Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

AIRRIA

Sylvain CASSARO

Franchisé de Courbevoie (92)

Franchise AIRRIA

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2005
  • - Date de lancement de la franchise : 2006
  • - Nombre d’implantations : 130
Créer une surveillance par email

Interview de Sylvain CASSARO

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Toute-la-franchise.com
: Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Sylvain CASSARO, franchisé AIRRIA à Courbevoie dans les Hauts de Seine. J’ai 35 ans et je vis en couple.
Technico-commercial de formation, mes opportunités professionnelles m’ont permis de diriger des centres de profits pour le Groupe Accor pendant 7 ans. Ma volonté depuis le début de ma carrière de monter ma propre entreprise grandissait. Mon chemin a croisé celui d’AIRRIA et c’est très rapidement que j’ai franchi le pas.

TLF : Comment êtes-vous entré en contact avec votre enseigne ?
S.C. : Un de mes amis à relayé un « faire part » de naissance d’une agence Lyonnaise de service informatique. Après avoir visité le site internet d’AIRRIA, j’ai noté qu’ils recherchaient de nouveaux franchisés. Je suis rapidement entré en contact. Mon profil était compatible et l’état d’esprit qu’Olivier  COIN [le dirigeant du réseau AIRRIA : ndlr]  m’a montré correspondait au mien, alors j’ai postulé.

TLF : Comment s’est déroulée la période entre votre premier contact et vos débuts ? Pourquoi avoir créé votre société avec le support de votre franchiseur ?
S.C. : Il s’est passé 7 mois entre le premier contact et mon immatriculation au Registre du Commerce. Cette période a été une véritable gestation. Beaucoup de recherche, de calcul et de rendez vous entre les administrations, les banques et autres salons professionnels. Cette véritable naissance de mon activité est un moment unique. C’est aussi une véritable recherche de soi.
Mon franchiseur a un concept novateur, éprouvé, national et sur un créneau porteur : "la convergence". Jamais en étant seul j’aurais été en mesure de créer ce qu’Olivier Coin et Antoine Dréano [Directeur Technique du réseau AIRRIA : ndlr] m’ont apporté sur un plateau.


TLF : Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé ?
S.C. : Non seulement il les respecte mais ce n’est que le début. Les partenariats qu’il a obtenus ainsi que la formation qu’il me délivre en continu sont au-delà du contrat signé.

TLF : Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ? Si oui, pourquoi avoir choisi cette enseigne ?
S.C. : Non, je n’ai pas regardé ailleurs car l’état d’esprit que j’ai trouvé dès les premiers contacts était le plus important pour moi.

TLF : Quels sont les services que vous apporte votre franchiseur au démarrage de votre activité ?
S.C. : Le professionnalisme de sa communication, son concept et les partenariats nationaux qu’il a développés sont déjà un formidable tremplin. La formation sur le produit phare d’Airria : l’Audit m’a permis en moins de 3 mois de signer mon premier gros client. Ce client représente un chiffre d’affaire assez important de prestation en cours de réalisation pour ma première année d’exercice. A ce jour, aucun prestataire local ne peut rivaliser avec le Savoir Faire AIRRIA basé sur l’Audit.
De plus, le package administratif livré pour monter l’activité est très soigné et permet de se concentrer dès le début sur la recherche de clients. Il faut ajouter à cela un accompagnement personnalisé par la tête de réseau sur le lancement commercial de l’agence créée. Le top !


TLF : Etiez-vous de la « profession » avant de vous lancer ? Si non, pourquoi avez-vous changé de secteur d’activité ?
S.C. : J’ai eu une expérience comme chef de rayon informatique dans une grande enseigne de la distribution à la fin de mes études. Je n’y suis pas resté et j’ai fait totalement autre chose. Cependant, l’informatique a été mon hobby pendant des années et encore maintenant. Dans toutes mes expériences professionnelles, j’ai toujours participé à des commissions de développement lié à l’informatique. J’ai par exemple créé une solution de gestion commerciale sous Access avant l’avènement des CRM. J’ai donc saisi l’occasion de faire à plein temps de la gestion de projet informatique. Maintenant je m’éclate.

