logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Le marché du bio bat des records en 2015

Selon le baromètre Agence Bio/CSA

Publié le

Avec +10% de chiffre d'affaires, le marché du bio bat des records en 2015. Qui sont les acheteurs de produits bio ? Quels produits achètent-ils ? Quelles sont les attentes sur ce marché et les motivations d'achat ? Le dernier baromètre Agence Bio/CSA fait le point.

Focus sur le bioEn 2015, le Bio a enregistré un taux record de consommateurs et d’acheteurs. « 9 Français sur 10 (89%) consomment bio, au moins occasionnellement, alors qu’ils n’étaient encore que 54 % en 2003 » explique les experts de l'Agence Bio. Un record ! D'autant que désormais, 65% des Français en consomment régulièrement, au moins une fois par mois (contre 37 % en 2003). La progression est donc spectaculaire. « En terme d’achats, des niveaux inédits sont également atteints : plus de 8 Français sur 10 (82% vs 43% en 2003) achètent des produits bio et 55 % le font régulièrement (vs 33 en 2003). » Parmi eux, 27% ont consommé bio au moins une fois par semaine (vs 19% en 2014) et 10% tous les jours (9% en 2014). « Désormais, seuls 11% des Français déclarent ne jamais consommer de produits bio, contre 46% en 2003. » Logiquement, cet engouement pour le bio a des répercussions sonnantes et trébuchantes. Et de fait, le poids du marché bio (tous circuits confondus, y compris RHD) est croissant. En 2015, l'Agence Bio estime ainsi qu'il a gagné +10 % par rapport à 2014, pour atteindre un chiffre record de 5,5 milliards d’euros.

Un engagement durable des consommateurs

D’après le baromètre Agence Bio/CSA, en 2015, 78% des Français estiment que l’agriculture biologique est une solution face aux problèmes environnementaux. « Cette attention de la Bio à l’environnement fait partie des principales raisons guidant les choix des consommateurs pour les produits bio. 58% d’entre eux disent consommer bio pour « préserver l’environnement ». Une raison qui figure aux côtés de leur volonté de « préserver leur santé » (63%) et de privilégier « la qualité et le goût des produits » (56%). » Véritable tendance de fond, la consommation bio s’inscrit dans une démarche de consommation durable, relevant d’un engagement citoyen. « Les consommateurs bio achètent davantage que la moyenne des Français des éco produits aussi autres qu’alimentaires fabriqués à partir d’ingrédients bio aussi : 82% déclarent en acheter, vs 68% des Français. » Parmi les produits bio hors alimentaire, on retrouve en majorité de produits d’entretien ménagers (64%) et de produits cosmétiques et d’hygiène bio (54%). Ces motivations de fond expliquent sans doute pourquoi 93% des consommateurs de bio déclarent avoir l’intention de maintenir ou d’augmenter leur consommation de produits bio. D’après le Baromètre Agence Bio/CSA, les produits frais, au premier rang des produits bio achetés. 78% des consommateurs de produits bio consomment des fruits et légumes bio, 65% des produits laitiers bio, 53% des œufs bio, 51% des produits d’épicerie bio (huiles, pâtes, riz…), 47% des boissons bio, 39% de la viande bio et 31% du pain bio.

Des attentes fortes quel que soit le format de distribution

A la question de savoir où les consommateurs de produits bio achètent leurs produits bio, la réponse du baromètre de l'Agence Bio / CSA est claire : partout ! Et de fait, si 81% des consommateurs achètent des produits bio en grandes et moyennes surfaces, les autres formats bien que plus modestes ne sont pas en reste. Ainsi, 33% des consommateurs achètent bio sur les marchés, 29% dans les magasins spécialisés en produits bio, 23% à la ferme, 21% chez les artisans commerçants et 5% via le drive. Selon le constat des experts de l'Agence Bio, « le panier est plus ou moins rempli suivant les lieux d'achats de produits bio. C'est évidemment dans les magasins spécialisés qu'il est le plus diversifié: 29% des actes d'achats génèrent 36% de la valeur globale des achats de produits bio par les ménages en France. » En terme de progression du CA en 2015, les ventes ont augmenté dans tous les circuits de distribution, mais le rythme de croissance a été plus élevé en magasins spécialisés. « Depuis le début de l’année, l’augmentation moyenne des ventes de produits bio dans ces réseaux est de l’ordre de 15 %. Les réseaux spécialisés bio prennent de l’ampleur avec des ouvertures de magasins et des agrandissements, mais avant tout une hausse de la fréquentation. » En comparaison, face à ces réseaux très largement développés en franchise, les grandes surfaces alimentaires (GSA hors discount), ont connu une progression des ventes bio de 9,4% par rapport à 2014 « notamment dans le rayon de l’épicerie salée et sucrée dont les ventes se sont développées (+12 % par rapport à 2014) (source : Panel IRI). Les ventes de ces produits en GSA représentent environ 30 % de l’ensemble du marché bio. »

