logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Franchises en Italie : quels réseaux s'y développent ?

Un tableau de la franchise en Italie

Publié le

Avec plus de 900 réseaux actifs sur son sol, l'Italie fait partie, en Europe, des pays où la franchise se développe le plus. Quel est le poids de la franchise en Italie ? Quel est le profil type du franchisé ? Quels réseaux s'y développent ? Quelques réponses ici.

La franchise en ItalieSelon les derniers chiffres officiels d'Asso Franchising - Associazione Italiana Del Franchising, l'équivalent de la Fédération Française de la Franchise en Italie, le modèle du commerce organisé se porte bien. Ainsi, en 2015, le pays ne comptait pas moins de 947 franchiseurs (vs 941 en 2014) et 50.185 points de vente (vs 49.773 en 2014). L'ensemble de ces franchisés a totalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 23,306 milliards d'euros, soit un peu plus qu'en 2014 (23,221 milliards d'euros).

Sur les 947 réseaux recensés en 2015, 889 sont italiens, 58 sont des réseaux étrangers développés en master-franchise, et 29 sont des réseaux étrangers opérant en Italie via des franchisés mais dont le siège social est dans un autre pays.

Entre 2008 et 2015, l'Association de la franchise en Italie repère un accroissement du nombre de réseaux actifs sur le sol italien (+15,2%) et une hausse du chiffre d'affaires de 4,6%. Dans le même temps, le nombre de points de vente a diminué de 2,7%.

Une concentration dans le Nord du pays

Une très large majorité des réseaux (56,8%) sont localisés dans le Nord de l'Italie. On ne trouve ainsi pas moins de 335 réseaux dans le seul Nord-Ouest italien, 186 dans le Nord Est, 209 dans le Centre et 188 dans le Sud. La région la plus créatrice de réseaux est sans conteste la Lombardie, qui totalise à elle seule 246 réseaux. Suivent la Latium (108 réseaux), la Campanie (88 réseaux), Venise (82 réseaux), l'Emilie-Romagne (78 réseaux), le Piémont (69 réseaux), la Toscane (55 réseaux).

En termes de nombre de points de vente, la Lombardie arrive également largement en tête avec 7831 points de vente en 2015. Suivent le Latium (5767 points de vente), le Piémont (4219 points de vente), la Campanie (4127 points de vente), la Sicile (4014 points de vente), Venise (3344 points de vente), les Pouilles (3269 points de vente), l'Emilie-Romagne (3259 points de vente), et la Toscane (2966 points de vente).

L'alimentaire en tête par le chiffre d'affaires en Italie

Parmi les secteurs développés en franchise en Italie, la grande distribution alimentaire domine largement les autres secteurs en termes de chiffre d'affaires. Dans le détail, le segment alimentaire a totalisé en 2015 quelque 7,34 milliards d'euros, représentant 31,52% du CA global de la franchise. Sur la deuxième marche du podium, on trouve l'habillement pour l'homme et la femme à 1,67 milliards d'euros (7,19% du CA global). Suivent la restauration rapide à 1,64 milliards d'euros, la lingerie à 1,46 milliard d'euros, la grande distribution non alimentaire à 1,37 milliard d'euros, l'habillement pour les enfants à 1,08 milliard d'euros, la production de services spécialisés à 891 millions d'euros, la maroquinerie et chaussures à 799 millions, les agences de voyages à 798 millions, les agences immobilières et les courtiers en crédit à 770 millions d'euros, la restauration à thème et pubs à 533 millions d'euros, l'optique à 511 millions d'euros, l'auto-moto à 482 millions d'euros, les services postaux et communication à 375 millions d'euros, les meubles à 363 millions d'euros, la papeterie et fournitures de bureaux à 352 millions d'euros, la téléphonie et internet à 342 millions d'euros, la joaillerie-bijouterie à 329 millions d'euros, les glaces et yaourts à 241 millions d'euros, la librairie à 223 millions d'euros, la diététique, pharmacie et parapharmacie à 202 millions d'euros, les centres esthétiques et la coiffure à 185 millions d'euros, les cosmétiques et la parfumerie à 177 millions d'euros.

Quel est le profil du franchisé italien ?

Les franchisés italiens sont majoritairement des hommes (41%), situés principalement dans la tranche d'âge entre 36 et 45 ans (60%). Comme en France, la franchise en Italie est un formidable outil de reconversion : 81,3% des franchiseurs interrogés par l'Asso Franchising n'exigent pas d'expérience préalable dans leur domaine.

Les franchisés s'installent surtout dans des zones de chalandises moyennes entre 20.000 et 30.000 habitants (46%), voire moins (inférieurs à 10.000 habitants 16%, entre 10.000 et 20.000 habitants 19,6%). Les grandes métropoles semblent beaucoup moins porteuses : seulement 3,2% des franchisés optent pour une zone de chalandise supérieure à 100.000 habitants, et 15,2% pour une zone de chalandise totalisant entre 50.000 et 100.000 habitants.

En termes d'investissement et quel que soit le type d'entreprises, les franchisés italiens sont très majoritairement (64,5%) au-dessous du seuil des 50.000€ (13,7% entre 0 et 10.000€, 19,6% entre 10.000 et 20.000€, 13,4% entre 20.000 et 30.000€, 17,8% entre 30.000 et 50.000€).

Et si 20,7% des franchisés dépensent en moyenne entre 50.000 et 100.000€, la part des plus de 100.000€ est très restreinte (5,9% entre 100 et 150.000€, 4,9% entre 150 et 300.000€, 4% supérieur à 300.000€).

Franchise en Italie, une loi spécifique

Depuis 2004, l'Italie s'est dotée d'une législation spécifique pour encadrer et protéger les signataires des contrats de franchise. La loi et son décret ressemblent beaucoup à la loi Doubin en vigueur en France. Ils obligent notamment les franchiseurs à la transmission d'une information précontractuelle (article 4 de la loi du 6 mai 2004) aux candidats franchisés au moins 30 jours avant la signature du contrat. Le contrat de franchise doit obligatoirement être écrit. La durée du contrat doit être suffisante pour permettre au franchisé d'amortir ses investissements et ne peut être inférieure à 3 ans. L'équivalent du DIP français doit contenir une copie du contrat envisagé, l'identité du franchiseur, les bilans des 3 derniers exercices, les marques, l'activité sous franchise, la composition du réseau et son évolution, les procédures intentées à l'encontre du franchiseur. Comme en France, la loi impose aux futurs partenaires une obligation générale et mutuelle de bonne foi, et pour les franchisés, une obligation de confidentialité sur les éléments fournis.

Pour se lancer en franchise en Italie, le créateur a le choix entre différents statuts d'entreprises. Les formes de sociétés les plus courantes sont la société par action (capital de 20.000 €), la société en nom collectif, la société en commandite simple et la société en commandite par actions. L'acte constitutif est forcément un acte notarié.

Les réseaux de franchise à suivre en Italie

Tryba, Monceau Fleurs, La Boucherie, Moulin de Païou, Envido, Feu Vert, L'Invitation, Rapid'Flore, Hyper Minceur, Wash'n Dry, Cuisines Schmidt, Picard, Sergent Major pour les réseaux français, mais aussi, pour les réseaux étrangers, Gocco, Pet's Planet, McDonald's, Steak'n Shake, BoConcept, Midas, Mail Boxes etc., et bien d'autres encore…

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top