logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Palmarès des régions par type de commerces

Des tendances territoriales plus ou moins prononcées

Publié le

Chaque région et chaque département développent des particularités territoriales plus ou moins fortes. Cela se traduit notamment par le poids respectif de chaque grand type de commerce en pourcentage du total.

Les magasins spécialisés non alimentaires sont respectivement les plus représentés en Corse (64,8 % du total des commerces du territoire), dans le Limousin (58,7 %), la Bretagne (58 %), ou encore en PACA (56,5 %). A l'inverse, ces mêmes commerces sont les moins représentés en Languedoc-Roussillon (48 %), dans le Centre (50,8 %), ou encore en Poitou-Charentes (51,7 %) et dans le Nord-Pas-de-Calais (51,7). A l'échelle des départements, ce type de commerces est le moins représenté à Paris (67,5 %), la Haute-Corse (64,9 %), en Corse-du-Sud (64,7 %), en Savoie (61,8 %), en Corrèze et dans les Alpes-Maritimes (60,2 %). A l'inverse, les départements les moins pourvus en ce type de commerces sont Essonne (44,7 %), l'Ariège (44,5 %), la Seine-Saint-Denis (44,3 %), le Val-d'Oise (43,9 %), et le Val-de-Marne (43,3 %).

Les magasins spécialisés alimentaires sont les plus représentés en Corse ((12,9 %) et en Languedoc-Roussillon (12,7 %), suivies de l'Alsace (11,1 %). En bas de tableau, les régions où les commerces spécialisés alimentaires sont les moins représentés sont l'Ile-de-France (7,8 %), la Picardie (8,1 %), les Pays-de-la-Loire et le Centre (8,2 %). A l'échelle des départements, les magasins spécialisés alimentaires sont les plus représentés en Lozère (16,6 %), suivi de l'Aude (14,1 %), la Corse du Sud (13,7 %), l'Ardèche (12,8 %). En bas de tableau, les départements où les commerces spécialisés alimentaires sont les moins représentés sont la Seine-Saint-Denis et le Loiret (6,6 %), le Val-d'Oise (7 %), la Seine-et-Marne (7,2 %).

Les magasins non spécialisés (dont les grandes surfaces) sont les plus représentés en Limousin (9,3 % du total des commerces du territoire dont 42 % de grandes surfaces), en Auvergne (9,2 % dont 35,7 % de grandes surfaces), en Midi-Pyrénées (8,5 % dont 39,3 % de grandes surfaces) et en Ile-de-France (8,5 % dont 26,6% de grandes surfaces). A l'inverse, ce type de commerce est peu représenté en Pays-de-la-Loire (6,9 % du total des commerces du territoire dont 47,5 % de grandes surfaces), le Poitou-Charentes (7,2 % dont 40,1 % de grandes surfaces), ou encore l'Aquitaine (7,3 % dont 42,9 % de grandes surfaces) et PACA (7,4 % dont 29,4 % de grandes surfaces). A l'échelle des départements, le Cantal totalise le plus fort pourcentage de commerces non spécialisés du total des commerces de son territoire (13,1 % ), suivi de la Lozère (11,5 %), de l'Aveyron (10,7 %), du Lot (10,6 %), de la Creuse (10,3 %), l'Ariège (10,2 %), les Alpes-de-Haute-Provence (10 %). A l'inverse, les départements où les commerces non spécialisés totalement le moins de pourcentages sont la Loire-Atlantique (5,5 %), le Vaucluse et la Charente (6,1 %), la Gironde et la Côte-d'Or (6,5 %).

Du côté des marchés et éventaires (établissements hors magasin), les régions les mieux pourvues sont le Poitou-Charentes (24,7 % du total des commerces du territoire), les Pays-de-la-Loire (23,9 %), ou encore le Centre (23,2 %), tandis que cette forme de commerce ne représente que 10,4 % en Corse, 14,1 % en Alsace, et 15,9 % en Limousin. A l'échelle des départements, les territoires les mieux pourvus en marchés sont la Charente (34,4 % du nombre total de commerces du territoire), le Val-d'Oise (30,4), le Loiret (29,7 %), ou encore la Loire-Atlantique (29,1 %). A l'inverse, les départements les moins bien pourvus en marchés sont la Savoie (12,5 %), le Haut-Rhin (12,1 %), Paris (10,7 %), la Haute-Corse (10,6 %), et la Corse-du-Sud (10,2 %).

Les autres formes de commerces hors magasin (correspondance et automates), se rencontrent principalement en Alsace (11,6 % du total des commerces du territoire), en Rhône-Alpes (10 %), ou encore en Lorraine et dans le Centre (9,8 %). En bas de tableau, les régions les moins concernées par ce type de commerces sont la Corse (3,9 %), le Limousin (5,9 %) ou encore le Poitou-Charentes ( 6,7 %). A l'échelle des départements, le Val-de-Marne se place en tête (14,2 % des commerces du territoire), suivi de l'Essonne (13 %), des Hauts-de-Seine (12,8 %) et de la Seine-et-Marne (12,6 %). En base de tableau, les départements les moins concernés par cette forme de commerce sont la Corse-du-Sud (3,5 %), les Alpes-de-Haute-Provence (3,7 %), la Haute-Corse (4,2 %) ou encore les Hautes-Pyrénées (4,3 %).

Parts de marché du commerce de détail par type de commerces

En 2010, les parts de marché du commerce de détail selon la forme de vente s'établissaient comme suit :

Produits alimentaires (hors tabac) : Alimentation spécialisée 17,5 % (dont 6,8 % pour les boulangeries-pâtisseries, 4,5 % pour les boucheries charcuteries, 6,8 % pour les autres magasins d'alimentation spécialisée), petites surfaces d’alimentation générale et magasins de produits surgelés 5,6 %, grandes surfaces d'alimentation générale 66,6 % (dont 29,7 % pour les supermarchés et 35,6 % pour les hypermarchés), Grands magasins et autres magasins non alimentaires non spécialisés 0,1 %, magasins non alimentaires spécialisés 1.5 % (dont carburant 0,5 %, pharmacie 0,3 %), commerce hors magasin 4,2 % (dont éventaire et marché 2,2 %, vente à distance 0,8 %).
Produits non alimentaires : grandes surfaces d'alimentation générale 17 % (dont 6,1 % pour les supermarchés et 10,6 % pour les hypermarchés), Grands magasins et autres magasins non alimentaires non spécialisés 1,9 %, magasins non alimentaires spécialisés 56,8 % (dont carburant 3,7 %, pharmacie 11,8 %, autres 41,3 %), commerce hors magasin 4,7 % (dont éventaire et marché 0,7 %, vente à distance 3,4 %).


Le dossier complet

Dominique André-Chaigneau, Toute La Franchise©

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top