logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeIcon/playICON/24/pinicon-my-accounticon-metas-turnovericon-metas-ticketicon-metas-moneyicon-metas-investmenticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-contributions-trainingicon-contributions-funding-assistanceicon-contributions-franchiseicon-checkicon-carticon-arrow-right-thinicon-arrow-linkicon-alerticon-action-close

« Nos parcours professionnels respectifs se complétaient bien pour pouvoir mener à terme ce projet », Michaël Abergel & Céline Pichot (franchisés La Cabane d’Achille & Camille)

Publié le

Franchise de micro-crèches centrées sur le bien-être des enfants, des parents et des professionnels, l’enseigne La Cabane d’Achille & Camille a décidé de mettre en avant la parole de ses franchisés. Récemment, ce sont donc Michaël Abergel & Céline Pichot, franchisés à Schiltigheim (commune française située dans la banlieue nord de Strasbourg), qui ont témoigné de leurs parcours et des raisons qui les ont poussés à rejoindre le réseau. 

« Nos parcours professionnels respectifs se complétaient bien pour pouvoir mener à terme ce projet », Michaël Abergel & Céline Pichot (franchisés La Cabane d’Achille & Camille)

LA CABANE D'ACHILLE ET CAMILLE

L'éveil de votre enfant, autrement...
Micro-crèches centrées sur le bien-être des enfants, des parents et des professionnel(le)s

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Céline : Je m’appelle Céline, j’ai 38 ans et je suis titulaire du CAP petite enfance depuis un peu plus de 10 ans. J’ai travaillé dans des petites, des moyennes et des grandes structures ainsi que chez des particuliers. J’ai eu envie de mettre à profit toute mon expérience professionnelle en ouvrant ma propre micro-crèche.

Michaël : Moi, c’est Michaël, le compagnon de Céline depuis 15 ans maintenant. J’ai 37 ans, je suis issu d’une formation commerciale, j’ai donc travaillé pendant de nombreuses années dans le commerce et la relation client. J’ai ensuite suivi Céline dans cette aventure.

Pourquoi avez-vous changé de domaine professionnel pour vous reconvertir dans la petite enfance ?

Michaël : J’ai toujours eu des envies d’entreprenariat depuis de très nombreuses années et c’est un projet qu’on a réfléchi depuis maintenant 8 ou 9 ans. Nous aurions pu avoir l’opportunité d’intégrer une autre franchise à l’époque suite à des conseils, mais le moment n’était pas encore opportun. Suite au confinement, nous avons tous les 2 perdus nos emplois respectifs et j’ai dit à Céline que c’était peut-être pour elle le moment de se lancer dans l’aventure puisqu’elle ne trouvait pas de structure qui convenait à ses attentes. C’était donc le moment de créer cette structure « parfaite » mais elle ne se voyait pas se lancer dans l’aventure sans moi, elle m’a donc proposé de la rejoindre. C’est vrai que nos parcours professionnels respectifs se complétaient bien pour pouvoir mener à terme ce projet. J’ai toujours adoré l’univers de la petite enfance bien que nous n’ayons pas encore d’enfant donc je me suis dit : « Pourquoi pas ? ».

Pourquoi avoir ouvert votre micro-crèche avec La Cabane d’Achille & Camille ? Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ?

Céline : Avant de choisir La Cabane d’Achille & Camille, nous avons vu d’autres franchises qui ne nous ont pas plu parce qu’elles ont tout de suite commencé par parler de « l’argent » alors que ce n’était pas notre concept. En regardant sur Internet, nous sommes tombés sur La Cabane d’Achille & Camille et leur concept nous a beaucoup plu. Michaël a téléphoné à Junior [Directeur général et co-fondateur de La Cabane d’Achille & Camille] et c’est parti de là. 

Michaël : Effectivement, nous avons consulté d’autres réseaux de franchise car elles sont nombreuses dans ce secteur d’activité, mais c’est vrai que pour nous c’était principalement un projet humain et social et l’approche que nous avons pu avoir avec ces autres réseaux ne correspondait pas à celle que nous avons pu avoir avec La Cabane d’Achille & Camille. C’est vrai que La Cabane a d’abord vérifié que Céline et moi correspondions aux valeurs qu’elle souhaite transmettre et c’est ce qui nous a plu. Nous avons compris que nous n’étions pas seulement un « porte-feuille » destiné à faire gagner de l’argent à une franchise mais que c’était un projet commun centré sur l’humain et le social. Cette première approche a donc été le déclencheur de la suite. Nous nous sommes un petit peu reconnu en Anne-Laure [Directrice et co-fondatrice de La Cabane d’Achille & Camille] et Junior : c’est un couple qui a à peu près notre âge et qui a entrepris ensemble comme nous.

