logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Amendement sur la suppression des soldes flottants : la FCA se réjouit de ce revirement de situation

La FCA se réjouit de l’adoption, le 30 janvier 2014, d’un amendement visant à supprimer les soldes flottants.

Publié le
franchise-FCA-soldes-flottants-amendement A peine adopté par les députés, l’amendement sur la suppression des soldes flottants réjouit déjà la Fédération du Commerce Associé (FCA), qui avait demandé à de multiples reprises la disparition de ce système jugé inefficace.



Adopté le 30 janvier dernier, l’amendement concernant la suppression des soldes flottants réjouit déjà la Fédération du Commerce Associé, FCA. Elle avait en effet déjà demandé à plusieurs reprises la suppression de « ce dispositif inefficace qui ne convient ni aux consommateurs ni aux commerçants ».

Lors de leur mise en place, en juillet 2008, ces soldes flottants devaient permettre davantage de souplesse dans la détermination des dates de soldes. L’objectif était de rebooster le pouvoir d’achat des consommateurs et de faire baisser les prix. Mais le bilan s’est avéré plutôt décevant.

Fabrice Verdier, rapporteur du projet de loi sur le commerce et l’artisanat, a donc émis l’idée de mettre fin à ce dispositif. « Le consommateur ne sait plus quel est le juste prix qui doit être pratiqué, les soldes flottants entraînant une confusion supplémentaire dans un paysage où se mélangent dès à présent soldes, démarques, promotions, déstockages...», résume l’exposé des motifs.

En contrepartie de cette suppression pure et simple, le texte propose un allongement des soldes traditionnels, d’une semaine à chaque fois. Les soldes dureront donc six semaines au lieu de cinq, « afin de ne pas pénaliser le consommateur ».

Une décision dont se félicite la FCA, qui regroupe 145 enseignes du commerce associé (représentant ainsi 29% du commerce de détail en France). La fédération salue une « avancée majeure qui permettra, une fois le projet de loi adopté, de revenir à un régime de deux périodes fixes ».

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top