ACTIVITE :

TLF : Avez-vous besoin de votre franchiseur dans le cadre de votre activité ? Répond-il à votre attente ?
S.C. : Le rôle du franchiseur est essentiel pour garantir les relations avec nos partenaires actuels et futurs. De plus, chaque membre de ce réseau apporte son expertise, ce qui crée une véritable synergie. Le franchiseur est Le Chef d’Orchestre de tous les franchisés. Il va plus lion que le simple fait de répondre aux attentes, il met en scène notre futur pour que tout le monde grandisse avec lui.

TLF : Comment se passe les relations avec vos collègues franchisés ?
S.C. : Extrêmement bien. Nous sommes tous très motivés et nous allons dans le même sens, ce qui est rare à trouver dans une entreprise nationale. L’entraide est le dénominateur commun. Mon collègue à l’autre bout de Paris et moi-même sommes en relation constante. Aucune grosse affaire n’est réalisée sans l’autre.

TLF : L’esprit « réseau » est il réellement effectif ?
S.C. : Quand vous êtes sur une installation et qu’une difficulté survient, vous êtes confiant car vous savez que dans les minutes qui vont suivre une réponse vous sera donnée par l’un de vos collègues. Il n’y a pas mieux comme preuve.

TLF : La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?
S.C. : Comme je le disais précédemment, j’ai appliqué à la lettre le concept AIRRIA et une commande de 20.000 euro est tombée presque par enchantement. J’ai déjà rentabilisé mon investissement de départ.

TLF : En termes de Chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ?
S.C. : Je viens de commencer et à ce rythme, je vais tripler mes objectifs. C’est tout ce que je souhaite. Mon premier bilan répondra à cette question.

TLF : Quelles actions menez-vous pour développer votre C.A et vos clients ?
S.C. : Mon implication dans les réseaux sociaux ou les clubs business. La franchise recommande de faire partie de réseau de proximité comme les associations de jeune créateur de la ville où se trouvent l’entreprise ou les antennes locales de syndicats de patron de PME. Je compte beaucoup sur ce type de promotion. J’ai déjà de nombreux contacts porteurs de projets qui vont se réaliser prochainement grâce à ces réseaux.

TLF : Avec le recul, le concept est il bien positionné et bien justifié sur votre marché ?
S.C. : AIRRIA a une proposition de service et une méthode unique de vente que personne encore n’a développée. Nous avons plusieurs longueurs d’avance sur nos concurrents. Ils ne sont pas prêts de nous rattraper. A nous, AIRRIA, de garder cette avance maintenant.

TLF : L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore-t-elle avec votre vécu sur le terrain ?
S.C. : Oui totalement. Il y a sur mon territoire plus de 170 concurrents pour un marché de plus de 30.000 entreprises dans la cible. La majorité des prospects que je rencontre n’ont pas de partenaire pour leur système d’information. A cela vous ajoutez les prospects qui n’ont que la moitié des services que nous offrons, et vous obtenez un marché qui demande qu’à être transformé en client. Après les avoir convaincus évidement.

TLF : Auriez-vous pu mener à bien votre activité si vous aviez du la créer seul ?
S.C. : Non, comme je le disais plus haut. Être seul c’est justement la majorité des prestataires informatiques actuels. Qui peut maîtriser seul toutes les technologies, les configurations et répondre précisément aux besoins réels d’un client. AIRRIA a développé un concept tellement complet que l’enseigne sait répondre aux besoins de réseaux nationaux comme des franchises avec 400 magasins en France où des entreprises internationales qui ont besoin de faire communiquer l’ensemble de leurs sites en toute sécurité.

TLF : Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec votre franchiseur ?
S.C. : Oui sans hésiter.

TLF : Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par votre enseigne ?
S.C. : Vous avez rêvé d’une entreprise où tout le monde va dans le même sens, sans se préoccuper de mettre les bâtons dans les roues du collègue. Alors, rejoignez nous ! Vous voulez trouver un lieu pour vous épanouir professionnellement et travailler réellement en réseau : on peut sincèrement parler d’esprit et de valeurs AIRRIA.



*Cette Interview a été conçue et réalisée par TOUTE LA FRANCHISE.COM*
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU AIRRIA

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

Interview de Enric MARTIN

Interview publié le 19/03/2008

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !