logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

LA MIE CÂLINE

Philippe & Stéphanie

Co-dirigeants franchisés à Brive la Gaillarde

Franchise LA MIE CÂLINE

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 1985
  • - Date de lancement de la franchise : 1986
  • - Nombre d’implantations : 240
Créer une surveillance par email

Interview de Philippe & Stéphanie

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn


Toute-la-franchise.com : Pouvez-vous vous présenter ?
Philippe & Stéphanie, 48 et 39 ans, aujourd’hui cogérants de notre Société sous l’enseigne La Mie Câline depuis 16 mois à Brive la Gaillarde. Précédemment, Directeurs d’exploitation, pendant 20 ans, dont 12 ans en couple en hôtellerie restauration dans un grand groupe. Après ces riches années d’expérience, nous installer était une évidence.

TLF : Comment êtes-vous entré en contact avec votre enseigne ?
P & S. : Conscients de l’avantage qu’apporte une franchise, nous nous sommes tout naturellement tournés vers le Salon de la Franchise afin de rencontrer le partenaire avec qui nous pouvions faire chemin.

TLF : Comment s’est déroulée la période entre votre premier contact et vos débuts ? Pourquoi avoir créé votre société avec le support de votre franchiseur ?
P & S. : Nous avons eu un premier échange au salon, puis nous nous sommes rendus au siège à St Jean de Mont où nous avons rencontré les piliers du groupe avec lesquels nous avons eu un échange très cordial qui permettait pour eux comme pour nous de voir si nous étions dans le même esprit. Outre l’attrait du métier, l’esprit et la confiance mutuelle sont indispensables.
On nous a également expliqué le parcours qui nous attendait avant notre installation (stage en entreprise dans un magasin afin de connaître le métier puis stage théorique au siège afin d’aborder notre futur métier de dirigeants, le social, la comptabilité, l’informatique, l’hygiène, la technique produit….). Il est important de signaler qu’à partir de ce moment là, le parcours du créateur prend tout sa dimension car cette période d’environ 1 mois 1/2 est à notre charge. Vous retournez « à l’école » afin de préparer au mieux votre future installation. Le siège et les franchisés sont à votre disposition pour vous aider. Le support du franchiseur apporte toute cette disponibilité avant projet et vous aide dans le lancement puis au quotidien. Même si nous avons par notre expérience des connaissances incontestables, le support du franchiseur est un facteur de réussite. Il est difficile d’être compétent, réactif dans tous les domaines ! 


TLF : Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé ?
P & S. : Oui, La Mie Câline respecte ses engagements.

TLF : Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ? Si oui, pourquoi avoir choisi cette enseigne ?
P & S. : Bien sûr et nous le recommandons ! Il faut impérativement comparer, rencontrer des franchisés installés. De suite vous sentez si le franchiseur est bon ou pas. Nous avons choisi La Mie Câline pour plusieurs raisons :
  • la simplicité du dialogue des fondateurs qui parlent de leur parcours avec beaucoup d’humilité et qui transpirent l’envie de vous associer à leur réussite,
  • la reconnaissance de l’individu, beaucoup d’humanité, le souci du bien être de l’autre.
  • l’ouverture à l’échange que l’on retrouve bien dans la prise de décision commune à nos magasins par des réunions fréquentes par région,
  • l’assurance d’une collaboration gagnant gagnant

TLF : Quels sont les services que vous apporte votre franchiseur au démarrage de votre activité ?
P & S. : Le franchiseur recherche des emplacements de choix n°1 ou 1 bis puis nous les propose. Nous faisons notre étude de marché afin d’établir un budget prévisionnel. En parallèle, La Mie Câline a déjà fait venir un architecte et nous propose un budget basique de travaux et de matériel. Plusieurs services sont à notre disposition pour la préparation du dossier bancaire mais le service développement reste notre contact principal du projet jusqu’à l’ouverture du magasin.

TLF : Etiez-vous de la « profession » avant de vous lancer ? Si non, pourquoi avez-vous changé de secteur d’activité ?
P & S. : Nous étions dans le secteur de la restauration. Nous avons changé d’activité car 12 années à travailler environ 17 heures par jour et parfois sans repos au bénéfice d’un autre amène à se poser des questions sur notre idéal de vie. Nous avons toujours été de gros travailleurs mais avions le souhait  d’enfin travailler pour nous et de réussir notre vie familiale. La Mie Câline est un bon compromis pour trouver cette harmonie.

