logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Quand quitter son job pour devenir franchisé : témoignage du licencié Autoeasy de Roanne

Publié le

Julien Fraty est licencié du réseau Autoeasy à Roanne depuis trois ans. Pour Toute la Franchise, il a accepté de revenir sur son parcours, et la réflexion qu'il a menée avant de se lancer dans la création de son entreprise.

Julien Fraty, licencié autoeasyToute la Franchise : Quand et pourquoi avez-vous décidé de vous mettre à votre compte ?

Julien Fraty : Après 15 ans en tant que salarié, 7 en mécanique et 8 en vente, j’ai décidé de passer de l’autre côté et d'avoir ma propre entreprise. Cela fait maintenant 3 ans que j’ai ouvert mon agence Autoeasy à Roanne (42).

TLF : Quelles ont été les démarches préalables à ce changement de situation ?

JF : Tout d’abord, il a fallu que je trouve une franchise qui tienne la route, je ne me sentais pas de me lancer tout seul. J’ai du également avoir le soutien d’une banque pour pouvoir commencer mon activité dans les meilleures conditions et démarcher les différents organismes pour avoir des aides à la création d’entreprise.

TLF : Avez-vous rencontré des chefs d’entreprise en place avant de vous lancer ?

JF : Par le biais de la chambre de commerce, j’ai rencontré des chefs d’entreprise qui ont regardé mon projet, mon prévisionnel. J’ai rencontré également sur une semaine les fondateurs d'Autoeasy qui m’ont expliqué leur concept.

TLF : Quelle est l’importance du soutien de son entourage dans le fait de quitter son emploi pour devenir son propre patron ?

JF : Il est important que l’entourage soit d’accord de se lancer dans un tel projet, c’est un sacrifice financier et personnel. On ne compte pas ses heures et on prend également moins de vacances.

TLF : Quelles sont, à votre avis, les bonnes questions à se poser avant de quitter son job pour se mettre à son compte ?

JF : Pour moi, les questions à se poser sont les suivantes : Mon projet va-t-il séduire, quel service apporter en plus de la vente à mes clients, vais-je pouvoir développer mon activité et embaucher, sera-t-il possible de me rémunérer ? Comment faire connaitre mon activité, connaitre le marché sur mon secteur ? Mon activité va tel perdurer dans le temps, et ne vais-je pas regretter mon choix de me lancer dans une telle aventure ?

TLF : Quelle est la place de l’aspect financier lorsqu’on décide de quitter son emploi et de se lancer à son compte ? Est-ce que le financement de votre projet a été une phase difficile ?

JF : J’ai du tout d’abord effectué une rupture conventionnelle avec mon employeur qui l’a acceptée, et j’ai pu bénéficier des aides à la création d’entreprise tel que l’ACCRE, le prêt d’honneur et l'ARE.

Ensuite, il m’a fallu trouver un comptable pour m’établir un prévisionnel et commencer à chercher un établissement bancaire qui me suive dans mon projet.

Le réseau Autoeasy à l’avantage de proposer un concept qui ne nécessite pas un gros investissement financier, il ne m’a pas été très difficile de trouver une banque qui me suive.

Mots clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 5/5 - 1 avis

Trouver une franchise

Franchises par apport

Vous avez déjà une idée de budget ? Trouvez une franchise qui corresponde à l’apport que vous souhaitez investir.

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top