logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
franchise AIRRIA
franchise AIRRIA

Audit Conseil, Formation, Assistance informatique

Franchise Dépannage informatique

Pour en savoir plus :

Voir-rédiger les commentaires Voir les articles de ce réseau

Ouvrir une franchise Airria : témoignage de Pascal Parfait, franchisé en Normandie

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Quand il a ouvert son entreprise de services informatiques, il y a quatre ans, Pascal Parfait avait peu d’expérience sur ce marché. C’est une des raisons qui l’ont poussé à rejoindre le réseau Airria pour créer sa société.

Entrepreneur dans l'âme

L’entreprenariat en lui-même, Pascal Parfait connaît : en 1995, alors qu’il vient de décrocher son BTS Force de vente, il participe à la création d’une société offrant des services événementiels aux commerçants locaux. Rapidement, c’est vers une carte de fidélité, concept plus novateur, que s’oriente l’entreprise. Et face au succès grandissant de l’offre, la société se tourne vers les grands comptes. Un secteur qui revient à Pascal Parfait, qui découvre de nombreux aspects, du management au développement logiciel, en passant par la gestion des bases de données, et surtout la gestion d’une structure en phase de développement.

Il y a quatre ans, en 2007, il choisit de quitter la société :

« J'étais en désaccord sur la réorganisation qui était en train de se mettre en place. La société avait atteint son seuil de compétences et pour continuer à la développer, il fallait faire des choix, explique-t-il. De mon côté, j'ai muri le projet de créer ma propre structure et j'ai préféré partir. »

Un nouveau choix s’impose :

«Je ne voulais pas être salarié, je ne voulais pas de « fil à la patte ». Je ne voulais pas non plus quitter ma région d'origine, la Normandie... Ce que je voulais, c'était créer ma propre société, et définir ma propre stratégie pour la développer. J'ai commencé à regarder du côté des réseaux de franchise et j'ai découvert Airria. »

Il se rapproche alors de plusieurs franchisés du réseau, pour obtenir plus d’informations sur l’enseigne et se tourne vers la direction : « Ils ont cru en moi. Bien que je ne sois pas un expert technique en informatique, j'avais un projet, et je venais de passer plus de 10 ans dans une société dont les services reposaient sur des technologies de pointes dont je maitrisais l'environnement, se félicite Pascal. Je me suis lancé en novembre 2007.»

Suivent alors les premières actions concrètes pour faire connaître son entreprise à travers les réseaux locaux : « A l'époque Viadeo et LinkedIn n'existaient pas ! Mes cibles : les TPE et PME de ma région. J'avais suivi la formation proposée par Airria et j'ai commencé à proposer des audits. Je me suis très vite rendu compte que je devais recruter une personne beaucoup plus qualifiée que moi ! C'est ainsi que j'ai embauché, à peine deux mois après la création de ma structure, un administrateur réseaux. Il était tout juste diplômé et nous nous sommes fait confiance mutuellement. »

Pascal fait ensuite rapidement le choix d’ouvrir un Airria Family, afin de profiter des opportunités offertes par le réseau, notamment au niveau des installations de box chez les particuliers. L’administrateur réseaux passe alors à temps plein et un second salarié est embauché pour le seconder.

« A ce moment-là, je me suis entouré d'un expert-comptable et j'ai sous-traité la partie « sociale », poursuit Pascal. J'ai pris en main la gestion des plannings, la relation client, les contrats et l'organisation. Au bout d'un an, même si je ne pouvais pas encore me rémunérer, j'étais un entrepreneur heureux ! 2009 a été une année charnière. J'ai loué des locaux et j'ai recruté une commerciale. La société qui commençait à être connue sur la région se développait bien, et nous avons pu nous positionner sur deux projets importants. »

Avec le recul, le franchisé avoue qu’il ne s’est jamais « survendu » :

« Je privilégie la qualité de service. Lorsque j'ai intégré le réseau Airria, j'ai bénéficié d'une formation complète, au cours de laquelle j'ai appris la méthodologie spécifique à l'approche commerciale du secteur informatique et télécoms. Pour mes prospections, appartenir à un réseau s'est révélé être un réel soutien puisque je pouvais m'appuyer sur la notoriété d'AIRRIA, sa réputation et l'ensemble des compétences des franchisés qui le compose. »

Avec aujourd’hui un gérant et quatre salariés, la société se porte bien : elle a enregistré un chiffre d'affaires de 140.000 euros l’an dernier et table sur 220.000 euros pour cette année. Pas d’inquiétude, donc, pour Pascal, qui envisage même d’embaucher une nouvelle personne dès l’année prochaine !

Sandrine Cazan, Toute la Franchise©


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

DERNIERS ARTICLES DU RESEAU AIRRIA

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de cette enseigne
en détail

Voir tous les articles

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Scroll to top