logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Témoignage Carte Malins Saint-Etienne : « J’ai trouvé un concept innovant et porteur ! »

Publié le

Un an après avoir créé son entreprise et débuté le développement de Carte Malins à Saint-Etienne, Stéphane Poncet revient sur les raisons qui l’ont poussé à rejoindre ce réseau spécialisé dans les sorties à petits prix et les bons plans. Il explique notamment à Toute la Franchise qu’il a immédiatement été mis en confiance par l’enseigne et que le concept de Carte Malins correspondait en tout point à ce qu’il recherchait en termes d’innovation et de potentiel.

Stéphane Poncet, franchisé Carte Malins à Saint EtienneToute la Franchise : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Stéphane Poncet : J’ai rejoint le réseau Carte Malins en Avril 2017. Avant, j’ai travaillé pendant environ 25 ans au sein de diverses entreprises spécialisées dans le transport routier de marchandises comme conducteur routier et ensuite en tant qu’agent d’exploitation.

TLF : Pourquoi avoir créé votre société avec le support de votre franchiseur ? Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ?

S.P. : J’ai immédiatement été conquis par le concept de Carte Malins, que j’ai d’abord découvert par Internet. Je n’ai pas hésité après avoir consulté d’autres enseignes. J’ai tout misé sur Carte Malins dès les premiers contacts. Je me suis senti en confiance, rassuré et écouté par le franchiseur et son équipe.

TLF : Etiez-vous de la profession avant de vous lancer ? Si non, pourquoi avez-vous changé de secteur d’activité ?

S.P. : Non, je n’étais pas de la profession car j’ai toujours travaillé dans le transport routier. J’ai voulu changer de secteur d’activité en cherchant quelque chose d’innovant et porteur que j’ai trouvé avec le concept de Carte Malins.

TLF : Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagné dans votre activité ?

S.P. : Il y a un vrai suivi. J’ai Stéphane Nandillon [le fondateur de Carte Malins, Ndlr] au téléphone pour savoir si tout se passe bien pour moi, s’il n’y a pas de souci… L’accompagnement est un point fort et positif de Carte Malins.

TLF : La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?

S.P. : Oui ! J’ai vraiment apprécié de pouvoir mettre en pratique la théorie en étant confronté aux questions et problématiques rencontrées quotidiennement par les autres franchisés. On se sent plus serein dans nos premiers rendez-vous.

TLF : Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé ?

S.P. : Sans aucun souci. Je l’ai même trouvé très disponible, toujours à l’écoute.

TLF : Comment se passent les relations avec vos collègues franchisés ? L’esprit réseau est-il réellement effectif ?

S.P. : Il existe un vrai rapport humain entre les membres du réseau et c’est réconfortant. J’ai déjà eu besoin d’appeler d’autres franchisés pour avoir des conseils et l’accueil a toujours été bon. Même si l’on ne se connait pas forcément tous, quand on se téléphone on a l’impression de se connaître depuis des années. On est sur la même longueur d’onde. Donc oui, sans aucun doute, l’esprit réseau est bien présent au sein de Carte Malins.

TLF : En termes de chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ?

S.P. : Mon chiffre d’affaires progresse doucement mais régulièrement. Ayant démarré, il y a seulement un an, c’est positif !

TLF : Quelles actions menez-vous pour développer votre C.A et vos clients ?

S.P. : Communication, démarchage, réseaux, je suis maitre de mes actions pour développer le CA et j’utilise tous les moyens qui me semblent justifiés.

TLF : Avec le recul, le concept est-il bien positionné et bien justifié sur votre marché ?

S.P. : Oui.

TLF : L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore-t-elle votre vécu sur le terrain ?

S.P. : Oui ! La présentation de marché et des difficultés du métier se sont avérées exactes. Le prévisionnel est cohérant par rapports aux éléments transmis.

TLF : Auriez-vous pu mener à bien votre activité si vous aviez du la créer seul ?

S.P. : Je n’aurais pas pu le faire car j’aurais eu un poids beaucoup moins important. Ce que le concept nous offre, c'est aussi une plateforme de billetteries et des partenariats nationaux avec de grands groupes. Tout cela nous permet d'avoir un éventail de prestations riches et variés à des tarifs extrêmement préférentiels.

TLF : Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec votre franchiseur ?

S.P. : Oui, sans hésitation. J’ai trouvé beaucoup de professionnalisme, d’implication et d’écoute. On a vraiment le sentiment d’intégrer une équipe

TLF : Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par votre enseigne ?

S.P. : Il faut avoir envie, être motivé, aimer ce métier, la nature humaine, être organisé. C’est un métier formidable où l’on peut gérer son emploi du temps et les rencontres sont enrichissantes.
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Franchises par apport

Vous avez déjà une idée de budget ? Trouvez une franchise qui corresponde à l’apport que vous souhaitez investir.

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top