ACTIVITE :

TLF : Avez-vous  besoin de votre franchiseur dans le cadre de votre activité ? Répond-il à votre attente ?
P & S. : Notre expérience précédente nous amène peut-être moins à consulter notre franchiseur que d’autres mais incontestablement c’est rassurant de savoir que quoi qu’il arrive, quelque soit la demande, l’équipe du siège répond toujours et respecte parfaitement le pacte de la Franchise.

TLF : Comment se passe les relations avec vos collègues franchisés ?
P & S. : Excellentes, la Mie Câline, c’est une grande famille. On est toujours très heureux de se retrouver pour des réunions afin de faire avancer le groupe, nous sommes acteurs au sein même de notre réseau.

TLF : L’esprit « réseau » est il réellement effectif ?
P & S. : L’esprit réseau est effectif dans la mesure où en adhérant à la Franchise on joue gagnant gagnant. Il est impensable de travailler dans son magasin sans penser groupe ! Il doit y avoir une réciprocité de franchisé à franchiseur. La Mie Câline veille à cet état d’esprit dés les prises de contact avec les candidats.

TLF :  La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?
P & S. : Oui bien sûr, à commencer par le terrain. En s’immergeant dans un magasin, on ressent de suite si l’activité nous plait ou non, d’autant que ce n’était pas notre métier de base !
Ensuite, en futur chef d’entreprise, c’est à nous d’aller à la pêche à l’info, et d’aller dans divers magasins pour imaginer le sien. Nous n’aurions jamais pris le risque de nous installer sans formation pratique en magasin et théorique.


TLF : En termes de Chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ?
P & S. : Oui, nous avons fait une très belle ouverture et avons même dépassé nos objectifs.
Cette réussite est pour 1/3 le nom « LA MIE CÂLINE », 1/3 l’emplacement et 1/3 notre professionnalisme.


TLF : Quelles actions menez-vous pour développer votre C.A  et vos clients ?
P & S. : Un maître mot : « A La Mie Câline, il se passe tous les jours quelque chose » c’est ce que nous mettons en œuvre avec les outils que nous proposent le groupe. Et la chose très simple, c’est de donner du bonheur à chaque client par du dévouement, de la gentillesse, de l’humour … Nous cultivons cette différence.

TLF : Avec le recul, le concept est il bien positionné et bien justifié sur votre marché ?
P & S. : Parfaitement car nous sommes dans l’air du temps. Le consommateur a changé ! Il souhaite une sécurité alimentaire, une qualité constante, des repères. Le positionnement actuel de la gamme snacking répond parfaitement à la demande des consommateurs qui n’ont plus de temps ou les moyens d’aller au restaurant. La gamme pain est bien achalandée, ainsi que la viennoiserie avec des produits personnalisés.

TLF : L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore t’elle avec votre vécu sur le terrain ?
P & S. : Parfaitement

TLF : Auriez vous pu mener à bien votre activité si vous aviez du la créer seul ?
P & S. : Nous pensons qu’il est difficile de comparer. C’est moins courageux de mener une activité avec l’assurance d’un bon franchiseur que seul ! Mais c’est un choix en connaissance de cause et pour nous c’est un gage de réussite assuré sur le long terme.

TLF : Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec votre franchiseur ?
P & S. : Sans hésiter.

TLF : Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par votre enseigne ?
P & S. : Nous pensons que ceux qui veulent entrer dans le réseau doivent avoir une expérience professionnelle d’au moins 7 ans dans le secteur du commerce et si possible l’alimentaire
(notion hygiène oblige), à défaut il est indispensable de tourner dans divers magasins avant le grand saut. Les expériences vécues avant sont toujours profitables pour optimiser sa propre installation dans les meilleures conditions. Etre conscient que La Mie Câline est un support formidable avec pleins de tiroirs à ouvrir pour nous aider dans notre réussite ! Mais sans occulter que nous sommes chefs d’entreprise et donc responsables de nos résultats. 

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU LA MIE CÂLINE

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

Interview de Franck Petit et Damien Planté

Interview publié le 05/08/2016

Interview de David Giraudeau

Interview publié le 30/03/2015

Interview de Bruno Badaud

Interview publié le 30/03/2014

Interview de Carine et Stéphane DROUARD

Interview publié le 04/03/2010

Interview de Jacques JAGUIN

Interview publié le 27/10/2009
Voir tous les interviews

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top