logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Alimentation : les Français à l’offensive dans la guerre du burger qui ne fait que commencer

Zoom sur ces franchiseurs et leurs méthodes qui font recette au pays du jambon beurre.

Publié le

La franchise du burger en FranceAvec une moyenne de 14 burgers consommés par personne et par an, les Français sont les deuxièmes plus grands consommateurs de burgers en Europe. Les grandes enseignes trustent toujours le marché, mais les franchiseurs français ne sont pas en reste ! Ils sont de plus en plus nombreux à se lancer à l’assaut du marché du burger et le succès est au rendez-vous.

Un marché encore trop dominé par quelques géants

Difficile de l’ignorer, le marché du burger est depuis longtemps dominé par l’enseigne McDonald’s. La marque au grand « M » semble indétrônable avec plus de 1200 établissements français. Elle réalise ainsi plus de 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel rien que dans notre pays. Face à elle, son plus grand rival sur le territoire, Quick, ne compte lui que 495 restaurants et enregistre 818 millions d’euros sur la même période. Mais cette omniprésence de McDonald’s n’effraie pas les autres géants américains qui s’intéressent de plus en plus à la France. C’est le cas de Burger King, qui a fait son retour en 2012 et veut accélérer sa croissance en rachetant les restaurants Quick. En parallèle, Paris devrait également accueillir une première antenne du groupe Five Guys en juillet 2016. La franchise encore inconnue sur le sol français fait déjà fureur aux Etats-Unis et compte plus de 1300 restaurants américains. Tout laisse donc à penser qu’elle constituera un nouveau concurrent sérieux. Le burger, une affaire de géants, et d’enseignes américaines ? La réalité du marché est bien différente.

Ces enseignes françaises qui veulent se tailler une part du burger

Au milieu de toutes ces franchises multimilliardaires, il semble difficile pour les entrepreneurs français de se faire une place. Ils sont pourtant nombreux à ne pas se laisser impressionner et à tenter l’aventure du burger avec succès. Pour autant, il ne s’agit pas de sacrifier la gastronomie française pour copier les enseignes fast-food et leur production de masse. Au contraire, ces nouvelles marques imposent leurs propres critères de qualité. Face aux champions du burger rapide et ultra-calorique, les franchiseurs optent en majorité pour une tactique plus raffinée.

  • L’enseigne Big Fernand explique rester au plus proche de la cuisine française et offrir un choix d’accompagnements et de cuissons comme dans un restaurant traditionnel. L’objectif de Big Fernand ? Faire goûter la qualité du Made in France à travers le monde, de Hong Kong à New York.
  • Pour King Marcel, le 100% français est également de rigueur. La carte est volontairement haut de gamme et donc plus chère qu’un menu américain. Le franchiseur compte solidifier son implantation métropolitaine plutôt que de s’exporter à l’étranger, il prévoit ainsi d’ouvrir 50 restaurants en France dans les 5 ans à venir.
  • Chez Mythic Burger, le ton est plus provocateur. Un burger coiffé d’une étoile rouge annonce les objectifs du franchiseur à ses futurs franchisés : proposer des burgers de légende livrés à domicile. Une formule qui tranche avec la méthode du drive-in et semble sourire à l’enseigne. Deux ans après son lancement, elle compte en effet déjà 18 points de vente.
  • L’enseigne Beauty Burger mise elle aussi sur la livraison à domicile. L’objectif est de proposer des produits sains et originaux, avec une particularité : un pain enrichi aux algues pour mieux souligner les saveurs. Atout supplémentaire, le franchiseur sait se montrer accueillant avec ses futurs franchisés puisqu’il affirme ne pas demander de redevance, royalties ou droits d’entrée.
  • Loin de ses concurrents parisiens, Coyote Burger se lance à la conquête du sud. Depuis son fief toulousain le franchiseur compte prochainement proposer sa carte variée, plus d’une vingtaine de burgers différents, à Bordeaux, Montpellier et Lyon.
  • Enfin, 231 East Street applique la formule américaine, mais pas celle des fast-food. Le franchiseur propose à ses clients de vivre l’expérience new-yorkaise authentique, à l’aide de produits frais cuisinés dans une ambiance Pop Art. Un modèle qu’il décline déjà dans plus de 17 villes réparties à travers la France et qui continue de s’étendre chaque année.

Proposer une restauration centrée autour des hamburgers n’est pas qu’une affaire de franchises « US ». Au contraire, de belles marques sont en train de naître en France, et constituent de belles opportunités en franchise.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top