logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Ouvrir une franchise au Maroc : les réseaux qui s'exportent

Et si le nouvel eldorado de la franchise se trouvait à seulement trois heures d’avion de Paris, au Maroc ?

Publié le

Et si le nouvel eldorado de la franchise se trouvait à seulement trois heures d’avion de Paris ? Le Maroc, attractif notamment par la grande liberté laissée en matière de droits de la franchise, est un pays qui attire de plus en plus d’enseignes. Quelles sont les enseignes qui s’exportent au Maroc ? Avec quels partenaires travailler sur place pour profiter de ce dynamisme ? 

Le Maroc, un marché ouvert vers l’Europe et la France

Le Royaume du Maroc a des ambitions de développement très fortes. Mais, faute de disposer d’un marché maghrébin intégré, c’est un modèle particulier que le pays tente de retenir. « Le pays doit se tourner vers l’Europe et l’Afrique de l’Ouest pour continuer à se développer. Ce modèle est bien connu en Asie, où il a fait ses preuves » peut-on lire dans Courrier International. Les liens entre la France et le Maroc jouent à ce titre un rôle clé. Si les Marocains vont devoir trouver de nouveaux marchés parfois loin de leurs frontières, la force économique avec les pays proches, dont la France, fonctionne. « En 2014, la France est restée le second partenaire, fournisseur et client du Maroc derrière l’Espagne » explique ainsi  le site internet France Diplomatie. « La France maintient par ailleurs son rang de premier investisseur étranger au Maroc. En 2013, le flux d’investissements directs français au Maroc s’est élevé à 1,3 milliards d’euros ».

Les bonnes relations économiques entre les deux pays sont telles que le Maroc est avec la Chine et l’Inde, l’un des trois principaux pays de destination des investissements français à l’étranger. Et le monde de la franchise est concerné. Une grande partie des enseignes qui se développent en franchise au Maroc sont originaires de l’Hexagone. On estime à plus de 40% la part des enseignes françaises dans le total des réseaux de franchise au Maroc, loin devant les enseignes nationales, ou encore les enseignes américaines, espagnoles et italiennes.

Un réseau à la structuration lente, désormais stabilisé

Selon les données du Ministère de l'Industrie du Commerce et de la Mise à Niveau de l'Economie, le Maroc comptait il y a 20 ans seulement 42 réseaux de franchise et 174 points de vente. Le développement du concept de franchise n’a pas été exponentiel depuis les années 60 et au cours des années 80, avec une ouverture réduite de réseaux. Mais c’est à partir du milieu des années 90 que les choses s’accélèrent. Le cap important de la centaine de réseaux était passé en 2002, puis leur nombre doublait en seulement quatre ans. Selon les dernières données disponibles (2010), le Maroc compte 400 réseaux de franchise qui regrouperaient près de 3 200 points de vente. Pourquoi un tel engouement ? Car le gouvernement a érigé en priorité le développement du modèle de la franchise au Maroc. Associée à la montée du pouvoir d’achat, cette décision politique et stratégique libère le potentiel de ce mode d’entrepreneuriat. Le commerce de proximité et la multiplicité des commerces indépendants évoluent. La franchise est là pour accompagner l’indispensable structuration de l’offre.

Le cadre réglementaire qui entoure la franchise est lui aussi un atout. Contrairement à la complexité française, le Maroc a décidé d’encadrer l’exercice de la franchise simplement via un article, l’article 230 des règles de droit commun : « Les obligations contractuelles valablement formées tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faites, et ne peuvent être révoquées que de leur consentement mutuel ou dans les cas prévus par la loi ». La signature d’un contrat de franchise s’avère ainsi particulièrement aisée.

Les villes dans lesquelles s’implanter en franchise au Maroc

Le dynamisme économique du marché marocain vous séduit ? Le cadre réglementaire « léger » qui entoure l’exercice de la franchise vous attire ? Vous avez la possibilité de développer un réseau français, ou de rejoindre une enseigne locale. Dans tous les cas, le choix de la bonne ville pour votre implantation est capital. Faut-il choisir une ville très peuplée ? Si telle est votre volonté, sachez que c’est Casablanca qui est de loin la ville la plus dense, avec 3.359.000 habitants. Suivent les villes de Fès (1.112.000), Tanger (974.000) et Marrakech (928.850). Surprise, Rabat, la capitale du Maroc, ne compte « que » 577.000 habitants, mais la proximité de Meknès (632.000 habitants) en fait un bassin économique fort. Le classement des villes qui comptent le plus de franchisés est un peu plus éclaté. Avec les données de 2010, la moitié des réseaux de franchise se répartissaient entre les trois villes que sont Casablanca, Rabat et Marrakech. Casablanca semble la ville cible pour tenter une expérience marocaine avec une prise de risque limitée. La capitale économique du pays dispose d’une forte main d’œuvre, mais aussi d’un excellent maillage : entre le port, lieu stratégique pour le commerce du pays, les gares et l’aéroport, « Casa » est un excellent point de chute pour un entrepreneur français qui souhaite réaliser des allers-retours avec la France.

Quelles franchises choisir pour devenir franchisé au Maroc ?

Avec quel franchiseur se lancer ? Dans quel domaine ? L’habillement, mais aussi la restauration, l’ameublement, ou encore les secteurs de la coiffure et de la cosmétique sont des secteurs porteurs traditionnels au Maroc. Certains grands groupes voient dans le Maroc un territoire stratégique à prendre. Le groupe koweitien Al Homaizi qui détient la franchise de l'enseigne Ikea pour le Koweit et la Jordanie a également obtenu le droit d'exploiter au Maroc et a lancé le premier magasin de l’enseigne. Nul doute que le domaine de l’aménagement de la maison et de la décoration dispose de belles opportunités.

Il est aussi possible d’entreprendre en franchise dans le domaine culturel ! La FNAC a par exemple, retenu ce modèle de développement pour assurer son expansion dans les villes d'au moins de 100.000 habitants, et cible plusieurs pays avec un rythme d’ouvertures d’environ 20 magasins par an. Le Maroc fait partie de ces pays visés.

Autre domaine à surveiller : l’habillement et la distribution. Tati ouvrira au Morocco Mall de Casablanca un premier magasin marocain. Avec une surface de 1 500 mètres carrés, il est peut-être le premier d’une belle série, un deuxième magasin dont la localisation n’est pas encore communiquée est en effet déjà au programme.

Enfin, la restauration reste, comme dans de nombreux pays au monde, un secteur très fort en franchise au Maroc. Des enseignes bien connues en France telles que La Boîte à Pizza, Speed Rabbit Pizza, Planet Sushi, Class’Croute ou encore la Brioche Dorée et les incontournables Subways sont accessibles. La concurrence est d’ailleurs forte, mais le marché est immense. Réputé pour sa gastronomie et sa cuisine traditionnelle, le Maroc est aussi une « terre de fast-food » au Maghreb. Un territoire idéal pour s’implanter ?

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,5/5 - 1 avis
1 commentaire
21/08/2017 09:56:29
-
Abdelkader El Mouktatif
alito715@gmail.com
Je désire transformer mon activité actuelle ( café /restaurant) et je veux créer une Creperie /bar à salades

Trouver une franchise

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top