logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

"Je suis impatiente de participer au développement du réseau et de voir des petites Cabanes ouvrir dans toute la France !" Lola Fredon, La Cabane d'Achille et Camille Angoulême

Publié le

Lola Fredon a ouvert sa micro-crèche avec le réseau La Cabane d'Achille et Camille à Angoulême à la rentrée. Pour Toute la Franchise, la nouvelle franchisée a accepté de revenir en détail sur son parcours d'entrepreneure aux côtés de l'enseigne.

"Je suis impatiente de participer au développement du réseau et de voir des petites Cabanes ouvrir dans toute la France !" Lola Fredon, La Cabane d'Achille et Camille Angoulême

LA CABANE D'ACHILLE ET CAMILLE

L'éveil de votre enfant, autrement...
Micro-crèches centrées sur le bien-être des enfants, des parents et des professionnel(le)s

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

J’ai 32 ans, je suis mariée à Simon et maman d’une petite fille de 4 ans prénommée Alba. Ensemble, nous constituons notre petit équilibre à trois. Nous habitons dans une grande maison en bois, à Angoulême, perchée dans les arbres que nous avons baptisé notre cabane. C’était peut-être déjà un signe pour la suite des évènements. Éducatrice de jeunes enfants durant 10 ans au sein d’un multi-accueil de ma région, j’ai décidé qu’il était grand temps de faire évoluer mes missions, d’où l’idée d’ouvrir ma propre structure.

Pourquoi avoir ouvert votre micro-crèche avec La Cabane d’Achille & Camille ? Avez-vous consulté des réseaux concurrents avant de vous lancer ?

Avant de me lancer dans le projet, j’avais au préalable rencontré plusieurs gestionnaires de micro crèches de ma région, franchisés ou non, afin de collecter leurs expériences ainsi que leurs retours. Je me suis très vite rendu à l’évidence qu’être accompagnée par une franchise me correspondait au mieux.

Je me suis donc renseignée sur trois franchises. Mais lorsque j’ai appelé deux d’entre elles, je n’ai pas du tout accrochés avec eux. En effet, malgré leur professionnalisme, leurs discours ne correspondaient pas à mes envies et ce que j’attendais d’une franchise.

Lorsque j’ai appelé La Cabane d’Achille & Camille, le premier échange téléphonique c’est très bien déroulé. En effet, avec Junior Noubissi, il s’agissait d’un réel échange sur moi, ma personne, mes expériences et les motivations qui me poussaient à établir ce projet. Je me suis sentie écoutée et l’esprit de La Cabane répondait entièrement aux attentes que j’avais d’une franchise. Bien entendu, tout cela reste très professionnel, mais il y a tout de même les esprits de famille et de convivialité qui sont prédominants.

Etiez-vous dans la petite enfance avant de vous lancer ? 

J’exerçais déjà dans le domaine de la petite enfance avant même de me lancer dans ce projet. En effet, c’est un métier qui me passionne et que j’ai découvert durant l’année de mon baccalauréat. J’ai donc décidé de poursuivre mes aspirations et de suivre une formation d’éducatrice de jeunes enfants au sein d’une école à Paris. Tout au long de mes études, j’ai réalisé des stages dans ma charmante région natale. C’est ainsi que j’ai pu obtenir, à l’issue de mon diplôme, un poste au sein d’une structure de multi accueil.

J’étais également intervenante « livres et contes » dans des écoles et centres de loisirs, ce qui me plaisait énormément. Malgré le fait que mes missions étaient variées, je suis quelqu’un de très dynamique et j’avais besoin d’un réel tournant dans ma carrière professionnelle. Passionnée par l’animation et les centres de loisirs, j’ai également passé mon BAFA à l’âge de 16 ans. J’ai donc pu travailler tous les étés au sein de centres aérés, et cela, toujours avec les plus petits, bien entendu !

Comment avez-vous été accompagné dans l’ouverture de votre micro-crèche en franchise ?

