logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

La franchise est-elle faite pour vous ?

Publié le

Chaque année, des centaines de nouveaux entrepreneurs franchissent le pas de la création d'entreprise en rejoignant un réseau de franchise.

Si la formule a il est vrai de nombreux arguments pour convaincre, tous les entrepreneurs ne s'y retrouvent pas forcément ! Entre avantages et inconvénients, revue de détails des éléments clés à connaître avant de s'engager.

Le succès de la franchise n'est plus à démontrer ! Selon les chiffres de la Fédération Française de la Franchise, en un peu plus de 10 ans, le nombre d'enseignes a explosé passant de 517 en 1997 à 1 369 en 2009 et 1 472 en 2010. Dans le même temps, le nombre de franchisés a logiquement suivi la même expansion passant de 28 851 franchisés en 1997, à 51 619 en 2009 et 55 871 franchisés en 2010. Cette rafale de chiffres démontre un fait certain : la formule de la franchise séduit un nombre croissant de créateurs d'entreprises !

Je choisis la franchise !
La formule de la franchise est faite pour vous si...

Vous n'avez pas d'idée de business pour créer votre entreprise : Hormis le cas de l'artisan qui souhaite se mettre à son compte dans son corps de métier, pour créer une entreprise, il faut avoir une idée de business ! Cette idée est souvent le fruit du constat d'un manque sur un secteur géographique ou le résultat d'une invention/innovation. Vous souhaitez vous lancer dans l'aventure d'être votre propre patron mais vous ne savez pas dans quel secteur vous lancer, quelle piste exploiter, quel produit ou service commercialiser... bref, vous êtes en panne sèche d'idées pour créer votre entreprise ! Pour vous, la franchise est une bonne solution.

En effet, le propre de la franchise est de proposer des concepts clés en main qui ont déjà fait leur preuve. Pour un créateur, opter pour la franchise c'est en quelle sorte exploiter avec les plus grandes chances de succès une idée déjà rodée. Pour ceux qui sont avant tout de bons gestionnaires, la franchise propose des opportunités de business très variées dans des secteurs d'activités très divers. Le choix se fait en fonction de ses moyens, de ses envies et de ses compétences.

En résumé, la franchise est un réservoir d'activités à exploiter sans trop se creuser la tête.

Vous ne souhaitez pas sauter le pas de la création tout seul : Tout le monde le sait ! Créer une entreprise est un chemin semé d'embûches. Entre l'idée à trouver, l'étude de marché à mener, les formalités administratives de constitution à remplir, le local à négocier, le prévisionnel à créer, les fonds à rassembler, la définition de l'offre, le choix des fournisseurs, le recrutement et la formation du personnel, la publicité, la comptabilité... les tâches à accomplir au démarrage sont tous azimuts. Il faut être partout à la fois et efficace sur tout, continuer d'aller de l'avant quoi qu'il arrive ! Pas simple à la vérité quand on n'a jamais fait ce genre de choses...
En franchise, le démarrage est simplifié : Toutes les procédures sont bien établies. Le franchiseur s'engage à vous accompagner pas à pas à toutes les étapes de votre projet. Son expérience est précieuse pour venir à bout de la somme de tâches à accomplir. Une fois le projet sur les rails, la formation initiale vous donne les bases pour vous glisser dans la peau d'un patron. Elle vous explique le concept et décortique le savoir-faire maison, vous apprend les règles et les ficelles du métier.
Certains franchiseurs proposent aussi des modules complémentaires pour apprendre à devenir chef d'entreprise et combler les lacunes de façon individuelle pour encore plus de chances de succès. Une fois lancée, votre entreprise continue d'être accompagnée par le franchiseur. Un animateur vient régulièrement faire le point sur site Les autres franchisés du réseau sont aussi là pour apporter leurs conseils en cas de besoin.

L'accompagnement est assurément le point fort de la franchise !

Vous voulez limiter les risques à la création et à l'exploitation : La création d'entreprise est un exercice risqué. Le créateur engage ses économies à la création, mais aussi son temps et si l'affaire ne décolle pas, il doit continuer de payer ses charges même si les rentrées d'argent ne sont pas au rendez-vous... La création est à ce prix malheureusement. Le défi est permanent, le challenge toujours difficile à relever. Si le succès ne peut être garanti même en franchise, choisir d'exploiter un concept qui a déjà fait ses preuves optimise les chances de réussite. D'ailleurs les chiffres le prouvent : Quand 50% des commerces traditionnels mettent la clé sous la porte dans les 5 premières années, les cessations d'activité ne sont plus que de 20% en moyenne pour les commerces en franchise. Le savoir-faire transmis par le réseau est à l'évidence un véritable atout pour limiter les risques au démarrage mais aussi ensuite.

Le concept éprouvé sert de guide à l'entrepreneur. Le réseau humain fait le reste !

