logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Pomme de Pain Sarcelles et Qwartz : « la franchise permet de bénéficier de toute la notoriété de l’enseigne »

Publié le

Fabien Schwebel est aujourd’hui à la tête de deux établissements Pomme de Pain, le premier, ouvert en octobre 2011, dans le centre commercial My Place, à Sarcelles, et le second, ouvert en avril 2014, dans le centre commercial Qwartz, de Villeneuve la Garenne. Pour Toute la Franchise, le multi franchisé revient sur ses premiers pas avec l’enseigne de restauration rapide et sur les raisons qui l’ont poussé à franchir le cap de la création d’entreprise, après une longue carrière commerciale.

Fabien schwebel, franchisé Pomme de Pain à Sarcelles et villeneuve la garenneToute la Franchise : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Fabien Schwebel : Ancien directeur national des ventes au sein de Sara Lee, j’ai décidé en octobre 2011, de me mettre à mon compte et d’ouvrir une franchise Pomme de Pain, sachant que j’avais travaillé en début de carrière 10 ans chez Mc Donald’s.

TLF : Pourquoi avoir créé votre société avec le support de votre franchiseur ? Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ?

F.S. : Pomme de Pain étant une enseigne à forte notoriété à Paris et la région parisienne, j’ai décidé de les contacter lors d’un salon de la franchise et j’ai apprécié le concept et surtout la qualité des produits proposés vers les clients.

TLF : Etiez-vous de la profession avant de vous lancer ? Si non, pourquoi avez-vous changé de secteur d’activité ?

F.S : C’est mon envie de me mettre à mon compte qui m’a poussé à sauter le pas, mais non je n’étais pas de la profession puisque je manageais 50 commerciaux au niveau national.

TLF : Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagné dans votre activité ?

F.S : J’ai bénéficié d’une aide et de la validation du lieu d’implantation et d’une formation et suivi de celle-ci durant 6 semaines.

TLF : La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?

F.S. : Oui la formation dans deux restaurants différents de l’enseigne m’a permis de découvrir l’ensemble des besoins pour diriger un restaurant tant sur les règles d’hygiène qu’en terme de fonctionnement au management. J’ai également pu comprendre l’utilisation des moyens informatiques mis à disposition par l’enseigne et le marketing de celle-ci.

TLF : Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé ?

F.S. : Oui, il m’a proposé une aide à la négociation avec le bailleur, une validation de l’emplacement, et une assistance lors de l’ouverture de mes deux restaurants.

TLF : Comment se passent les relations avec vos collègues franchisés ? L’esprit réseau est-il réellement effectif ?

F.S. : Il y a un suivi régulier et le passage d’un superviseur régulièrement qui permet de nous sensibiliser sur les points positifs et les points d’amélioration. Une réunion avec les différents franchisés est également organisée annuellement.

TLF : En termes de chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ?

F.S. : Oui même au-delà de mon prévisionnel sur la première année.

TLF : Quelles actions menez-vous pour développer votre C.A et vos clients ?

F.S. : Investissement en publicité locale, et fidélisation et adaptation de l’offre par rapport à ma clientèle.

TLF : Avec le recul, le concept est-il bien positionné et bien justifié sur votre marché ?

F.S. : Oui surtout depuis la mise en place du nouveau concept Pomme de Pain La Maison du Sandwich, avec notamment un nouveau décor plus tendance.

TLF : L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore-t-elle votre vécu sur le terrain ?

F.S. : Oui.

TLF : Auriez-vous pu mener à bien votre activité si vous aviez du la créer seul ?

F.S. : Non car la franchise permet d’avoir accès au marketing de l’enseigne et à sa notoriété et surtout à des conditions d’achats privilégiées via les fournisseurs référencés.

TLF : Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec votre franchiseur ?

F.S. : Oui !

TLF : Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par votre enseigne ?

F.S. : De visiter plusieurs magasins et de discuter avec les franchisés en place.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Franchises par apport

Vous avez déjà une idée de budget ? Trouvez une franchise qui corresponde à l’apport que vous souhaitez investir.

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top