Toute la franchise, Créer son entreprise et devenir franchisé

Aucune
sélection

Toute la franchise, Créer son entreprise et devenir franchisé cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise
languette

Aide à la personne : créer son entreprise en franchise

Ce qu'il faut savoir pour créer une franchise dans les sap

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus

Avec plus de 2 millions de salariés et une population dont l’espérancede vie augmente incontestablement, le secteur de l’aide à la personneest l’un des plus porteurs.

Et les réseaux qui se développent enfranchise sont de plus en plus nombreux.

Quels sont les avantages de la franchise dans le cadre d’une création d’entreprise d’aide à la personne ?

Bénéficier de l’image du groupe : Comme dans tous les secteurs, la notoriété dont bénéficient les réseaux constituent un vrai plus pour les franchisés. Et c’est d’autant plus vrai sur le marché de l’aide à la personne, où confiance et fiabilité sont capitales. Intégrer un réseau national permet de bénéficier de son image et, donc, d’attirer davantage de clients, plus rassurés à l’idée d’avoir affaire à un enseigne nationale, plutôt qu’à une agence indépendante.
Se former en permanence : L’aide à la personne est un secteur où les normes évoluent sans cesse. Certifications, agréments, les changements sont fréquents et il est important de rester vigilant à ces évolutions. La présence d’un réseau permet d’être au fait de l’actualité, et de se former au fur et à mesure : « C’est dur de se motiver quand on est tout seul. L’acquisition de nouveaux savoir-faire, par exemple, est moins évidente quand on n’est pas entouré d’un réseau », avoue Philippe Royant, franchisé Générale des Services en Bretagne.
Pallier les difficultés de recrutement : L’image du réseau permet également de multiplier les candidatures et la plupart des groupes offrent ensuite une assistance au recrutement, pour aider la chef d’entreprise à faire une sélection rigoureuse. « J’avais en projet de créer un site internet qui aurait mis en relation parents et intervenants. Mais je me suis vite heurté à un problème de recrutement », explique Jérôme Toumelin, qui s’est finalement tourné vers le réseau Educazen, dont il est aujourd’hui franchisé à Nantes. Un bon recrutement est synonyme de satisfaction de la part des clients, qui resteront fidèles… et permettront d’augmenter le chiffre d’affaires ! Réussir le recrutement est donc capital.

Les compétences requises pour être un bon franchisé dans ce secteur :

Etre à l’écoute : un vrai sens du contact humain est important, aussi bien pour prendre en compte les demandes des familles que pour gérer les intervenants.
Avoir un esprit de manager pour encadrer son équipe et gérer les différentes interventions. Les demandes sont multiples, il faut donc être très organisé pour ne pas se laisser déborder.
Avoir une âme de chef d’entreprise… prêt à respecter les règles qui lui sont imposées ! S’il est maître à bord, le franchisé doit néanmoins se plier aux méthodes de son franchiseur.

Les spécificités du métier :

On ne vend pas des prestations d’aide à la personne comme n’importe quel autre produit ou service. On touche ici à un aspect humain très important. Le contact est omniprésent dans ce métier (recrutement des intervenants, orientation des familles, gestion des équipes, etc)

Il existe deux types d’organismes d’aide à la personne :
Les organismes mandataires de services, qui mettent en relation les intervenants et les familles. Le particulier devient ensuite l’employeur direct des intervenants.
Les organismes prestataires de services, les plus nombreux sur le marché : les intervenants sont salariés du groupe, qui facture ensuite les prestations à ses clients. Les familles n’ont aucune démarche particulière à effectuer.
Même si les récentes annonces sur la suppression des différentes niches fiscales inquiètent, il n’est pour l’instant pas question de supprimer l’abattement dont bénéficient les ménages qui font appel à des services d’aide à la personne. Ils peuvent toujours déduire 50% des sommes payées. Un véritable coup de pouce pour le secteur.

Quel apport personnel pour une franchise d’aide à la personne ?

Les franchises d’aide à la personne demandent des apports personnels et des investissements de départ très variables. La fourchette varie ainsi de 0 € d’apport personnel  à 50.000€ d’apport pour Adhap. La grosse majorité des réseaux demandent un apport inférieur à 30.000 €.
Les droits d’entrée, eux, vont de 0€ à 27.700 €.

Quelles perspectives d’évolution sur le marché de l’aide à la personne ?

Le secteur de l’aide à la personne représente aujourd’hui plus de 2 millions de salariés, à temps plein ou temps partiel. Et il ne devrait cesser d’augmenter.
Vieillissement de la population, augmentation du nombre de femmes qui travaillent, accroissement des naissances, autant de facteurs qui vont pousser les ménages à faire davantage appel aux services d’aide à la personne.
Et ces ménages passent de plus en plus par des organismes spécialisés : là où plus de 92% des prestations d’aide à la personne étaient financés directement par des particuliers employeurs en 1994, ces particuliers ne représentaient déjà plus que 74% des employeurs en 2006. Un chiffre qui ne cesse de diminuer, ouvrant de nouvelles perspectives pour les réseaux.

Sandrine Cazan, rédaction TOUTE LA FRANCHISE©

Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Ouvrir un snack : 5 conseils pour réussir !

Article publié le 26/05/2016

La création d'un snack implique la maîtrise des règles d'hygiène élémentaires

Devenir mandataire immobilier : pourquoi pas en couple ?

Article publié le 22/05/2016

Le secteur de l'immobilier attire de nombreux couples souhaitant se lancer ensemble dans leur nouvelle activité.

Comment choisir le statut juridique de son entreprise ?

Article publié le 18/05/2016

Si chaque projet de création est différent, voici quelques pistes qui vous permettront de repérer quel statut juridique vous conviendra le mieux.

Franchise à Paris : quelles enseignes au top 100 ?

Article publié le 14/05/2016

Franprix arrive largement en tête du Top 100 des franchises à Paris avec 292 unités franchisées

Ouvrir une franchise Kiko : est-ce possible ?

Article publié le 11/05/2016

Les alternatives à Kiko accessibles en franchise sont notamment Yves Rocher, Saga Cosmetics, Adopt' ou encore PB Cosmetics

C'est quoi une franchise ? Présentation et définition

Article publié le 29/04/2016

La franchise est un mode de collaboration contractuel entre deux entreprises indépendantes, celle créée par le franchisé et le franchiseur

Franchises de contrôle technique : bonne ou mauvaise idée pour se lancer ?

Article publié le 29/04/2016

Le secteur du contrôle technique automobile croît en effet depuis plusieurs années, tant en valeur qu’en volume. Voici les opportunités à surveiller.

Réseaux de franchise : plus de 6.200 ouvertures prévues en 2016

Article publié le 28/04/2016

Avec 4.500 ouvertures de points de vente en 2015 et 6.200 déjà prévues en 2016 le modèle de la franchise a de beaux jours devant lui. Tour d’horizon des secteurs qui prennent de la vitesse.

Boostez votre PME avec les réseaux sociaux professionnels !

Article publié le 28/04/2016

Les réseaux sociaux professionnels font désormais partie intégrante de la stratégie marketing des PME, qui peuvent y trouver un territoire de communication adapté à leurs cibles.

La franchise et Zara : comment ouvrir un magasin Zara ?

Article publié le 24/04/2016

Avec ses collections de « basics » et d'hyper fashion, l'enseigne Zara séduit un vaste éventail de profils clients

Menu Toute la franchise, Créer son entreprise et devenir franchisé

Aucune
sélection