Vous souhaitez bénéficier d'une enseigne connue : Lorsque l'on est client, le choix d'un prestataire plutôt qu'un autre se fait souvent sur des critères de crédibilité et de notoriété de l'enseigne. En s'adressant à un créateur solo et qui plus est fraichement installé, le client peut considérer à juste titre ou non qu'il prend un risque. L'entreprise choisie a-t-elle les reins solides ? Va-t-elle effectuer les services demandés en temps et en heure ? Est-elle aux normes ? Offre-t-elle toutes les garanties nécessaires ? En franchise, le créateur bénéficie d'entrée de jeu de la notoriété de son enseigne. Les clients connaissent ainsi par avance les produits et services proposés. Ils hésitent moins à faire confiance d'emblée. Ils savent qu'en cas de soucis avec un franchisé, ils auront des recours possibles avec « la maison mère ». Du coup, le décollage de l'activité est facilité. L'offre est ressentie comme plus professionnelle. Le réseau s'occupe en effet de l'évolution de ses gammes. L'effort de recherche et développement permet une innovation constante. De plus, un réseau constitué à plus de moyens à sa disposition pour mener des campagnes de publicité nationales. Au démarrage, le poids de l'enseigne permet ainsi de gagner instantanément en visibilité. Cet atout particulier de la franchise est valable pour les clients mais aussi pour les banques sollicitées lors du montage du projet. Un banquier prêtera plus facilement à un créateur accompagné par un réseau qu'à un solo qui a tout à monter.

Je ne choisis pas la franchise !
La franchise n'est pas faite pour vous si...

Vous souhaitez garder toute votre liberté dans votre activité : Créer une entreprise reste pour beaucoup un véritable challenge personnel. L'idée est bien sûr de pouvoir gagner sa vie avec sa nouvelle activité mais pas seulement ! Dans de nombreux cas, le créateur choisi l'option d'être son propre patron pour mieux se réaliser et gagner en liberté. Or, en franchise, le créateur doit impérativement se plier à la totalité des préceptes du concept et ce, même s'il n'est pas convaincu du bien fondé de certains d'entre eux. Le choix d'une catégorie d'emplacement par exemple peut poser problème dans certaines villes où les emplacements N°1 sont très chers ou déjà fortement pourvus en concurrents directs.

Pour le franchisé, le déménagement s'impose alors ce qui n'est pas toujours ce dont il avait rêvé ! Le franchisé doit également impérativement se limiter à ne proposer que les produits de son franchiseur. S'il veut par exemple ajouter des services complémentaires ou des produits non concurrents qui pourraient lui apporter un complément de revenu, dans la très grande majorité il ne peut pas le faire. Dans le même ordre d'idée, bon nombre de franchisés sont également tenus d'accepter les assortiments proposés par le franchiseur ou des fournisseurs agréés exclusivement. Le franchisé n'a donc d'autres choix que d'écouler des stocks dont il n'a absolument pas la maîtrise. Au moment de la vente de son entreprise aussi, le franchisé n'est pas libre de décider seul de son successeur.

La négociation se fait obligatoirement à trois : acheteur, vendeur et franchiseur.

Vous n'avez pas de gros moyens pour vous lancer : Créer une entreprise en solo demande généralement moins de capitaux que créer une entreprise en franchise. Le droit d'entrée n'est pas le seul responsable de cette différence sonnante et trébuchante.

D'autres éléments entrent en effet en ligne de compte comme notamment les exigences d'implantation du local fixées par le franchiseur, le coût de l'aménagement généralement plus stéréotypé donc plus élevé, la décoration aux couleurs de l'enseigne, l'achat de stocks importants dont le franchisé n'a pas la maîtrise en raison des critères d'assortiment édictés par le franchiseur. Tous ces coûts directs ou indirects font monter la note à l'installation mais aussi les besoins en fonds de roulement. En créant seul, le démarrage demande le plus souvent moins d'investissements lourds.

L'activité peut monter crescendo, au rythme du créateur.

Vous ne souhaitez pas avoir à rendre des comptes à quiconque : Si en théorie, les franchisés sont et restent totalement indépendants et maîtres de la gestion de leur entreprise, en pratique, le franchiseur a souvent un droit de regard sur ce que fait le franchisé. Ce droit de regard se justifie par le fait que la franchise fonctionne en réseau. Si l'un des franchisés n'applique pas correctement les préceptes du concept de franchise, son attitude « en dehors des clous » peut desservir les autres membres du réseau. Pour vérifier que les franchisés restent bien dans la lignée du concept, le franchiseur a plusieurs moyens parmi lesquels les visites inopinées d'un animateur, les enquêtes consommateurs, ou encore le client mystère....

Si le rapport rendu au franchiseur n'est pas tel qu'il devrait être, le franchiseur peut prendre des mesures pas toujours sympathiques pour que le franchisé rectifie le tir. Comme on le voit, l'indépendance du créateur d'entreprise en franchise a donc bien des limites... pour le bien de tous les membres du réseau. Autrement dit, le contrat de franchise est un contrat dit « d'adhésion ». Ces termes ne sont que très rarement négociables par le franchisé.
Si vous ne souhaitez pas avoir à rendre des comptes à quiconque, la franchise n'est assurément pas faite pour vous ! Bien évidemment, selon les réseaux, l'intervention du franchiseur peut être plus ou moins pressante.

En cas de profond désaccord, le contrat peut être rompu.

Dominique André-Chaigneau, TOUTE LA FRANCHISE©

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top