés, comme par exemple les délais de paiement avec un fournisseur.

Toute la difficulté d’un bon plan de financement, viable, est de trouver l’équilibre entre les besoins et les ressources. Construisez votre plan de financement à 3 ans pour avoir une vision des premières années. La première année est un peu particulière, avec des investissements nécessaires pour l’amorçage, la constitution d’un besoin en fonds de roulement (BFR) ou encore le cautionnement (pour les locations).Pour les années suivantes ne prenez en compte que les éléments nouveaux. Vous pouvez choisir de présenter le plan de financement dans 3 documents séparés (un par année) ou ne faire qu’un seul tableau, avec à chaque fois des colonnes N, N+1 et N+2 tant pour les besoins que les ressources.

Bien évaluer ses besoins pour bâtir son plan de financement cohérent

Si un point mérite particulièrement votre attention, il s’agit de l’évaluation de vos besoins. La tentation, très forte, est de minimiser (ou au contraire maximiser ce poste). En minimisant vos besoins, vous arriverez à équilibrer facilement votre tableau, mais dans la réalité, il sera difficile de faire face à des dépenses imprévues. Si, au contraire, vous envisagez de voir « large » et d’inclure des besoins très importants, vous risquez de placer le niveau des ressources nécessaires trop haut. Un objectif trop difficile à atteindre, et votre banquier ne vous suivra pas. Usez donc de pragmatisme. Un besoin permanent de l’entreprise nécessite une ressource stable pur être honoré. Il n’y a pas de secret : les besoins à long terme se financent par des ressources à long terme.

Comment connaître votre besoin en fonds propres, l’intérêt de recourir à des crédits à court ou à long terme ? C’est votre conseiller financier qui évaluera avec vous la pertinence des différents produits financiers. De votre côté, renseignez-vous sur les plans de financement d’autres franchisés. Essayez d’en savoir plus sur les pratiques d’autres membres du réseau. Demandez à votre franchiseur de vous accompagner et de vous conseiller. Son objectif est de nouer avec vous une relation gagnant-gagnant, sur le plan financier notamment. Utilisez cette aide expérimentée.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 5/5 - 1 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top