Comment avez-vous été accompagné dans l’ouverture de votre micro-crèche en franchise ?

Michaël : L’accompagnement a répondu à nos attentes c’est-à-dire qu’il était présent sur tous les éléments nécessaires que ce soit pour la construction, le prévisionnel avec l’appui du partenaire InExtenso [cabinet d’experts comptables], le choix du local, la gestion des plans, l’assistance à la création du dossier PMI [Protection Maternelle et Infantile], etc… C’est un « package » global où tout est inclus. Depuis notre ouverture, nous avons assez rapidement les réponses aux questions que nous pouvons nous poser, les soutiens et les appuis nécessaires pour pouvoir mener à bien ce projet. C’est aussi ça qui nous a fait devenir membre d’un réseau de franchise : tout cet appui professionnel et expert qu’ils ont pu acquérir grâce à leurs expériences.

Les formations théoriques et pratiques proposées par le réseau La Cabane d’Achille & Camille vous ont-elles permises concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?

Céline : Pour être du secteur de la petite enfance depuis plus de 10 ans, il y a pas mal de choses que j’avais déjà vue mais je me suis rendu compte qu’il y a des choses que j’avais aussi oubliées. Donc la formation pratique m’a permis de revoir certaines choses. Par exemple, le Snoezelen [Approche basée sur le confort et le bien-être des enfants grâce à l’observation dans un espace sensoriel] , je le connaissais déjà mais j’ai pu le redécouvrir d’un oeil extérieur.

Michaël : Pour moi, les formations ont été primordiales car c’est un nouveau métier que j’apprenais. Que ce soit le métier de gestionnaire ou le métier de la petite enfance qui est un monde très spécifique, rempli de protocoles à respecter pour le bien-être des enfants. Ces 2 semaines de formations théoriques où nous avons pu apprendre toutes les facettes du métier de gestionnaire ont été indispensables. Bien entendu, il reste toujours des choses à apprendre et nous continuons d’en apprendre tous les jours mais le réseau est là pour nous apporter toutes les réponses à nos questions et compléter nos formations en fonction des besoins. Pour parler de la partie « formation pratique », les immersions au sein des Cabanes, je savais que ça allait me plaire et que j’allais prendre du plaisir à apprendre mais je ne pensais pas autant ! Lorsque j’étais en structure ; tout d’abord les équipes des Cabanes de Nancy que j’ai pu voir son juste supers ; je me suis révélé. J’étais en contact direct avec les enfants, qui n’est finalement pas le coeur de mon métier parce que je suis plus dans le bureau que dans la salle de vie. Ces 2 semaines passées avec les équipes m’ont permis de voir toutes les contraintes qu’elles peuvent rencontrer au quotidien, de pouvoir adapter certaines choses dans notre Cabane pour le bien-être de notre équipe. À la fin de la 1ère semaine j’ai dit à Céline : je ne pensais pas que je prendrais autant de plaisir, ça a été un moment révélateur pour moi.

Auriez-vous pu mener à bien cette ouverture de micro-crèche si vous aviez dû le faire seuls ?

Céline : Nous y avons pensé au tout début du projet, mais nous nous sommes vite tournés vers la franchise car seuls, cela nous paraissait vraiment trop long. Que ce soit pour les dossiers, pour tout mettre en œuvre, les experts du réseau nous ont énormément aidés et ils nous aideront toujours. C’était donc plus facile pour nous de passer par une franchise que d’être indépendant. 

Michaël : Aujourd’hui, je suis convaincu que nous n’aurions pas mené le projet à terme si nous n’avions pas été accompagnés par La Cabane d’Achille & Camille… Surtout le dossier PMI qui est quand même un gros pavé ! [rires] Monter un projet pédagogique par exemple ça ne s’improvise pas, ça ne se devine pas même si Céline est dans le métier depuis de nombreuses années ça reste un métier différent du sien.

Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec votre franchiseur ?