J’ai pu bénéficier d’un soutien tout au long de l’ouverture de ma micro-crèche, que cela soit par mail, téléphone ou en présentiel. Concernant la partie administrative, j’ai bénéficié d’un gain de temps considérable dans les démarches avec l’aide du réseau.

J’ai surtout ressenti cette aide lors des différents entretiens avec le Conseil Départemental et la PMI [Protection Maternelle et Infantile] de mon département. L’équipe de La Cabane d’Achille & Camille m’a aiguillée dans le discours à tenir. En effet, Anne-Laure et Junior Noubissi [cofondateurs du réseau La Cabane d’Achille et Camille, Ndlr], par le biais des formations dispensés, m’ont permis de présenter mon projet avec une certaine aisance et maitrise que je n’aurais peut-être pas forcément eu toute seule. Lors de ces discussions, Junior était toujours présent ce qui me rassurait et me donnait la force de me battre pour mon projet. Certes, ma famille ainsi que mes proches étaient un réel soutien, mais lorsqu’une personne du secteur vous accompagne, cela vous fait avancer et réfléchir davantage. Grâce à leurs conseils et leur bienveillance, j’ai pu gagner un temps précieux, surtout lors de la rédaction des dossiers PMI.

Au-delà du volet administratif, La Cabane d’Achille & Camille s’est avérée être un énorme soutien pour moi. En effet, l’équipe était là au quotidien et répondait à mes interrogations et à mes craintes. Je pense que, sans eux, j’aurais été très vite démotivée et c’est ce que j’apprécie particulièrement au sein de la franchise : je pouvais leur faire confiance. Ils me redonnaient espoirs et me rassuraient. Cela fait plaisir d’avoir des personnes qui croient réellement en votre projet.

La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?

La formation est un énorme avantage ! Au-delà de l'apport de connaissances, elle nous permet d’échanger avec différents membres de la franchise. En effet, j’ai eu l’occasion de rencontrer non seulement l’ensemble de l’équipe du siège, mais également mes futur(e)s collègues franchisé(e)s, avec qui j’entretiens des liens au quotidien.

Cette formation théorique est complète et dure deux semaines. Même si j’ai revu des choses dans le domaine de la petite enfance que j’avais moins besoin de revoir, cela m’a permis de refaire un point.

La partie Snoezelen m’a permis de découvrir, pendant deux jours, une pratique encore méconnue à mon sens dans le domaine de la petite enfance. Il y a bien entendu, un apport théorique très important : on ne part pas sans bagages. Cela nous permet de nous lancer concrètement dans le projet, tout en ayant appris à tenir un certain discours, respecter un ordre chronologique, quels partenaires faut-il solliciter, etc.

En plus de cette formation, nous avons également bénéficié d’une formation pratique de deux semaines au sein des Cabanes de Nancy. Cela m’a permis de mieux visualiser mon projet et de mettre en pratique les différents éléments appris lors de la formation théorique. Ces journées passées auprès des enfants et les retours des équipes pédagogiques m’ont vraiment confortée dans l’idée d’ouvrir ma propre micro-crèche. Ce qui a également été un vrai plus pour moi, c’est d’avoir eu l’occasion de suivre une gestionnaire de crèche dans toutes ses démarches administratives.

En plus de cela, Anne-Laure Noubissi et Manon Maillard [infirmière référente réseau, Ndlr] sont venues deux jours avant l’ouverture de ma cabane afin de former l’ensemble de la nouvelle équipe pédagogique. Cela a vraiment été un soulagement pour moi, et je pense que mon équipe n’aurait jamais été aussi efficace s’il n’y avait pas eu cette formation !

La formation nous aide à optimiser l’ouverture et le démarrage de notre micro-crèche, sans laquelle nous pouvons très vite nous demander par où nous devons commencer.

En termes de chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ?

