logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Votre premier atout pour candidater auprès des réseaux de franchise, c’est vous !

Le candidat à la franchise : un entrepreneur avant tout

Publié le

Vous voulez créer votre entreprise en franchise mais vous croyez que, parce que vous n’avez pas d’expérience professionnelle dans le secteur visé vous n’êtes pas adapté ? Vous vous trompez ! En effet, il apparaît que, pour le recrutement des nouveaux franchisés, savoir-être, qualités relationnelles et personnalité sont les critères déterminants. Ainsi, votre premier atout pour candidater auprès des réseaux de franchise, c’est vous !

« Parce que c’était lui, parce que c’était moi »

Vous trouvez étrange d’initier un article sur les qualités des candidats à la franchise par une citation des Essais de Montaigne ? Et pourtant, dans son traité de l’amitié, Montaigne nous livre une formule qui, après 5 siècles, n’a pas perdu de sa pertinence. Car un des critères de recrutement des futurs franchisés par les franchiseurs est purement subjectif et peut se résumer, comme l’amitié de Montaigne et La Boétie : « parce que c’était lui, parce que c’était moi ». Le feeling, l’intuition, peu importe la désignation mais le recrutement d’un nouveau franchisé est avant tout une affaire de personnes.

C’est d’ailleurs pour cette raison que le contrat qui lie l’enseigne au franchisé comporte de manière systématique une clause dite intuitu personnae, c’est-à-dire qui empêche le contrat d’être transposable à une autre personne. Car le franchiseur et le franchisé vont devoir être liés, proches et faire ensemble un bon bout de chemin pour le meilleur et pour le pire. Alors, pour candidater auprès des réseaux de franchise, vous devez avant tout être vous.

Le candidat à la franchise : un entrepreneur avant tout

Ceci dit, aussi sympathique que vous puissiez être, si vous n’y entendez rien en gestion, que vous n’avez pas l’esprit d’initiative, que vous n’aimez pas les relations humaines, que vous ne savez pas (ou pire : ne voulez pas) gérer du personnel, etc… alors il est inutile de vous porter candidat pour devenir franchisé : il y a peu de chances pour que la franchise vous sélectionne.

En effet, créer une franchise c’est avant tout créer une entreprise. Aussi, les enseignes cherchent avant tout des profils d’entrepreneurs : des personnes motivées, dynamiques, qui n’ont pas peur de s’engager, qui aiment les relations humaines, qui ont des compétences et/ou expériences de gestion à la fois d’établissement et de personnel. Bref, les enseignes cherchent des entrepreneurs.

L’empathie comme clé pour devenir franchisé

Mais les franchiseurs recherchent avant tout un projet entrepreneurial et une personnalité. Ce que veulent les enseignes, ce sont des franchisés qui adhèrent à l’esprit de la marque, qui en apprécient les spécificités et qui comprennent la pertinence de son organisation. Le profil idéal du candidat franchisé, c’est donc un entrepreneur qui saura mettre en application les processus enseignés par le franchiseur tout en étant capable de faire remonter de l’information et de communiquer de manière intelligente avec la tête de réseau et les autres franchisés si un point paraît bloquant.

  • Capacité à manager une équipe
  • Capacité à gérer un centre de profit
  • Profil commercial
  • Adhésion aux valeurs
  • Polyvalence
  • Capacité d’écoute
  • Humilité
  • Dynamisme
  • Capacité à échanger
  • Etc.


Voilà ce que veulent les franchiseurs pour leurs nouveaux établissements. Voilà ce qui caractérise le candidat franchisé idéal, celui qui séduira toutes les enseignes, quelles qu’elles soient.

En réalité donc, la maîtrise, la connaissance ou même l’expérience du secteur d’activité de l’enseigne ne sont pas nécessairement des éléments déterminants si les autres critères sont présents. Vous pouvez être ainsi un brillant mécanicien ; si vous êtes un gestionnaire médiocre et que vous êtes incapable de motiver et manager une équipe, vous n’avez que peu de chances de devenir gérant d’une franchise Feu Vert.

Et si inversement vos connaissances en boulangerie sont limitées mais que vous aimez les bonnes choses, que vous avez une expérience commerciale réussie et que vous savez gérer une équipe, vous avez de bonnes chances de pouvoir rejoindre un réseau comme la Mie Câline, la Mie de Pain ou le Fournil des Provinces.

Et pour cause : c’est le franchiseur qui apporte le savoir-faire métier ! Allons même plus loin : un candidat à la franchise qui n’a pas d’expérience ou de savoir-faire dans le métier spécifique, n’a pas de mauvaises habitudes et est ainsi plus malléable, plus ouvert aux méthodes spécifiques apportées par le franchiseur. Le plus important étant qu’il soit capable de faire tourner l’entreprise et de participer à l’amélioration du réseau dans son ensemble !

Enfin, ce que l’on attend d’un candidat franchisé, c’est qu’il soit un meneur d’hommes. La qualité essentielle est en effet d’être capable de susciter l’adhésion des équipes, de motiver les collaborateurs, de participer à créer une culture d’entreprise. Ce n’est qu’à ce prix que la nouvelle entreprise franchisée pourra servir l’enseigne, grandir et se pérenniser.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top