logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Le marché du meuble à l'heure de la reprise

Des perspectives 2010 plutôt optimistes

Publié le
Selon les derniers chiffres de l'Institut de Promotion et d'Etudes de l'Ameublement (IPEA), le secteur du meuble renoue avec des chiffres en progression en 2010. Ainsi, selon l'indicateur semestriel de conjoncture publié en juillet par l'IPEA, « le premier semestre 2010 s’établit à +2,8% pour le marché du meuble, après un recul en 2009 de -5,2%. » L'IPEA reste donc prudent : « Cette progression est donc à relativiser puisqu’elle est calculée par rapport à un référentiel bien mauvais…En référence au premier semestre 2008, le marché enregistre une contre-performance, à-2,5%. »
Mais les signes de reprise sont tout de même encourageants : « depuis le début de l’année, seul le mois de janvier s’est situé en retrait par rapport à 2009. » Le premier trimestre a été le plus dynamique avec des chiffres en progression de +3,4%, « boosté notamment par un très beau mois de mars ». Le rythme de la croissance ralentit ensuite sur le second trimestre, avec une évolution de +2,2%. Les chiffres publiés par l'IPEA mettent en avant un fait avéré : la cuisine est la grande vedette de ce début d'année : « Elle tire l’ensemble du marché avec de très belles performances enregistrées tant du côté de certains spécialistes cuisine que du côté de la grande distribution qui continue d’allouer des mètres carrés à ce produit et à le mettre en avant, tout en augmentant le niveau de gamme. »
Selon les chiffres de l'IPEA 58% des foyers français sont équipés d’une cuisine intégrée et 13% des possesseurs de cuisine intégrée envisagent de la renouveler.


Des perspectives 2010 plutôt optimistes

Selon l'IPEA, deux grands facteurs vont dans le sens d'une reprise en douceur pour les prochains mois. Le premier tient à la fin de la prime à la casse qui a dopé le marché automobile et donc de fait reporter les achats de meubles. Le second tient à la reprise progressive du marché de l'immobilier. En effet, comme le souligne l'IPEA « La conjoncture sur le marché du logement s’améliore progressivement en 2010 : les chiffres de la période juin 2009 à mai 2010 se situent encore en recul par rapport à la période de juin 2008 à mai 2009, avec un -12% pour les mises en chantier et un -4,7% pour les autorisations de logements. Mais sur la période de trois mois de mars à mai 2010, en revanche, on constate une belle croissance des mises en chantier, à +15,1% par rapport aux mêmes mois de 2009, mais également une explosion des logements autorisés sur cette période, avec une croissance de +38,6%. »
Selon l'IPEA, « cette conjoncture favorable va permettre de porter le marché du meuble, et principalement les produits d’équipement, tels que les meubles de cuisine et la famille du rembourré. » Si l'optimisme est de rigueur, l'IPEA reste toutefois très prudent : « Alors, sans boule de cristal, nous pourrions tabler sur une croissance du marché de l’ordre de 2,3% à 3% cette année, mais à surfaces évolutives, ce qui, ramené à surfaces constantes, ne ferait plus qu’un petit 1%. »


Les Français et leurs meubles...


L’IPEA a récemment réalisée une étude pour la FNAEM et l’UNIFA, sur la durée de vie des meubles. Les chiffres recueillis par cette étude parlent d'eux-mêmes ! En moyenne, une cuisine équipée est conservée 23 ans, une table de séjour 19 ans, les chaises 18 ans, le canapé 15 ans, les armoires et les matelas 13 ans, les bibliothèques et les étagères 9 ans. Ces durées de vie sont selon l'IPEA « bien supérieures à celles de nos voisins européens. » Autres résultats intéressants selon l'IPEA : « les Français réutilisent ou stockent leurs vieux meubles (21,3%), les donnent (25,4%)…et seulement 38,3% sont mis aux encombrants ! » Ces deux données expliquent globalement pourquoi le marché du renouvellement est si délicat en France !

Pour en savoir plus : http://www.ipea.fr/gfile/Ipeanews-semestrielle2010.pdf


Dominique, Journaliste toute-la-franchise©
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top