Globalement, les Français souhaitent trouver davantage de produits bio en grandes et moyennes surfaces (69%), mais aussi au marché et chez les artisans-commerçants (boulangers, fromagers, poissonniers, bouchers, cavistes, etc.) (44%). « Un meilleur choix de produits bio serait également bien accueilli dans les fermes par 31% des Français, dans les magasins bio (24%), sur internet (17%) et via le drive (5%). »

Hors réseaux de distribution, les Français sont aussi de plus en plus demandeurs de bio en restauration hors domicile. 79% des sondés souhaiteraient ainsi plus de repas intégrant des produits bio dans les restaurants (vs 54% en 2014), 65% en restauration rapide ou à emporter (vs 43% en 2014), et 55% dans les distributeurs automatiques (vs 33% en 2014).

Le bio en franchise, les réseaux à suivre

Biocoop : Leader de la distribution spécialisée alimentaire bio Biocoop est aujourd'hui le premier réseau de magasins bio en France avec ses quelque 340 implantations ouvertes depuis le milieu des années 80. Développé en coopérative, ce réseau a choisi de décliner un nouveau concept l'an dernier (Biocoop Dada) plus chic et plus moderne. Pour rejoindre Biocoop, l’apport personnel souhaitable est de 80.000€ en province et de 120.000€ en région parisienne (hors droit au bail). Les droits d’entrée sont équivalents à 1,5% du chiffre d’affaires réalisé le deuxième exercice (calculé du 13ème au 24ème mois), payable en 3 fois, à savoir 20% la première année, 30% la seconde année et 50% la troisième année. L'enseigne se développe uniquement en France métropolitaine, de préférence en centre-ville, ZC, périphérie de villes en France métropolitaine (Corse comprise).

L'Eau Vive : Créée en 1979 et lancée en franchise en 2009, l'enseigne L'Eau Vive compte aujourd'hui 34 implantations. Ses magasins d'une surface moyenne de 330 m² proposent toute l'année quelque 5.000 références bio. Les magasins sont implantés de préférence sur des zones de chalandise de 60.000 habitants minimum, en centre-ville ou en zone commerciale de périphérie. La structure des ventes se répartie à 35% sur les produits frais, à 40% sur les produits d'épicerie et à 25% sur les produits bio non alimentaires. Depuis 2008, l'Eau Vive enregistre une croissance annuelle moyenne de +21%. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 100.000€ (droit d'entrée 16.000€ - investissement global de 450 000€). Le CA réalisable après 2 ans est estimé par l'enseigne à 1,6 million d'euros.

Le Grand Panier Bio : Créé en 1996 et développé en franchise depuis 2009, Le Grand Panier Bio se décline en deux formats distincts : Le Panier Bio à partir de 250m² sans boucherie traditionnelle et le Grand Panier Bio sur une surface minimum de 650m² avec une boucherie traditionnelle. Dans chaque boutique, le consommateur a le choix entre 13.000 références dans tous les univers (fruits et légumes, frais, surgelé, épicerie, hygiène de la maison, beauté santé, etc). Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 70.000€ pour le format Le Panier Bio et 180.000€ pour le format Le Grand Panier Bio. L'investissement global débute à 250 K€ pour Le panier Bio et grimpe jusqu'à 450K€ pour Le grand panier Bio. Le CA réalisable après 2 ans est estimé par l'enseigne à 1 M€ pour Le panier Bio, 1.7 M€ pour Le grand panier Bio.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter
1 commentaire
09/10/2016 07:23:06
-
HollyGreen Aubert
auberthollygreen@gmail.com
C'est extraordinaire cet engouement pour le Bio en France, la Coop 21 prouve que nous devons protéger notre patrimoine commun la Terre.

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top