logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Les jeunes réseaux de franchises sous-estiment souvent l'importance du facteur humain, explique Philippe LEFEBVRE

Publié le
Interview Philippe Lefebvre ST Developements : « Les jeunes réseaux sous-estiment souvent l'importance du facteur humain »

Philippe Lefebvre, associé fondateur de ST Devlopements, est un consultant spécialiste des jeunes réseaux depuis 7 ans. A ce titre, il accompagne les enseignes prometteuses comme Ensorcelle Beauté ou Ecolave sur la voie du succès. Autodidacte, Philippe Lefebvre a son franc parler : un réseau uniquement monté pour faire de l'argent passe à côté de l'essentiel !

Toute la Franchise : Pouvez-vous nous présenter votre cabinet ?

Philippe Lefebvre :
ST Developments est né il y a 7 ans d'une rencontre. D'un côté il y avait Paul Phillips et de l'autre côté, votre serviteur ! Paul est britannique. Il est juriste de formation, avec une expérience forgée au sein de la Direction des Affaires Internationales de Renault et quelques années d'avocat spécialiste dans les investissements étrangers en France. Il est d'une redoutable efficacité sur tous les aspects du droit commercial et du droit du travail, avec une spécialisation internationale. De mon côté, je suis autodidacte. Mon parcours passe par l'industrie, le nettoyage industriel, la direction de deux centres de profits et l'animation de réseaux.

Notre rencontre a fait naître l'envie de proposer notre expérience complémentaire aux jeunes projets de commerce organisé au sens large. Il ne s'agit pas seulement de franchise mais aussi de concessions et de licences de marque. A notre noyau de base se sont ajoutées au fil des années les compétences de Fabrice Schuleit, ex Directeur Général d'une enseigne de distribution de sport & loisirs et tout récemment en 2009, Jean-Paul Ransinangue, spécialiste du montage des dossiers financiers. Notre cabinet aux compétences complémentaires intervient sur de nombreux aspects. Nous sommes les seuls en France à proposer la recherche de locaux, le recrutement de franchisés, l'ingénierie opérationnelle et le ré-ingeniering en matière de management de développement.

Notre cabinet dispose d'un volet immobilier avec une société dédiée. Nous intervenons dès le point 0 pour la mise en place de l'activité. Nous accompagnons le porteur de projet sur l'ensemble de sa démarche après vérification de la duplicabilité du concept. Nos prestations vont de la recherche de financements à l'aide au recrutement de nouveaux candidats, en passant par la recherche et l'étude de nouveaux lieux d'implantation, la définition de la stratégie de développement...

Toute-la-Franchise : Selon vous, que faut-il pour réussir quand on est un jeune réseau ?

Philippe Lefebvre :
Un bon positionnement et un porteur de projet avec une vrai personnalité ! Ces deux atouts sont essentiels ! Ils priment sur tout et notamment sur l'aspect financier des choses. Pour moi, la création d'un réseau ne peut être juste une histoire d'argent. Il faut que le projet partage des valeurs, qu'il utilise, au sens noble du terme bien sûr, les compétences de chacun. La création d'un réseau doit être un vrai projet d'entreprise ! Je ne conçois pas la réussite d'une enseigne sans projet humain. Lorsque la personnalité du créateur est généreuse et que le positionnement du concept est bien pensé, il y a toujours moyen de trouver des financements.
La motivation et la créativité sont pour moi les valeurs essentielles. Dans notre portefeuille de clients, nous avons un exemple qui illustre parfaitement ce que je veux dire : c'est Ensorcelle beauté, anciennement doigts de fée. Nous avons rencontré Valérie Grun alors qu'elle avait une première franchisée en Moselle. Son concept nous a séduit car il s'appuie sur un positionnement atypique : permettre à des femmes sans apport personnel et sans expérience particulière dans l'esthétique de se lancer dans une activité de pose d'ongles à domicile. Les offres allant dans ce sens sont extrêmement rares alors que le nombre de femmes en reconversion après avoir élevé des enfants est fort. Le concept incluait une formation de qualité pour permettre à des femmes venant de tous les horizons de se lancer. Valérie Grun a un profil de vraie entrepreneuse. Nous avons fait le pari qu'elle réussirait. Nous avons mis en place la stratégie et nous l'avons accompagné pour le recrutement de ses franchisées.
Cette année Ensorcelle Beauté devrait atteindre 20 points de vente et nous visons plus d'une soixantaine de franchisées en 2010. En moyenne, Ensorcelle Beauté signe 1 contrat et demi par mois ! Pour accompagner son développement, nous avons proposé à Valérie Grun de mettre en place un système de parrainage pour faciliter le recrutement de nouvelles franchisées. Chaque franchisée est rémunérée d'une partie du droit d'entrée et d'une partie de la redevance.

Toute-la-Franchise : Selon vous, quelle est la principale difficulté pour démarrer un jeune réseau ?

Philippe Lefebvre :
La principale difficulté c'est le manque d'anticipation. Un réseau pour se développer doit sans cesse anticiper. Les jeunes réseaux sous-estiment souvent l'importance du facteur humain. Quand il a deux franchisés, le créateur peut se permettre de les accompagner personnellement. Quand le nombre de franchisés grimpe, le créateur doit déléguer. Il doit pouvoir s'appuyer sur les compétences des autres. Et ce n'est pas toujours facile ! Si globalement tous les jeunes réseaux savent qu'il faut embaucher un animateur pour 10 à 25 points de vente, le recrutement des compétences est délicat. Quand le réseau grandi vite, c'est toujours sur le recrutement que ça patine.
L'externalisation des tâches de recrutement voire de prospection peut être une solution. C'est ce que nous avons proposé à Ecolave par exemple, un tout jeune réseau spécialisé dans le lavage auto sans eau à domicile que nous accompagnons. Jérémy Richard nous a confié son projet. Nous lui avons proposé pour accélérer les implantations d'externaliser la prise de rendez-vous prospect. Ecolave s'appuie principalement sur le partenariat avec des garagistes prescripteurs. En prenant les premiers contacts dès que le futur franchisé est en formation, celui-ci peut commencer tout de suite à travailler ! Cela potentialise le démarrage de la nouvelle activité.

Toute-la-Franchise : Quels seraient les principaux conseils que vous donneriez au créateur d'un nouveau réseau ?

Philippe Lefebvre :
Créer un réseau c'est avant tout un état d'esprit. Le meilleur conseil est de s'entourer d'un maximum de compétences diverses. Il faut que le partage soit au cœur de la démarche. Le respect des autres passe par la mise en place d'un relationnel fort. L'accompagnement des franchisés est fondamental. L'anticipation sur les besoins fait partie intégrante du respect mutuel. Les franchisés doivent être considérés comme de vrais partenaires. Recruter des nouveaux franchisés ne doit jamais s'arrêter à envoyer un dossier et encaisser un droit d'entrée ! Si le franchiseur ne mise pas tout sur l'humain, il passe à côté de l'essentiel. Une entreprise sans projet humain n'est pas une entreprise !

Coordonnées de la société ST DEVELOPMENTS :
Philippe LEFEBVRE
02 33 73 83 47
contact@stdevelopments.net
www.developments.net

Interview réalisée par Dominique, Journaliste toute-la-franchise.com ©
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top