logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
enseigne COTE ACHETEUR
enseigne COTE ACHETEUR

« L’immobilier sur mesure » chasseur immobilier

Franchise Chasseurs Immobiliers

Pour en savoir plus :

Voir-rédiger les commentaires Voir les articles de ce réseau

Chasseur immobilier, un métier de choix promu par la franchise Côté acheteur

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
L’idée était visiblement bonne, tant les tentatives de copies se multiplient. « Seulement, alerte Catherine CATENACCI, la fondatrice de la franchise Côté acheteur, ne devient pas chasseur immobilier qui veut. » Si le métier diffère de celui d’agent immobilier, il n’en requiert pas moins la délivrance de la carte professionnelle.

Notre valeur ajoutée : le service rendu à distance

Le concept de côté acheteur se place, comme son nom l’indique, du côté de l’acheteur. « Nous visons une clientèle qui recherche un bien immobilier loin de son lieu de résidence, de travail. Notre valeur ajoutée, c’est le service que nous lui rendons en recherchant pour lui, selon des critères soigneusement établis ensemble, le bien désiré. Nous lui épargnons ainsi des démarches, des déplacements, nous assurons que le bien respecte la réglementation en vigueur (diagnostics amiante, installations électriques, gaz, risque d’exposition au plomb,… en conformité, procès verbaux d’assemblées, relevés de charges,…) et qu’il correspond à son attente. Chaque visite que nos chasseurs réalisent fait l’objet d’un compte-rendu avec photos d’ensemble et de détail, points de contrôle. En moyenne, nous mettons deux mois à trouver le bien désiré. » Le coût pour le client, uniquement dû si la vente est conclue, oscille entre 4,5 et 5 % d’honoraires sur le prix de la vente. Il est ramené à 3 – 3,5 % si le bien a été trouvé par le biais d’une agence immobilière.

Assurer un bon ancrage à chaque franchise

A ce jour, une dizaine de franchises ont été ouvertes sur la France. Créé il y a une dizaine d’années par Catherine Catenacci, le concept a d’abord donné lieu à l’ouverture d’un site pilote en région parisienne. Une fois son modèle économique éprouvé, la fondatrice a travaillé à sa réplique sous forme de franchise. « L’idée n’est pas de multiplier à l’infini le nombre de franchises, explique-t-elle, mais d’assurer à chacune d’elle un ancrage et un accompagnement qui lui permette de développer solidement son activité. »

Une formation et un accompagnement dans la durée

Le coût d’entrée dans la franchise Côté acheteur est de 16 000 euros. Il comprend une formation initiale de deux à trois semaines au bureau pilote à Paris. Méthode de travail, documents juridiques, argumentaires commerciaux, demande de carte professionnelle,… le candidat à la franchise se voit délivrer une formation complète, adaptée à ses connaissances préalables. S’ensuit un accompagnement individuel sur le lieu d’implantation du nouveau franchisé. Travaillant depuis chez lui (un statut juridique commercial de type EURL ou SARL, mais pas de frais de structure), il est accompagné dans ses premiers rendez-vous et épaulé dans son organisation. Puis, une visite tous les deux mois permet d’ajuster, d’approfondir les points nécessaires. Trois conventions par an (dont deux à la fédération française des chasseurs immobiliers) complètent le cursus. « Nous encourageons nos franchisés à s’impliquer dans des réseaux locaux (clubs service, associations d’entreprises,…), poursuit Catherine Catenacci, car une majeure partie de leurs contacts clientèle se feront par ce biais. Le bouche à oreille, la communication dans la presse nationale que nous assurons régulièrement et notre site internet (www.coteacheteur.com) complètent sa publicité. Nous ne recherchons pas de profils de candidats précis, mais nous veillons à ce que chacun d’eux soit bien intégré dans son environnement et qu’il connaisse très bien sa région. Sans cela, impossible d’être sérieux et crédible auprès de ses clients. »

Objectif : de 20 à 25 franchises sur toute la France

Implantées en Ile de France (départements 77, 78, 92, 94), en Ile et Vilaine, Loire-Atlantique, Charentes, Pyrénées Atlantiques, en région Rhône-Alpes, dans les Alpes-Maritimes, les franchises rayonnent sur des grandes agglomérations qui présentent des bassins d’emploi et une activité touristique conséquents. Ces territoires doivent compter une part conséquente de cadres en situation de mobilité. Le budget moyen de ces acheteurs tourne autour des 300 000 euros. Côté acheteur a donc l’ambition d’un développement choisi. Des villes comme Toulouse, Lille, Montpellier, Marseille constituent quelques-unes de ses cibles. A terme, Côté acheteur devrait compter de 20 à 25 franchises sur l’ensemble du territoire.

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

DERNIERS ARTICLES DU RESEAU COTE ACHETEUR

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de cette enseigne
en détail

Voir tous les articles

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Scroll to top