Michaël : Sans aucun doute ! Nous connaissons maintenant bien l’équipe du siège qui est formidable. Nous avons pu accueillir il y a une dizaine de jours, une personne candidate à la franchise, avec qui nous sommes en échange, est venue visiter notre Cabane et qui a adoré le concept. Je lui ai dit que si elle voulait rejoindre le réseau, elle ne se trompait pas. Le concept global nous plaît toujours autant, maintenant que nous sommes installés et ouverts, nous en sommes encore plus sûrs.

Céline : Rien que la salle Snoezelen, c’est un régal pour tout le monde : les équipes, les familles et surtout les enfants. 

Michaël : Il y a plein de petites choses qui misent bout à bout conquièrent les parents : la salle Snoezelen mais aussi l’application My Cabane qui permet aux parents de garder le contact et accéder à des photos, surtout quand on a un premier enfant. C’est souvent compliqué pour les parents de le laisser dans une structure toute la journée et c’est tellement rassurant de recevoir des photos ou des vidéos des enfants au cours de cette journée. Ils peuvent également voir que les équipes sont disponibles pour répondre aux questions rapidement et ne sont pas forcément obligées d’attendre les transmissions du soir pour poser ces questions.

Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats qui souhaiteraient ouvrir une micro crèche La Cabane d’Achille & Camille ?

Michaël : Pendant la création, il y a des périodes qui sont un peu plus stressantes que d’autres mais au final, chaque problème à sa solution. Il suffit juste de prendre du recul, de prendre le temps d’analyser le problème pour trouver les bonnes réponses et à la fin on se rend compte que ce n’était pas si compliqué que ça. Nous sommes tous passés par des périodes de stress, que ce soit nous ou d’autres franchisés que nous avons rencontré lors des périodes de formations. Nous avons également eu des moments de doutes, de questionnements : « Est-ce qu’on va réellement y arriver ? ». Au final, on finit tous par y arriver. Nous avons une belle structure qui correspond à nos attentes initiales et aux attentes du réseau. Toute cette pression accumulée s’évacue après la visite d’agrément de la PMI et de son accord, même moi j’ai versé ma larme [rires] parce qu’on accumule tellement de pression pendant cette période et elle se relâche en l’espace de quelques secondes. C’est un gros bébé mais c’est un très beau bébé.

Céline : « La grossesse fut longue et l’accouchement fut douloureux ». On y met vraiment toute notre passion, toute notre énergie et pendant des années je rentrais chez moi le soir et j’étais nerveuse, je n’allais pas forcément très bien. Et aujourd’hui je rentre chez moi et je me sens très bien, je n’ai plus cette nervosité, cette boule au ventre et le matin je suis contente de me lever, j’ai le sourire aux lèvres, je suis de bonne humeur et les familles le ressentent et les enfants aussi. 

Michaël : Avec le recul, ces périodes de stress ne sont rien à côte de tout le bonheur quand on a la reconnaissance des enfants avec le grand sourire qu’ils ont sur leur visage, les remerciements de la part des familles qui peuvent aller travailler sereinement. Tout cela efface n’importe quelle période de stress qu’on aurait pu avoir avant l’ouverture.

Comment rejoindre le réseau La Cabane d’Achille & Camille ?

Vous souhaitez en savoir plus sur les réalisations de l'enseigne La Cabane d’Achille & Camille et les conditions requises pour se lancer à ses côtés ? Rendez-vous sur la fiche personnalisée du réseau pour savoir comment devenir un franchisé La Cabane d’Achille & Camille.

Mots clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Franchises par apport

Vous avez déjà une idée de budget ? Trouvez une franchise qui corresponde à l’apport que vous souhaitez investir.

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

À propos de LA CABANE D'ACHILLE ET CAMILLE

L'éveil de votre enfant, autrement...

Comment ouvrir une micro-crèche en franchise ?Faites confiance au concept La Cabane d'Achille & Camille !
La Cabane d’Achille & Camille est un concept unique de micro-crèches en janvier 2014.
Après avoir fait l’expérience de plusieurs ouvertures dans l’Est de la France, la Cabane est maintenant accessible en franchise pour tous les porteurs de projets désirant concrétiser leur projet de création de micro-crèche.
La Cabane est un univers accueillant dédiée au confort des enfants. Elle ...

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top