Ma Cabane a ouvert ses portes au mois de septembre de cette année. L’activité vient seulement de débuter et mes objectifs seront atteints à compter de cette fin d’année ! Bien entendu, la question du chiffre d’affaires est toujours une source d’inquiétude pour tout chef d’entreprise, mais avec La Cabane d’Achille & Camille, je sais très bien que cela est faisable.

Avec le recul, le concept des micro-crèches La Cabane d’Achille & Camille est-il bien positionné et bien justifié sur votre marché ?

À l’époque où je les ai rencontrés, la franchise était toute nouvelle, c’est ce que j’ai aussi beaucoup apprécié. C’était un point positif pour moi de voir le démarrage d’une jeune franchise.

La Cabane d’Achille & Camille a un énorme avantage concurrentiel : c’est une jeune franchise, qui met en avant les enfants et surtout la famille. Je pense que cela rassure également les parents. Lors des pré-inscriptions, ces derniers se connectent sur le site national et peuvent voir tout ce que nous proposons. Donc est-ce que La Cabane d’Achille & Camille est bien positionnée ? Sans hésiter, oui ! Et sa reconnaissance dans le milieu professionnel est en pleine expansion.

L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore-t-elle avec votre vécu sur le terrain ?

Lors de la création de ma structure, j’ai dû faire face à de nombreux challenges auxquels je n’avais pas réellement pensé en amont. Mais heureusement, j’ai pu compter sur le soutien de La Cabane d’Achille & Camille.

Et maintenant que j’ai pu ouvrir, je suis impatiente de participer au développement du réseau et de voir des petites Cabanes ouvrir dans toute la France !

Auriez-vous pu mener à bien cette ouverture de crèche si vous aviez dû le faire seule ?

Honnêtement, je ne pense pas. Certes, je me serais éventuellement lancée dans cette aventure, mais cela aurait fait bien longtemps que j’aurai abandonné sans le soutien de la franchise.

Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec votre franchiseur ?

Bien sûr, sans hésiter ! Je signerais à nouveau, car aujourd’hui, et cela depuis deux mois, j’ai réalisé mon projet de micro-crèche grâce à l’aide de La Cabane d’Achille & Camille. C’est une fierté pour moi d’avoir réussi et d’avoir été soutenue tout au long de ce projet par l’équipe du réseau.

Quels conseils donneriez-vous à tous les créateurs d’entreprise intéressés par votre enseigne ?

Je pense que le meilleur conseil que je puisse donner à un futur franchisé est : dès le moment où vous avez un doute et que vous pensez qu’il vous manque des compétences pour y arriver seul, ne prenez pas le risque et appelez La Cabane d’Achille & Camille. Ce projet demande beaucoup de savoir-faire que nous n’avons pas forcément tous. Au sein de La Cabane d’Achille & Camille, vous trouverez tous les éléments nécessaires afin de mener à bien votre projet. Donc, n’hésitez plus et faites-vous accompagner, car le résultat en vaut vraiment la peine !

>> Lire aussi : « Je suis totalement épanouie grâce à La Cabane d’Achille & Camille », Pauline Château (franchisée La Cabane d’Achille & Camille)

Mots clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,7/5 - 9 avis

Trouver une franchise

Franchises par apport

Vous avez déjà une idée de budget ? Trouvez une franchise qui corresponde à l’apport que vous souhaitez investir.

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

À propos de LA CABANE D'ACHILLE ET CAMILLE

L'éveil de votre enfant, autrement...

Comment ouvrir une micro-crèche en franchise ?Faites confiance au concept La Cabane d'Achille & Camille

La Cabane d’Achille & Camille est un concept unique de micro-crèches créé en septembre 2013. Après avoir fait l’expérience de plusieurs ouvertures dans l’Est de la France, la Cabane est maintenant accessible en franchise pour tous les porteurs de projets désirant déposer une candidature.
La Cabane est un univers accueillant dédiée au confort des enfants. Elle s’adapte surtout aux ...

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top